Note d’intention

Pour le dernier jour de l’événement Reliefs Cassenti, Sarah Cassenti invite plusieurs artistes à présenter leur travail à l’intérieur de la scénographie qu’elle a créée pour un après-midi qu’elle a nommé “Tea-Party”.
Tout au long de cette journée, sur l’un des murs du Générateur, le public peut regarder une vidéo-performance de chantalpetit intitulée “clinamen 2016”.

Notice de l’œuvre

Coiffée d’une couronne multicolore identique à celle de la statue de la liberté, d’une veste kaki couverte d’inscriptions et de talons aiguilles, Rugiada Cadoni pénètre dans la salle du Générateur avec une petite valise rouge. Après avoir vidé ses affaires sur le sol, la performeuse réalise successivement plusieurs actions. Tout d’abord, elle chante, accompagnée d’une boîte à musique, mais très vite, son chant s’altère. Puis, elle mime la statue de la liberté à l’aide d’un bâton, d’abord en silence et ensuite accompagnée par le bruit des mouettes. Enfin, elle déploie une toile peinte par terre, se dévêt et, vêtue de collants en résille et d’un string sur lequel sont fixées deux petites lumières, elle imite une danseuse érotique. A la fois outrancière et excessive, la performeuse pointe du doigt l’absurdité qu’elle attache aux États-Unis, dont elle porte les symboles.

En images
Image 1/9
Précédent
Suivant
Informations images
  • Nombre d’images sélectionnées pour Performance Sources 9
  • Crédits photographes Bernard Bousquet
  • Dates des prises de vues 08/07/2018
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Captation vidéo
Play
Mute
Play
00:00
10:25
Plein écran
Ce contenu contient des scènes de nudité et est réservé aux personnes majeures.
Informations vidéo
  • Crédits réalisateur·rice Le Générateur
  • Crédits monteur·euse Thibault Paris
  • Date de captation 08/07/2018
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Découvrir l’artiste
  • Nombre d’œuvres dans le fonds 5
Née en 1977 à Lecco dans le nord de l’Italie, Rugiada Cadoni s’est formée au lycée artistique Medardo Rosso, à l’Accademia d’Urbino, à l’Accademia di Sassari et à l’Accademia di Brera. En 1999, Cadoni collabore avec David Liver pour former le duo Y LIVER. Leurs performances sont remarquées par la critique d’art Giuliana Altea et ils sont vite inclus dans une exposition collective à la Galleria Luciano Inga Pin à Milan. Peu après une exposition dédiée au duo a lieu à la Galleria Pino Casagrande à Rome. En 2003, le duo part à Paris où ils exposent et performeront dans la galerie Estace, Nivet-Carzon, le Générateur et plusieurs autres. En 2014, ils demenagent à Bruxelles, mais Rugiada rentre à Paris où elle a continué à travailler jusqu’en 2020 quand elle part en Sardaigne où elle enseigne …
Les œuvres de Rugiada Cadoni
Oct. 2012 – Oct. 2014
La performance originale commence par une question posée avec insistance au public : « Combien y a-t-il de juifs ici ?». Les performeur·ses extraient du public un groupe de …
Rugiada Cadoni David Liver Fabien Pinaroli
Oct. 2013
The Presence est une performance écrite réalisée par le duo Y Liver (David Liver et Rugiada Cadoni), en collaboration avec Fabien Pinaroli. Tous les vendredis soir un texte est diffusé dans lequel la …
Oct. 2011
Dans le hall d’entrée, avant de pouvoir rentrer dans la salle, le public perçoit le son d’une batterie. Une action est en cours mais le public n’y est pas convié. On entend David Liver dissertant sur …