Réseau Performance Sources

Performance Sources noue des partenariats avec différentes institutions d’art contemporain en Île-de-France afin d’initier une dynamique de collaboration pour la conservation et la valorisation des archives de performance. Chaque structure est invitée à proposer des artistes du champ de la performance accueilli·e·s en leurs murs et dont elles détiennent les archives.

Le « réseau Performance Sources », se construit autour de modalités concrètes de collaboration et une mise en commun des outils disponibles sur la base de données ; c’est aussi l’élaboration d’une réflexion professionnelle commune autour de la question des archives.
Avec comme projet de fédérer d’autres partenaires, le « réseau Performance Sources » représente un levier pour que le fonds d’archives Performance Sources s’enrichisse et se redéfinisse au fil du temps et des rencontres.

Un élargissement historique du fonds d’archive est déjà en cours grâce aux archives de la galerie J&J Donguy (1981-2000) qui font remonter la chronologie de la base de données jusqu’au début des années 1980. Cette collaboration permet de saisir les généalogies qui relient cette période de « deuxième vague des pratiques performatives » à la scène contemporaine et, par conséquent, d’éclairer sous un jour nouveau l’histoire des pratiques artistiques performatives.

Nos partenaires

  • Le Générateur

    Le Générateur est un lieu d’arts et de performance situé à la lisière de Paris 13ème.
    Dédié à la performance et à toutes les formes d’expressions artistiques contemporaines, Le Générateur donne priorité aux productions artistiques singulières dès lors qu’elles riment avec recherche et création.
    À mi-chemin entre un théâtre et un lieu d’exposition, son espace de 600m2 stimule les croisements entre arts vivants et arts visuels et provoque des frictions improbables entre disciplines, genres, publics et générations.
    Lieu d’incubation (rapide) et de catalyse (très neutre), Le Générateur s’ouvre à toutes les intensités et fédère depuis 2006 artistes et publics autour de la performance.
    Le Générateur a été co-fondé par le peintre Bernard Bousquet et la chorégraphe Anne Dreyfus qui en assure depuis la direction artistique.

    16, rue Charles Frérot 94250 Gentilly

    Site internet

  • Centre Wallonie Bruxelles

    Le Centre Wallonie-Bruxelles est un catalyseur de référence de la création contemporaine dite « belge », géré par l’Association des Amis du Centre Wallonie-Bruxelles. Placé sous la délégation de l’instrument politique Wallonie-Bruxelles International, le Centre Wallonie-Bruxelles contribue au rayonnement culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles en France.

    Au sein de son espace de création contemporaine de plus de 1000m² situé dans le 4ème arrondissement de Paris et/ou de lieux d’accueil partenaires, le Centre Wallonie-Bruxelles valorise des artistes belges et wallons dont il conserve certaines captations de performances artistiques.

    127-129 Rue Saint-Martin, 75004 Paris

    Site internet

  • Crédac

    Le Crédac est le centre d’art contemporain d’Ivry-sur-Seine, dans le département du Val-de-Marne et la région Île-de-France. Il a pour mission la programmation artistique dans le domaine des arts visuels. Pensé et organisé comme un lieu de production et d’expérimentation pour les artistes français et étrangers, il favorise la rencontre sensible entre le public et les œuvres. Créé en 1987, le Crédac s’est installé en 2011 au 3e étage du bâtiment « américain » de la Manufacture des Œillets. 
    Ateliers de création et d’expérimentation pour les artistes ; de pratiques artistiques et de médiation pour les différents publics ; projections ; moments de discussion et de réflexion lors de workshops, de rencontres et de débats font vivre ce fleuron de l’architecture industrielle du XXe siècle. À travers quatre expositions par an, le Crédac témoigne de la diversité des pratiques actuelles : peinture, photographie, vidéo, son, graphisme, sculpture, installation, performance… Notre mission est d’accompagner les artistes émergents ou confirmés, français ou étrangers, dans leurs projets et bien entendu de permettre une rencontre sensible entre leurs œuvres et le public.

    La Manufacture des Oeillets, 1 Place Pierre Gosnat, 94200 Ivry-sur-Seine

    Site internet

  • École et Espace d’Art Contemporain Camille Lambert

    L’École d’art Camille Lambert est un lieu d’enseignement artistique où cohabitent des ateliers de type traditionnel (peinture, dessin, collage, volume, céramique, bande dessinée et manga,) et des ateliers proposant une découverte des nouvelles technologies correspondant aux orientations de la création actuelle (préparation aux écoles d’art, création graphique et numérique). Les objectifs pédagogiques sont de développer une sensibilisation des jeunes publics et des adultes aux pratiques artistiques afin de les amener à nourrir une réflexion personnelle sur les processus de création permettant une démarche artistique singulière.
    Depuis son ouverture en 1987, l’Espace d’art contemporain favorise l’exposition de jeunes artistes dans une grande diversité de formes d’expressions plastiques. Il présente l’art actuel dans une volonté de démocratisation de l’art en confrontant le public aux problématiques contemporaines. Afin de soutenir la création, toutes les expositions sont accompagnées d’un catalogue ainsi que d’un entretien vidéo avec les artistes. La structure s’adresse aux publics de proximité, aux scolaires, aux amateurs et aux spécialistes en se positionnant en tant que lieu-ressource en art contemporain sur le territoire. Quatre à cinq expositions sont présentées chaque année dans la galerie d’une superficie de 110 m2.

    35 Av. de la Terrasse, 91260 Juvisy-sur-Orge

    Site internet

  • CNEAI – Centre National Edition Art Image

    Le Cneai (Centre National Edition Art Image) est un centre d’art contemporain, orga­ni­sa­tion à but non-lucra­tif fondée en 1997, à la fois lieu de recherche, de production et de diffusion de l’art, aujourd’hui installé à la Cité internationale Universitaire de Paris

    Depuis son origine, en 1997, le Cneai (Centre National Edition Art Image) développe, grâce à son fort réseau de partenaires, des grands projets in et hors-les-murs, des formes innovantes de création et de diffusion de l’art contemporain. En faisant rayonner expositions, éditions et collections hors du centre d’art et plus largement en France et à l’international, en créant des dispositifs inédits de diffusion de l’art. Le Cneai démultiplie les publics comme la visibilité des artistes. Le Cneai défend ainsi une utilité culturelle au-delà du marché et invente de nouveaux modèles de production et de transmission des formes artistiques qui bousculent les catégories disciplinaires et impliquent des acteurs hors du champs artistique.

    17 Bd Jourdan, 75014 Paris

    Site internet

  • Jacques Donguy

    La galerie J&J Donguy a été créée par le critique d’art, poète et artiste Jacques Donguy en 1981 et est restée active jusqu’en 2000. Durant son activité, la galerie Donguy a accueilli plusieurs centaines d’expositions individuelles et collectives, de festivals, d’artistes venant de France et du monde entier. Arts plastiques, installations, art vidéo et sonore, littérature et poésie, musique, y sont invités sous leurs formes les plus expérimentales allant du cinéma élargi, à la poésie concrète, passant par les pratiques féministes, Fluxus, l’art conceptuel, le copy art, le mail art
    Dès son ouverture, La galerie J&J Donguy se distingue des structures d’art contemporain en France car elle a donné une place centrale, à ce qu’on appelle aujourd’hui les pratiques performatives : Le Festival de la Performance de Paris (1981, 1982 et 1983) fait avec le Symposium d’art performance organisé par Orlan et Hubert Besacier à Lyon (1979 à 1983), partie des premiers événements artistiques d’ampleur en France consacrés à la performance.
    Le choix de la performance correspond à un choix artistique mais également politique, car la performance représente alors un médium qui ne se vend pas.
    A l’heure où la première génération d’artistes de performance commence à disparaître, cette génération pionnière et utopiste accueillie par Jacques Donguy, les archives sont une forme de réinvention aussi de ce ces artistes ont créé.

    Regarder l'entretien de Jacques Donguy

    57, Rue de la Roquette

    Site internet

  • MAC VAL

    Situé à Vitry-sur-Seine, le MAC VAL est le seul musée à être exclusivement consacré à la scène artistique en France depuis les années 1950. Labellisé musée de France, sa collection est issue du FDAC (Fonds départemental d’art contemporain) et a été initiée en 1982 par Raoul-Jean Moulin puis confiée à Alexia Fabre en 1998. Elle est depuis octobre 2022 entre les mains de son nouveau directeur et conservateur en chef, Nicolas Surlapierre.

    Dans le cadre des expositions d’artistes majeur·es et émergent·es, le MAC VAL - Musée d’Art contemporain du Val-de-Marne - accueille régulièrement des pratiques performatives.
    Depuis la préfiguration du musée en 2004, le dispositif « Occupations », conçu par l’équipe des expositions temporaires, a fait intervenir les artistes au musée par le biais de la performance. Plus de 180 captations de ces performances, issues de la programmation artistique et culturelle, ont été réalisées par l’équipe des Productions audiovisuelles avec ses prestataires, qui les rend disponible sur sa chaîne Vimeo.
    Performance Sources se fait le relais de cette collection exceptionnelle.

    La chaîne Vimeo où consulter toutes les performances du MacVal :
    vimeo.com/showcase/2229799
    La captation d’une installation sonore qui retrace la préhistoire des performances au MacVal par le biais du son : « La Face B de la performance », de Marie Maertens (5 et 6 déc. 2015)
    vimeo.com/149013491

    Pl. de la Libération, 94400 Vitry-sur-Seine

    Site internet

  • Centre d’art Le Lait

    Créé en 1982 et basé à Albi, le centre d’art Le Lait est un lieu de recherche et d’action dédié à la création contemporaine, à la diffusion publique et à la transmission de l’art d’aujourd’hui.
    À ce titre il contribue à la production d’œuvres inédites par des ateliers et des résidences d’artistes, organise des expositions, projette films documentaires, organise des conférences et colloques. Il mène également des projets pédagogiques et des actions de médiation dans les milieux scolaires, pénitentiaires, hospitaliers, et organise des expositions et actions avec des partenaires associatifs ou institutionnels à l’échelle du département et de la région. Il participe régulièrement à des programmes de coopération internationale, par le biais notamment de résidences d’artistes.

    Le centre d’art Le Lait bénéficie du label Centre d’art contemporain d’intérêt national.
    Il fait partie des réseaux DCA (association française de développement des centres d’art), LMAC (Laboratoire des Médiations en Art Contemporain-Midi-Pyrénées), BLA ! l’asso­cia­tion natio­nale des pro­fes­sion­nel.le.s de la média­tion en art contem­po­rain, et Air de Midi (réseau art contemporain en Occitanie).

    6 Rue Jules Rolland, 81000 Albi

    Site internet

  • Collectif Poésie is not dead

    Créé par François M. en 2007, Poésie is not dead est un collectif dédié à la création, la diffusion et la promotion des poésies expérimentales.

    Tel un rhizome entre la poésie contemporaine et les autres arts, Poésie is not dead propose des actions autour de la poésie pour la « dé-livrer » des espaces institutionnels, où elle est souvent « enfermée », et réservée à un public restreint, choisi. Les actions menées par ce collectif visent donc à porter le poème dans des espaces du quotidien, pour toucher un public non averti.
    Au sein de ce collectif, François M. a réuni depuis 2007 de nombreuses archives qu’il a récupérées auprès des artistes qu’il a suivis, filmés lui-même et avec qui il a réalisé parfois des entretiens.
    Performance Sources se fait le relais de ces documents.

    Chaine youtube du collectif où consulter les performances et les entretiens :
    https://www.youtube.com/channel/UCSlinU9AgKiuxmL_e9w8FTA

    Poésie is not dead est un collectif, un espace de rencontre qui n’est pas le fait d’une personne ou d’un groupe, comme on a pu voir par le passé avec les mouvements d’« Avant-Gardes » comme les Lettristes, les Dadaïstes, les Situationnistes, etc. C’est un groupe qui se modifie selon l’objectif que l’on souhaite donner à une création. Je m’inscris ainsi dans la notion d’Intermédia développée par Dick Higgins, co-fondateur de Fluxus et à la suite de mes amis du groupe Akenaton (Philippe Castellin et Jean Torregrosa)”.
    François M. – Créateur de Poésie is not dead

    45 rue de la Folie Méricourt, 75011 Paris

    Site internet

Les ressources de la performance