Informations œuvre
  • Dates de représentation 09/06/2018 (Le Générateur), 10/06/2018 (Le Générateur), 11/06/2018 (Le Générateur), 12/06/2018 (Le Générateur), 13/06/2018 (Le Générateur), 14/06/2018 (Le Générateur), 15/06/2018 (Le Générateur), 16/06/2018 (Le Générateur)
  • Source Le Générateur
  • Artistes Charlie Chine
  • Artistes invité·es Le Bruit Vient De La Cuisine, C_C Fuckstep, Joliète Féroce
Note d’intention

Avec Bivouac, la plasticienne Charlie Chine a imaginé un protocole qui, comme lors d’une randonnée à la montagne, va l’entraîner en amont de son exposition dans un engagement physique singulier. Dans la jungle urbaine qui l’entoure, l’artiste va se frayer un chemin atypique, hors du temps. Elle poursuit un objectif irrationnel, celui de se transformer pendant une semaine en naufragée et de choisir comme seul abri Le Générateur. Charlie Chine questionne ici la notion de production plastique et la place de l’artiste dans la cité.

Notice de l’œuvre

Dans cette performance d’une semaine qui a pris la forme d’une randonnée dans la ville de Gentilly - avec en parallèle l’installation d’un campement dans l’espace du Générateur - Charlie Chine réalise une collecte intensive de plantes, d’objet divers et de matériaux abandonnés dans l’espace public, aidée de son chariot roulant. La semaine suivante, elle invite le·a spectateur·rice à contempler les reliefs de cette expérience.
Dans la salle – son campement –, elle propose plusieurs espaces où l’on découvre les activités et les traces de sa randonnée solitaire. Le·a spectateur·rice évoluent dans l’installation librement. Ils peuvent s’abriter sous une tente faite de couvertures de survie argentées, des matelas sont installés et des journaux sont là sur le sol.
À l’extérieur de l’abri, une étagère contient des outils de randonnée (bottes, vaisselle). Une mosaïque faite de sable, de graviers, de feuilles et d’écorces se trouve à coté.
Au centre de l’espace, on découvre des pierres destinées à porter un chauffe-plat et une glacière. Plus loin on voit quelques provisions. Contre un mur, une table réunit des objets de première nécessité comme des lampes torches, des cordes ou encore un plan. Les spectateur·rices sont invité·es par l’artiste à s’en saisir pour explorer le bivouac. Une boule à facettes reproduit des étoiles sur un des murs le plus sombre.
Pour le finissage de Bivouac, Charlie Chine a proposé le 16 juin 2018 une soirée de concerts avec les musiciens et groupes : C_C Fuckstep - Joliète Féroce - Le Bruit Vient De La Cuisine et autres guest.

En images
Image 01/24
Précédent
Suivant
Informations images
  • Nombre d’images sélectionnées pour Performance Sources 24
  • Crédits photographes Bernard Bousquet
  • Dates des prises de vues 09/06/2018
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Découvrir l’artiste
  • Nombre d’œuvres dans le fonds 3
Diplômée de la Villa Arson et des beaux arts d’Aix en Provence, modèle de nue en 1901, ingénieur dans les année 30, dactylographe en 1960, guide touristique dans les années 80, commissaire d’exposition, squatteuse, secrétaire, musicienne, sociologue, régisseur ou encore présentatrice du journal télévisée, Charlie Chine écrit à coup d’expositions, d’actions et de performances le récit de sa propre histoire. Elle s’intéresse aux différents modes d’écriture de la fiction. Au travers d’études, d’activités, de récits ou d’objets, elle décortique l’habitus de l’homme moderne en interrogeant notamment la mémoire collective et individuelle, la notion de lieu commun, de travail ou de la volonté de faire œuvre. Elle a exposé dans des lieux comme Le Moulin de Constance à Pons, Les Glacières à …
Les œuvres de Charlie Chine
Oct. 2017
Chaque jour de la rencontre [ frasq ], une robe rouge (toujours la même) est installée sur un cintre, en attendant que quelqu’un vienne la porter. Elle est revêtue tour à tour par Charlie Chine, …