Informations œuvre
  • Dates de représentation 07/05/2015 (Le Générateur), 08/02/2016 (Le Générateur), 09/02/2016 (Le Générateur)
  • Source Le Générateur
  • Artistes Katalin Patkaï
  • Artistes invité·e·s Christophe Imbs
  • Participants Ernesto Boiffier-Patkaï
Informations évènement
  • Évènement(s) cadre(s) Faits d’Hiver
  • Contexte
    Oeuvre présentée dans le cadre du Festival Faits d’Hiver 2016, un événement annuel organisé par Micadanses (Paris).

    Faits d’hiver possède une personnalité très spécifique, forgée par son itinérance, son choix de mêler lieux de diffusion réputés et « petits lieux », tout comme chorégraphes reconnus et émergents. L’affirmation de se consacrer à de vieux auteurs chorégraphiques, à de très jeunes et à toute cette tranche médiane de compagnies en reconnaissance souvent régionales mais non nationales, est maintenant repérée et constitue une orientation remarquée.
Note d’intention

“HS est un moment à partager ensemble. Il y a Ernesto, cinq ans, avec qui je me suis amusée. On a chahuté, on a construit des cabanes, on a lu, on a réfléchi ensemble sur la vie, demain, après… Ce n’est pas plus que cela, mais c’est énorme.
Maeterlinck dit que “l’enfant qui se tait est mille fois plus sage que Marc-Aurèle qui parle. Et, cependant, si Marc-Aurèle n’avait pas écrit les douze livres de ses méditations, une partie des trésors ignorés que notre enfant renferme ne serait pas la même”. HS parle de cela plus ou moins clairement.”

  • Katalin Patkaï
Notice de l’œuvre

Accompagnés par le pianiste-compositeur Christophe Imbs, la chorégraphe et danseuse Katalin Patkaï et son fils Ernesto Boiffier-Patkaï nous font partager leurs échanges et leurs jeux. La performance dure un peu plus de trois quarts d’heure.
Le public découvre une succession de tableaux de la vie quotidienne. L’artiste est pieds nus, elle porte une robe rouge ; Ernesto Boiffier-Patkaï a cinq ans et roule parfois en vélo, en cercle tout autour des spectateurs. Des objets familiers jonchent le sol en désordre. Pas de chorégraphie visiblement préétablie, mais une harmonie entre les gestes spontanés de l’enfant et les actions de sa mère : leurs mouvements s’effectuent en silence ou sur la chanson Je rêvais d’un autre monde de Téléphone. À un moment de la performance, elle effectue la position du poirier, tandis qu’il joue librement à côté d’elle. Puis, juchée sur un tabouret, elle l’observe déambuler sur un vélo. Elle entasse des cartons sous lesquels ils se cachent. Un nouveau jeu s’ensuit. Une autre scène la montre en train d’envelopper le visage de l’enfant dans sa robe rouge, comme pour l’étouffer. Elle s’allonge ensuite et il dessine sur ses chevilles, avant de faire l’avion sur ses jambes.
Vers la fin de la performance, Katalin Patkaï balaie le sol et repousse tous les accessoires dans une ambiance nocturne due à la faible intensité de la lumière. La fin de la performance nous renvoie à celle d’une fin de journée de fatigue et de tendresse.

En images
Image 01/47
Précédent
Suivant
Informations images
  • Nombre d’images sélectionnées pour Performance Sources 47
  • Crédits photographes Bernard Bousquet
  • Dates des prises de vues 07/05/2015, 08/02/2016
Contactez-nous pour accéder à l’ensemble des documents
Découvrir l’artiste
  • Nombre d’œuvres dans le fonds 9
Katalin Patkaï a obtenu son diplôme de scénographe à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Elle travaille d’abord comme scénographe auprès des chorégraphes Arco Renz, Marion Ballester et Marie-Jo Faggianelli, puis avec ses propres pièces : Spatialisation sonore pour un danseur (2002), qui soude sa collaboration avec Ugo Dehaes. Elle s’engage dans la danse avec le projet que lui confie le scénographe Pierre Jorge Gonzalez, auprès du chorégraphe Arno Renz au Centre de Danse flamand d’Anne Teresa de Keersmaeker (Rosas). Puis, de sa rencontre avec l’artiste pluridisciplinaire Yves-Noël Genod, naît C’est pas pour les cochons (2009). En 2013, suite à la naissance de ses deux fils, elle entreprend MILF. En 2015, suit Remous, pièce pour les tout petits, elle poursuit avec …
Découvrir les artistes invité·e·s
Artistes
Nombre d’œuvres dans le fonds
Les œuvres de Katalin Patkaï
Oct. 2023
Les trente premières minutes se déroulent dans le noir. Les spectateurs éclairent les artistes grâce à la lumière de leurs téléphones. Un peu plus tard, la salle est plongée dans une lumière rose. …
Œuvre collective
Avr. 2023
Durant cette session de Show Your Frasq, les artistes et l’équipe se sont relayés pour décrire ce qui se passait en direct, via l’enregistreur en libre accès. L’événement a commencé par une longue …
Oct. 2015
Katalin Patkaï est vêtue d’un soutien-gorge et d’une jupe faite de plusieurs cravates bariolées suspendues à la ceinture. Elle va à la rencontre des spectateur·rices, s’assoit sur leurs …
Voir toutes les œuvres de l’artiste (+4)