Informations œuvre
  • Dates de représentation 23/10/2010 (Le Générateur)
  • Source Le Générateur
  • Artistes Alberto Sorbelli
  • Participants Caterina Barone, Alexandre Callay, Thibaut De Saint Maurice, Georges-Henri Guedj, Emmanuel Hermange, Christian Mayeur, Laura Pargade
Informations évènement
Note d’intention

Chanson d’Amour est une lecture des échanges engagés par l’artiste avec l’ensemble de ses “Facebook’s friend“. Alberto Sorbelli ouvre sa page Facebook uniquement pour la création de son oeuvre Chanson d’Amour avec une première phrase : “Le plus grand plaisir n’est pas de pénétrer mais de se retirer, le plus grand art aussi”, suivi d’une seconde “Je vais glisser une oeuvre à l’intérieur d’un individu”.
L’oeuvre s’élabore au fil de rendez-vous réguliers dans des espaces réels et virtuels, auxquels les interlocuteurs sont conviés. L’œuvre a été donnée dans différents lieux, et les thématiques qui y sont traitées ont depuis continué d’occuper le travail d’Alberto Sorbelli : réflexions sur les « likes » et les marivaudages, critique et coup de gueule envers le monde de l’art et ses limites.

Notice de l’œuvre

Chanson d’Amour est présentée ici dans une version orchestrale d’une durée de six heures, qui nous rappelle les conférences de Jorge Luis Borges.
La performance restitue les échanges de l’artiste sous forme parlée. Ceux-ci sont régulièrement interrompus par des actions qui surviennent autour de l’artiste et de ses convives. Une voiture surgit dans la salle du Générateur et s’immobilise au milieu du public. Georges-Henri Guedj en chanteur/crooner déjanté sort de temps à autre du véhicule sur fond d’auto-radio, se déplace parmi le public et chante ses propres textes.
Laura Pargade, invitée en tant que journaliste et chercheuse sur l’histoire de Facebook. Alexandre Callay est intervenu en tant que directeur de Médiamétrie. Caterina Barone en tant qu’actrice, Emmanuel Hermange en tant qu’historien de l’art, Thibault de Saint-Maurice en tant que philosophe de l’art et Christian Mayeur en tant que conférencier.
La discussion ralentit, mais repart aussitôt la chanson achevée comme enrichie de ces interventions extérieures. Un autre temps se met en place.

En images
Image 01/17
Précédent
Suivant
Informations images
  • Nombre d’images sélectionnées pour Performance Sources 17
  • Crédits photographes Bernard Bousquet
  • Dates des prises de vues 23/10/2010
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Découvrir l’artiste
  • Nombre d’œuvres dans le fonds 19
Né à Rome en 1964, vit et travaille à Paris. Alberto Sorbelli est un artiste, metteur en scène, acteur et dessinateur italien. Dans les années 80, il rejoint l’Accademia Nazionale di Danza de Roma. Il étudie et travaille au Teatro Romolo Valli Reggio et est engagé en tant que danseur au Teatro dell’Opera di Roma sous la direction de Maïa Plissetskaïa. Il s’installe à Paris en 1986 pour suivre les cours de Peter Goss. Il entre à l’École nationale supérieure des beaux-arts (ENSBA) et obtient son diplôme en 1995. Encore étudiant en 1994, il est invité à participer à l’Exposition “L’hiver de l’amour” au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, où il sera censuré quelques jours avant le vernissage. Depuis plus de vingt ans, il vit de ses …
Les œuvres de Alberto Sorbelli
Œuvre collective
Oct. 2019
À l’écoute du bal rêvé s’inscrit dans la continuité de la série des Bals rêvés, mis en scène par Alberto Sorbelli depuis 2013. Il s’agit d’une œuvre performative en trois actes qui célèbre la …
Nov. 2018
À l’écoute du bal rêvé se différencie des formes précédentes. Alberto Sorbelli met en scène une conférence-performée de François Levy et convoque également Victor Inisan et sa compagnie de théâtre Le …
Déc. 2016
Cette quatrième édition du Bal rêvé se déroule entre 13h et 1h du matin. A l’instar des éditions précédentes, des stands installés dans l’espace du Générateur proposent des activités en …
Voir toutes les œuvres de l’artiste (+7)