Informations œuvre
  • Dates de représentation 21/10/2012 (Le Générateur)
  • Source Le Générateur
  • Artistes Cosetta Graffione, Nido Uwera
  • Commissaires Anne Dreyfus
Informations évènement
  • Évènement(s) cadre(s) Festival [ frasq ], rencontre de la performance
  • Contexte
    Œuvre présentée dans le cadre du festival [ frasq ], rencontre de la performance, organisé par Le Générateur chaque mois d’octobre depuis 2009.

    Cette performance est une série de cinq pièces tournant autour de la question « qu’est-ce qui incarne le concept de home ? ». Quatre soirs, deux danseuses présentent tour à tour leur vision du concept. Le dernier soir, les danseuses réalisent une performance collective, visant à établir un espace commun.
    Les 8 solos sont le fruit d’un travail personnel de création de chaque danseuse-performeuse, finalisé avec la complicité et le regard d’Anne Dreyfus.

    Home PARTIE 1 - 13/10/2012 / Le Générateur
    Avec Gudrun Skamletz, Michaela Meschke

    Home PARTIE 2 - 14/10/2012 / Le Générateur
    Avec Emilie Rivière, Miyoko Shida

    Home PARTIE 3 - 16/10/2012 / Micadanses - 20/10/2012 / Le Générateur
    Avec Fatiha Mellal, Lilit Vardanyan

    Home PARTIE 4 - 21/10/2012 / Le Générateur
    Avec Cosetta Graffione, Nido Uwera

    Home FINAL - 26/10/2012 / Le Générateur
    Avec Cosetta Graffione, Fatiha Mellal, Michaela Meschke, Emilie Rivière, Miyoko Shida, Gudrun Skamletz, Nido Uwera, Lilit Vardanyan, Jean-François Pauvros, David Jisse, Catherine Radosa
Notice de l’œuvre

Dans le hall du Générateur, Cosetta Graffione embrasse et enlace les spectateur·rices de façon empathique et empressée, ainsi qu’on le fait à Gênes, sa ville natale. Elle invite les spectateur·rices à entrer dans la salle, où le clip vidéo d’une chanson italienne très douce est projeté sur un mur. Après plusieurs minutes de danse, la performeuse se dirige vers une structure cubique en métal, sur laquelle pendent plusieurs vêtements, et revêt une robe de mariée. Le public est installé tout autour de la structure. Face à lui, Cosetta Graffione chante, danse joyeusement et raconte des histoires au public. La performance s’achève lorsque la danseuse, épuisée, diminue l’intensité et la vitesse de ses gestes.

Nido Uwera évolue dans l’espace dans une semi-obscurité, aucune musique ne l’accompagne mais elle compose des rythmes avec ses pieds et ses doigts. La lumière s’avive peu à peu. Sa danse comprend le sol comme un élément de décor avec lequel elle interagit. Une musique se déploie dans la salle et la danseuse se laisse porter à son rythme. La danseuse originaire du Rwanda propose un concept de « home » relié à l’espace concret que représente le sol et ses vibrations.

En images
Image 01/12
Précédent
Suivant
Informations images
  • Nombre d’images sélectionnées pour Performance Sources 12
  • Crédits photographes Bernard Bousquet
  • Dates des prises de vues 21/10/2012
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Découvrir les artistes
  • Nombre d’œuvres dans le fonds 2
Cosetta Graffione est une danseuse, comédienne et performeuse italienne. Formée en Italie où elle étudie les techniques classiques et contemporaines, elle s’oriente par la suite vers d’autres disciplines comme le théâtre, le mime et la musique. Depuis 2001, elle danse au sein du Diabasis Ballet, compagnie de danse contemporaine de Gênes, où elle participe à plusieurs productions ; elle remporte deux fois un 1er prix chorégraphique et un prix catégorie solo de danse contemporaine. En Italie, elle est interprète pour de nombreux chorégraphes et danse au Théâtre de l’Opéra Carlo Felice de Gênes, Parme et La Scala de Milan pour les Opéras Lyrics. À Paris, elle collabore depuis 2007 avec Cadmium Compagnie et a été interprète et chorégraphe pour Anne Dreyfus. Depuis 2011, elle …
  • Nombre d’œuvres dans le fonds 2
D’origine rwandaise, Nido Uwera s’est formée dès son enfance aux danses traditionnelles avec les maîtres du dernier ballet royal du Rwanda. Arrivée en France, elle crée et dirige la troupe MPORE. Parallèlement, elle poursuit ses recherches avec divers artistes, en particulier Elsa Wolliaston et Pierre Doussaint, avec qui elle a dansé pendant plusieurs années. Elle collabore aux projets d’autres artistes, comme dans Les éphémères d’Ariane Mnouchkine, Dieu venge les siens de Catherine Decastel, ou dans l’impro-électroacoustique avec le duo d’art sonore Kristoff K. Roll. Elle est Interprète dans Les Masses Merveilleuses de Pierre Doussaint , dans L’Or Bleu -The Blue Gold de Tonia Shilling, dans Lâchez les Reines de Sandra Moens, dans Home de Anne Dreyfus. Sa pédagogie se nourrit de …