Informations œuvre
  • Dates de représentation 26/10/2014 (Le Générateur)
  • Source Le Générateur
  • Artistes Sarah Cassenti
  • Participants Maya Arbel, Hélène Defilippi, Naomi Shka
Informations évènement
  • Évènement(s) cadre(s) Festival [ frasq ], rencontre de la performance
  • Contexte
    Œuvre présentée dans le cadre du festival [ frasq ], rencontre de la performance, organisé par Le Générateur chaque mois d’octobre depuis 2009 et dans le cadre de l’événement et partenariat : Carte blanche à la Galerie Nivet-Carzon.
Note d’intention

J’ai préparé les scènes en les dessinant, j’ai parlé des ces scènes en montrant mes dessins à mes complices, le soir-même, pour qu’elles sachent vers où allait ma pensée, qu’elle s’impressionnent de ce qu’elles pouvaient dérouler, j’ai modelé les accessoires, les jambes-pain-de-sucre, au cours des trois derniers mois, extensions prothétiques et prophétiques de mon corps, destinées à mes louves modernes. Je suis la dompteuse, l’entraîneuse, je tourne autour de la scène, je les guide par ma présence, à travers le public. Je les rejoins et déchire sur l’intuition de Maya le tissu noir dans lequel nous avons épinglé le contours de son corps, la masse de son corps à l’intérieur du tissu noir, Hélène et moi. Nous sortons. Parfois un rire fou sort de nous.

  • Sarah Cassenti
Notice de l’œuvre

Quatre femmes d’une sensualité provocante, interprètent dans une démesure toujours maitrisée diverses actions.
Sarah Cassenti initie les mouvements et recourt à différents objets créés par elle.
Nues ou en sous-vêtements, trois femmes l’accompagnent : l’une évolue sur une table ; une autre est étendue sur le sol et avance et se déplace avec des prothèses, sculptures en plâtre en forme de cônes allongés, comme des pains de sucre. Sur le mur sont projetées des photos de ces cônes dans différents décors.
Puis l’artiste entre en talons aiguilles et place une chaise au centre de la scène, sur laquelle s’assoit l’une des femmes, tandis que les trois autres s’allongent sur le dos et lèvent les jambes et piquent un fou rire. Sarah Cassenti apporte ensuite des fourrures accrochées à un cerceau et joue avec Maya Arbel.
À la fin de la performance, Maya Arbel se glisse entre deux tissus noirs suspendus à une baguette : à l’aide d’épingles, Sarah Cassenti et Hélène Deflippi dessinent sa silhouette et en retirent des fourrures. Lorsque Sarah Cassenti déchire le tissu, sur les indications de Maya Arbel. Le tissu retombe sur elle, elle apparait alors entièrement voilée. Aveuglée, Sarah Cassenti la prends par le bras et la guide vers la sortie.
Elles quittent la salle sous les applaudissements des spectateurs.

En images
Image 01/21
Précédent
Suivant
Informations images
  • Nombre d’images sélectionnées pour Performance Sources 21
  • Crédits photographes Eric Merour
  • Dates des prises de vues 26/10/2014
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Documents
Esquisse pour la performance Visons de Sarah Cassenti

Esquisse des “pains de sucre”, prothèse en plâtre utilisée pendant la performance par Hélène Defilippi.

  • Type de document Dessin
  • Auteur·trice Sarah Cassenti
  • Année 2014
  • Nombre de pages 1
Esquisse pour la performance Visons de Sarah Cassenti

Esquisse des “pains de sucre”, prothèse en plâtre utilisée pendant la performance par Hélène Defilippi.

  • Type de document Dessin
  • Auteur·trice Sarah Cassenti
  • Année 2014
  • Nombre de pages 1
Découvrir l’artiste
  • Nombre d’œuvres dans le fonds 18
Sarah Cassenti est née en 1974 à Clamart, vit et travaille entre le sud de la France et Paris. Elle a été formée par Roman Cieslewicz et Chantal Petit à Penninghen en conception graphique de 1991 à 1996, et à la Rietveld Academie en 1994. Elle développe depuis plusieurs années le Nönude, ateliers de dessin-vivant au croisement de la mise en scène et de la performance. Elle a créé avec Hélène Defilippi le duo les Idiotes, et elles tiennent ensemble le Lieu des idiotes à Paris. La présence et le corps de ses complices, Maya Arbel, Irena Andreeva, Naomi Shka transmettent également son geste lors de ses pratiques performatives. Elle crée des objets massifs en céramique, aux reliefs archaïques, prothèses chamaniques qu’elle utilise au cours de scènes live. Elle co-édite également …
Les œuvres de Sarah Cassenti
Mars 2022
Portant un vêtement B.Painted de Bernard Bousquet, Jacques Donguy se déplace en lisant ses textes. Sur un mur du Générateur, sont projetées des séquences d’algorithmes. Concurremment, les corps …
Juin 2018 – Juil. 2018
L’exposition/performance se déroule dans l’espace du Générateur où sont disposés ça et là plusieurs petits objets en céramique, ressemblant à des organes humains, des œufs ou encore des …
Juil. 2018
Le public et amateurs de dessin se réunissent donc pendant deux sessions d’ateliers Nönude avec deux propositions différentes. Le 6 juillet 2018 - Nönude Libre Reliefs 1 Avec la complicité de …
Voir toutes les œuvres de l’artiste (+6)