© Bernard Bousquet

Biographie

Depuis 1986, le travail de David Noir s’inscrit dans les arts de la scène et les arts vivants.
Ayant débuté en tant que metteur en scène et directeur de compagnie à 22 ans, il est tour à tour auteur, metteur en scène, scénographe, acteur, chanteur et performeur de ses propres créations. Il opère tantôt seul, tantôt accompagné d’un groupe.
Depuis les années 2000, il se passionne pour le web, le jeu vidéo, et voit dans internet une opportunité d’extension de la scène. Le clip vidéo d’art, la photo légendée, les recherches sonores, les éléments prélevés dans l’actualité s’intègrent à ses recherches, et il réalise régulièrement des courts-métrages non-fictionnels intitulés « microfilms ». David Noir est par ailleurs enseignant de théâtre.
Sa rencontre avec Le Générateur en 2011 marque son travail de façon décisive et influence durablement la programmation et le fonctionnement du lieu. Après plusieurs années de collaboration intense et régulière, David Noir est depuis 2018 artiste associé au Générateur : il y conçoit notamment avec Anne Dreyfus sa directrice, différents formats de programmation dédiés à la performance dont Show Your [ frasq ] présenté depuis mars 2018.

Les œuvres de David Noir
Juin 2021
Un piano à queue, un sofa orange, des mannequins et une multitudes d’accessoires et objets posent le cadre de la performance. Dans une ambiance intimiste et kitsch à la fois, Christophe Imbs introduit l’action avec un long intermède au piano. David Noir entre ensuite. Travesti en femme bourgeoise bien mise (Perruque chignon, boucles d’oreille, corsage blanc chic, jupe serrée noire , châle mauve sur les épaules, chaussures à talon), il entame un duo chant- piano, la poitrine …
Oct. 2020
Au centre de l’espace scénique jonché de sacs en papier kraft des magasins “Houra”, un pupitre est disposé. David Noir porte comme masque un slip blanc. Il s’installe debout derrière le pupitre et commence une conférence sur les pratiques du port des différents sous-vêtements masculins (slips, boxer, kangourous). Il accompagne son discours de graphiques dessinés en direct et projetés sur le mur face aux spectateur·rices. Puis, il retire le slip, se maquille et revêt une cape et un …
Mai 2019
David Noir accueille les spectateur·rices dans le hall du Générateur. Il porte une perruque rose, des lunettes, des boucles d’oreille et un nez crochu. Certaines personnes du public reconnaissent son hommage plein d’humour à Agnès Varda. Dans la grande salle, le public s’assoit le long d’un mur. Un texte a été transmis à chacun dans lequel sont décrits les liens amoureux qui lient les performeurs dans la vraie vie : Marie Verge et Adrien Solis sont divorcés, et désormais David Noir vit …
Mars 2017 – Oct. 2017
David Noir, costumé en une immense tortue, rampe sur le sol jusqu’à un tas de sable situé à l’autre bout de la salle en faisant des commentaires de tout genre et en racontant une histoire cocasse. Il prétend qu’une tortue lui a confié sa couvée et qu’il doit la déposer sur le tas. Puis, lorsqu’enfin il atteint le tas de sable, plusieurs autres performeur·ses en maillot de bain le retournent, il tangue sur sa carapace et crie « je ne suis pas une vraie tortue ! ». Il·elles lui …
Oct. 2017
Sur une étrange installation au-dessus de laquelle sont installés divers objets suspendus (des vêtements, des paniers, un poupon), David Noir complètement grimé chante. Il changera plusieurs fois de costume au cours de la soirée. Parallèlement, Christophe Imbs compose divers sons désordonnés à l’aide d’un piano et d’un ordinateur, ils sont alternativement mélodiques ou complètement disloqués. Au fond de la salle, derrière deux espaces délimités par des rideaux noirs, le public peut découvrir …
Avr. 2016 – Oct. 2016
David Noir est habillé en robe, avec un chapeau médiéval sur la tête. Son visage est maquillé de plusieurs couleurs vives et il porte une prothèse sur le nez. Il tourne d’abord autour d’un chariot sur lequel est fixée une installation sonore. Celle-ci produit un thème musical très simple, de quelques notes, qui se répète sans cesse. Simultanément, il projette sur un mur des photographies de figurines, issues de dessins animés populaires (Skylander, L’Étrange Noël de M. Jack…). Entouré par les …
Oct. 2015
David Noir, nu, est assis en tailleur par terre. Des feuilles dessinées ou écrites au feutre noir sont disposées autour de lui. Une participante dessine un poisson sur le dos du performeur, tandis qu’un autre participant construit sur sa tête une haute coiffe faite de bandes adhésives blanches.
Oct. 2015
Iconicum peuple les murs du Générateur d’images projetées monumentales et d’ombres. D’une part, des toiles de maîtres (Géricault, Gauguin, La Caravage et bien d’autres) appartenant à l’iconographie historique et mondiale et, d’autre part, ces images sont contrebalancées par des photographies du XXème siècle à nos jours illustrant des moments clés de l’histoire contemporaine. Cette iconographie est portée le lyrisme d’oeuvres musicales classiques et romantiques durant …
Févr. 2015
Dans cette performance, deuxième volet du cycle SCRAP, David Noir traite du totalitarisme du sentiment amoureux. Les spectateur·rices découvrent la salle du Générateur divisée en plusieurs espaces par la présence de deux immenses rideaux d’aluminium gonflés grâce à dix grands ventilateurs placés le long des murs. Ces rideaux forment ainsi un couloir mouvant et bruissant que les spectateurs sont invité à emprunter. À l’entrée de ce couloir, se trouve une maquette intitulée « les camps …
Mai 2014 – Oct. 2014
La performance s’ouvre sur fond de musique country. Une ombre projetée en mouvement attire le public. En s’approchant, les spectateur·rices perçoivent une forme enveloppée dans une peau fripée de couleur terre. L’artiste recouvert de cet étrange accoutrement ressemble à un pachyderme. Il gesticule et bafouille debout sur un piédestal. Une barrière installée devant lui le sépare du public. Sur celle-ci plusieurs pancartes affichent en noir et blanc les messages suivant : …
Mai 2014
L’espace du Générateur est utilisé par David Noir pour former un collimage, ou scrap, d’images, de musiques et d’écritures aléatoirement projetées sur les murs de la salle. L’action et ces projections se superposent en une abstraction de perceptions sur la thématique du féminin dans un monde où le genre n’est pas déterminant mais aboutit à l’émancipation d’un être indifférencié. Les spectateur·rices y sont des acteur·rices à part entière déambulant et s’installant dans …
Avr. 2013
Les Parques d’attraction ou la vie déguisée s’inscrit par son format dans la continuité de La Toison dort, programmée en 2012 au Générateur. L’événement artistique qui s’étale sur cinq jours consécutifs regroupe un grand nombre d’interprètes, cachés derrière d’extravagants costumes ou dénudés, qui interviennent simultanément. Le dispositif est entièrement ouvert à la participation des spectateur·rices. Cette fois encore, un très grand nombre d’objets occupent la totalité de l’espace. À …
Avr. 2012
Une conférence est notamment donnée par l’historienne de l’art Carole Halimi sur la question du tableau vivant comme origine de la performance. L’évènement est ponctué de performances, comme une performance en duo d’Eric Da Silva et d’une autre performeuse. Il·elles se tiennent sur une estrade et sont éclairé·es d’une lumière légèrement rosée. Les stéréotypes des rôles de genre sont ici inversés. Eric Da Silva porte une robe de mariée tandis que sa partenaire est vêtue d’une chemise blanche et …
Janv. 2012
Pour cette installation-performance mise en scène par David Noir, l’espace du Générateur a été mobilisé le temps de trois soirées consécutives. Chaque performance a duré en moyenne cinq heures et les actions des artistes ont été accompagnée en direct par le musicien et compositeur Christophe Imbs (piano, synthétiseurs, guitare électrique, voix). La salle est remplie par un grand nombre d’accessoires destinés aux déguisements : perruques, maquillage, porte-vêtements regroupant différents …
Janv. 2011
Dans cette performance solo, David Noir interprète quasiment sans jamais discontinuer un monologue qui s’appuie sur différents objets : un vidéo-projecteur, un micro, une poupée de la taille d’un enfant. L’artiste commence assis près d’un mur face au public. Puis il lance une vidéo dans laquelle il apparaît, se lève et retire le peignoir sous lequel il est entièrement nu. David Noir, dont le visage et les parties intimes sont maquillées, discourt avec humour et provocation à propos …
David Noir apparaît aussi dans les œuvres suivantes
Œuvre collective
Oct. 2019
À l’écoute du bal rêvé s’inscrit dans la continuité de la série des Bals rêvés, mis en scène par Alberto Sorbelli depuis 2013. Il s’agit d’une œuvre performative en trois actes qui célèbre la …
Œuvre collective
Juin 2019
Les notices qui suivent correspondent à un ordre de passage et une identification chronologique des performeur·euse·s. Laurent Melon : Pendant toute la durée de Show your [ frasq ], Laurent …
Œuvre collective
Déc. 2018
Élizabeth Saint-Jalmes et Aurélie Dubois, “ Con-fesse” : Pour cette performance, Aurelie Dubois et Elizabeth Saint-Jalmes proposent de confesser le public. Dans des …
Œuvre collective
Oct. 2018
Paola Daniele : Une robe de mariée blanche est suspendue et la performeuse, nue, la tâche de son sang menstruel. Moses Cléophée, Sarah Trouche et Adrien Solis : Adrien Solis, …
Œuvre collective
Juin 2018
Bernard Bousquet, Anna Ten et Anne-Sarah Faget : Bernard Bousquet, aidé par Anne-Sarah Faget, peint le corps de la performeuse Anna Ten et des sculptures en papier de sa fabrication. Deed …
Œuvre collective
Mars 2018
David Noir : Il est déguisé en souris, équipé d’un bâton d’aveugle et d’une boîte sur laquelle est écrit « mort aux artistes » (en réponse à la mort-aux-rats). D’une voix aiguë, …
Déc. 2016
Cette quatrième édition du Bal rêvé se déroule entre 13h et 1h du matin. A l’instar des éditions précédentes, des stands installés dans l’espace du Générateur proposent des activités en …
Avr. 2016
Pendant trois semaines, l’artiste plasticien SKALL a exposé ses œuvres (toiles, totems, canevas et sculptures) dans l’espace du Générateur. Les sculptures sont composées de différents objets …
Oct. 2015
Samedi 17 octobre 2015 Cette journée a réuni cinquante artistes et participant.e.s sur un mode de représentation linéaire. Le public a découvert la quinzaine de performances l’une après l’autre et a …
Oct. 2015
Atteindre le Bal rêvé est la troisième édition des Bal rêvé mis en scène par Alberto Sorbelli. Cette performance collective et participative s’est ouverte dans une ambiance de cérémonie. …
Documents
Autoportrait de David Noir en Françoise Sagan

Image issue d’un film projeté au sein du dispositif “Les camps de l’amor” (2015).

Document tiré de l’œuvre Les camps de l’Amor
  • Type de document Photographie
  • Auteur·trice David Noir
Autoportrait de David Noir en Charlotte Rampling

Image issue d’un film projeté au sein du dispositif “Les camps de l’amor” (2015).

Document tiré de l’œuvre Les camps de l’Amor
  • Type de document Photographie
  • Auteur·trice David Noir
  • Année 2015
Illustration parodique du logo et du slogan Apple “Think different”

Image/Flyer créé pour le dispositif “Les camps de l’amor” (2015).

Document tiré de l’œuvre Les camps de l’Amor
  • Type de document Texte
  • Auteur·trice David Noir
  • Année 2015
  • Langue Français
  • Nombre de pages 1
Illustration

Illustration utilisée pour annoncer la performance et insérée dans le programme [ frasq ].

Document tiré de l’œuvre Défense du Masque Ullin
  • Type de document Dessin
  • Auteur·trice David Noir
  • Année 2014
  • Nombre de pages 1
Illustration de Marylin en carpe koi

Illustration faisant partie d’un jeu de cartes illustrées par David Noir et projetée pendant la performance “SCRAP”.

Document tiré de l’œuvre SCRAP, Le féminin dans tous ses états
  • Type de document Dessin
  • Auteur·trice David Noir
  • Année 2014
  • Nombre de pages 1