Informations œuvre
  • Dates de représentation 03/10/2015 (Le Générateur)
  • Source Le Générateur
  • Artistes Alberto Sorbelli
  • Artistes invité·e·s Jean-Philippe Basello, Gwenaël Billaud, Jérôme Cusin, Domiziana Giordano, Georges-Henri Guedj, Deed Julius, Mélanie Martinez Llense, Katia Medici, David Noir, Biño Sauitzvy, Cheyenne Schiavone, SKALL, Alessia Siniscalchi, Raphaël Soleilhavoup, Anatoli Vlassov, Christine Zwingmann-Cuenod
  • Participant·es Association Gagny Escrime, Fédération d’Art mArtial, Gagny Escrime, Label la Tête d’Orphée, Stefy Dance, Martine Argout, Jean-Jacques Berthieu, Léa Fagnou, Julien Haguenauer, Océane Manizan, Anissa Mohamed, Fabio Oliveri, Sophie Paladines, Guillaume Victor Pujebet, Léandre Ruiz, Marie Diologent, Arnaud Faure-Beaulieu, Jonathan Foussadier, Mia Jacob, Mathieu Tretout, Morgane Rousseau
Informations évènement
Note d’intention

Public du Bal rêvé, tu entres en compétition et tu génère l’harmonie.
Public du Générateur, tu n’es pas réduit à l’obéissance.
Public du Bal rêvé, tu t’exprimes“.

  • Alberto Sorbelli

Atteindre le Bal rêvé, en d’autres mots. L’espace et le temps de la fête sont séparés en deux. Comment réussir à passer de l’un à l’autre ? Comment déjouer le barrage mis en place par les artistes, véritables physionomistes (Domiziana Giordano, David Noir, Alessia Siniscalchi, Mélanie Martinez Llense, Katia Medici, Jonathan Foussadier, etc.) entre ces deux espaces ?
Alberto Sorbelli propose ici un va et vient entre deux temps, deux espaces.

Notice de l’œuvre

Atteindre le Bal rêvé est la troisième édition des Bal rêvé mis en scène par Alberto Sorbelli. Cette performance collective et participative s’est ouverte dans une ambiance de cérémonie. Contrairement aux éditions précédentes, l’événement artistique se déroulait le temps d’une soirée de 19h à minuit.
Cette fois, la salle du Générateur est divisée en deux. Les espaces séparés par un grand rideau incarnent deux univers différents.

Dans le premier, l’ambiance est festive. Les artistes et le public défilent sur le tapis rouge et l’estrade. L’inscription Le Bal rêvé est projetée en rouge sur le mur. La foule s’est réunie pour participer à un cours de danse de salon animé par Fabio Olivéri. Comme à l’accoutumée, des démonstrations de danses, de capoeira, de taekwondo et d’escrime se sont enchaînées. Les participant·e·s peuvent se joindre à la table de poker. Les DJs, Arthur Chaps et Jean-Jacque Berthieu rythment la dernière partie de cette soirée. Enfin un artiste travesti rejoue la pute, une figure centrale dans l’œuvre d’Alberto Sorbelli.

En opposition à cet espace sombre, le second espace se différencie par sa lumière très blanche qui plonge le public dans une atmosphère quasi divine. Cette dernière est renforcée par la présence de l’artiste Deed Julius nu, sur un piédestal au fond de la salle. Ses cheveux blancs et sa peau recouverte d’une poudre blanche accentuent son caractère divin. On y trouve également Biño Sauitzvy qui présente une partie de son solo issu de sa performance OH !. Ce deuxième espace n’est accessible aux spectateur·rices qu’après une succession d’épreuves : se déshabiller, entarter la divinité, répondre aux énigmes d’Odette, un personnage incarné par l’artiste David Noir, une vielle dame fantasque et autoritaire recouverte de breloques. D’autres personnages bloquent ce passage. Mélanie Martinez Llense dirige au mégaphone d’une voix autoritaire le public et tente d’organiser le chaos ambiant, sans succès.

Le public qui finalement est autorisé à accéder de l’autre côté, découvre les artistes qui ont pris possession de cet espace clos. Biño Sauitzvyet les étudiants de l’Université Paris 8 participent à nouveau à cette troisième édition en proposant des figures acrobatiques et mouvantes improbables avec la performance Shooting Actions. Le performeur SKALL, affublé de talons et le visage recouvert en blanc danse avec des plaques de polystyrène blanches et tend dans toute l’aire de jeu des rouleaux entiers de film étirable blanc. Une danseuse classique, Christine Zwingmann-Cuenod, évolue seule ou avec SKALL et improvise au milieu de l’installation plastique qui se construit. Deed Julius se tient immobile et nu dans une alcove qui lui est dédiée. Régulièrement, le public lui lance une tarte à la crème. Une performeuse, poitrine nue, arrive, danse et entraîne petit à petit le public dans une danse collective proche de la transe. Des séances de voyance et de massage sont proposées dans cet espace protégé.

En images
Image 001/167
Précédent
Suivant
Informations images
  • Nombre d’images sélectionnées pour Performance Sources 167
  • Crédits photographes Bernard Bousquet
  • Dates des prises de vues 03/10/2015
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Captation vidéo
Play
Mute
Play
00:00
04:22
Plein écran
Ce contenu contient des scènes de nudité et est réservé aux personnes majeures.
Informations vidéo
  • Crédits réalisateur·rice Le Générateur
  • Crédits monteur·euse Thibault Paris
  • Date de captation 03/10/2015
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Découvrir l’artiste
  • Nombre d’œuvres dans le fonds 19
Né à Rome en 1964, vit et travaille à Paris. Alberto Sorbelli est un artiste, metteur en scène, acteur et dessinateur italien. Dans les années 80, il rejoint l’Accademia Nazionale di Danza de Roma. Il étudie et travaille au Teatro Romolo Valli Reggio et est engagé en tant que danseur au Teatro dell’Opera di Roma sous la direction de Maïa Plissetskaïa. Il s’installe à Paris en 1986 pour suivre les cours de Peter Goss. Il entre à l’École nationale supérieure des beaux-arts (ENSBA) et obtient son diplôme en 1995. Encore étudiant en 1994, il est invité à participer à l’Exposition “L’hiver de l’amour” au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, où il sera censuré quelques jours avant le vernissage. Depuis plus de vingt ans, il vit de ses …
Découvrir les artistes invité·e·s
Artistes
Nombre d’œuvres dans le fonds
Les œuvres de Alberto Sorbelli
Œuvre collective
Oct. 2019
À l’écoute du bal rêvé s’inscrit dans la continuité de la série des Bals rêvés, mis en scène par Alberto Sorbelli depuis 2013. Il s’agit d’une œuvre performative en trois actes qui célèbre la …
Nov. 2018
À l’écoute du bal rêvé se différencie des formes précédentes. Alberto Sorbelli met en scène une conférence-performée de François Levy et convoque également Victor Inisan et sa compagnie de théâtre Le …
Déc. 2016
Cette quatrième édition du Bal rêvé se déroule entre 13h et 1h du matin. A l’instar des éditions précédentes, des stands installés dans l’espace du Générateur proposent des activités en …
Voir toutes les œuvres de l’artiste (+7)