Voir le résultat précédent
Résultats:
000/500
Voir le résultat suivant
Filtres sélectionnés:
    Le Générateur
Titre de l’œuvre
Date
Artiste(s)
Lieu
1,2,3
Oct. 2013
Manon Quérel, Bonding Elastic
Le Générateur
Avec la participation de Manon Quérel (Direction artistique), Pali Meursault (Musique), Tito Gascuel (Texte) et Marc Swynghedau (Disposi.tif numérique). Les spectateur·rices, pourvu·es de casques audios, sont assis·es de part et d’autre d’une aire de jeux ; il·elles entendent une voix qui leur raconte la recherche d’un lieu, d’un jeu. Chaque performeur·se, lorsqu’il·elle arrive, se met en tenue de sport. Ils·elles doivent se battre les yeux bandés pour récupérer un objet posé à terre. La …
5 jours de performance
Mars 1982
Ghislaine Gohard
Galerie J & J Donguy
6 spots : chantalpetit déménage au Générateur
Déc. 2018
Chantalpetit
Le Générateur
Pendant quatre heures, chantalpetit invite le·a spectateur·rice à découvrir son atelier et ses œuvres à travers six spots. Le premier spot, intitulé phusis, lui permet de présenter ses sculptures et une œuvre vidéo. Le public déambule dans la salle. Le spot 2, La fabrique des météores, intègre à l’exposition une intervention musicale de Didier Petit. Clinamen, le spot 3, transforme l’espace d’exposition en installation et l’accompagne d’une projection. Didier Petit poursuit son intervention …
25 mmmmmmmmmètres !
Juin 2023
Catherine Ursin
Le Générateur
Après un rituel en hommage à l’actionnisme viennois, Günter Brus, Catherine Ursin commece sa performance. Elle réalise, 3 heures durant et sans s’arrêter, une fresque de 25 mètres de long. Celle-ci se déploie tout le long d’une grille, sur le trottoir en face du Générateur. Elle utilise de la peinture acrylique noire et rouge. Une fois achevée, la fresque est transportée par l’artiste et les spectateur·ices dans l’espace du Générateur. Elle est exposée au sol …
100% lycra
Oct. 2021
Clélia Barbut, Charlotte Hubert
Ecole et espace d'art contemporain Camille Lambert
À ciel ouvert – Chantier interdit au public
Juin 2020
François Durif
Le Générateur
Pendant deux semaines, François Durif endosse le métier de plâtrier et donne aux murs du Générateur une nouvelle jeunesse. Il les lave, bouche les trous et les aspérités, les repeint entièrement. Il met en scène ses travaux en installant dans la salle, sur le sol, des bâches, des éponges et des pinceaux à des endroits précis. Tous ces matériaux et ustensiles ne sont pas posés comme dans un chantier normal. Les éponges sont alignées sur une table, à l’instar de véritables œuvres d’art, les …
A deed
Oct. 2017
Ernesto Lévy, Tamar Raban
Le Générateur
Chacun.e dans un côté de la salle, Ernesto Lévy et Tamar Raban sont debout sous un halo lumineux. Tamar Raban retire ses bijoux et sa ceinture et commence à secouer un tissu. De petits objets et des feuilles mortes sortent de ses manches. Une fois l’action terminée, elle et Ernesto Raban retirent leur veste et les secouent de haut en bas. Il·elles restent sur place puis il·elles parcourent la salle en poursuivant cette même action. Une vidéo montre en parallèle les deux performeur·ses répéter …
A dire rien qu'être à quoi dire
Oct. 2009 – Oct. 2022
Gabriel Hernandez
Le Générateur
Des piles de vêtements colorés sont soigneusement pliés au sol à différents endroits dans l’espace du lieu. A intervalles irréguliers, une, deux, parfois trois performeur-ses sortent de la porte du fond et se dirigent sans hésitation vers l’une de ces piles. Ils arrivent en sous-vêtements, il·elles s’habillent sous nos yeux et enfilent les vêtements en couches successives dans un ordre inhabituel mais visiblement en lien avec un protocole très précis. L’action s’achève lorsqu’Il-elles repartent …
À l’écoute du Bal Rêvé #1
Nov. 2018
Alberto Sorbelli
Le Générateur
À l’écoute du bal rêvé se différencie des formes précédentes. Alberto Sorbelli met en scène une conférence-performée de François Levy et convoque également Victor Inisan et sa compagnie de théâtre Le Sycomore avec une partie adaptée de leur spectacle Au revoir mon amour avec la participation de Nina Ayachi, Ruben Badinter, Jean-Baptiste Cautain, Clara Chrétien, Juliette De Ribaucourt, Giulia de Sia, Salomé Dugraindelorge, Zoé Guillemaud, Adrien Madinier. Cette performance narrative invite le·a …
À l’écoute du Bal Rêvé #2
Oct. 2019
Alberto Sorbelli
Le Générateur
À l’écoute du bal rêvé s’inscrit dans la continuité de la série des Bals rêvés, mis en scène par Alberto Sorbelli depuis 2013. Il s’agit d’une œuvre performative en trois actes qui célèbre la rencontre entre les arts et le public. L’espace du Générateur est divisé en deux parties par un grand rideau de scène. Le premier espace est plongé dans une lumière sombre et bleutée, l’inscription “Le Bal Rêvé” est projeté sur l’un des murs. Cet espace symbolise la mort de …
A Night of real recognition
Oct. 2017
Valérie Vivancos, Optical Sound
Le Générateur
Lors de cette soirée, le label a proposé un paysage musical en expansion, dense et luxuriant, à la frontière des musiques électroniques et électrifiées. Le collectif propose un set live en 4 mouvements, alternant avec quatre compositions en direct. Parallèlement, des images de surveillances issues du projet Acoustic Cameras défilent.
A tous crins
Oct. 2016
Netty Radvanyi, Vincent Fortemps, Théo Ceccaldi
Le Générateur
À tous crins est une performance équestre sur le thème de l’art rupestre. Dans un premier temps, Vincent Fortemps est debout face aux spectateur·rices, les pieds dans des bols d’argile alors que Netty Radvanyi et Théo Ceccaldi arrivent à dos de cheval. Les trois artistes sont en sous-vêtements et leurs corps blanchis semblent les faire surgir d’un autre temps. Théo Ceccaldi, descendu de la monture, commence à jouer du violon. Vincent Fortemps se met à peindre à l’argile les différents corps, …
A11011 Contrepoint
Oct. 2012
Jeanne Bathilde, Elise Jourdain
Le Générateur
Élise Jourdain et Jeanne Bathilde évoluent dans l’espace avec un grand tissu rouge tricoté. Tour à tour, elles le piétinent, s’allongent dessus, le tiennent chacune par un bout ou le portent ensemble, se le disputent ou se cachent dessous. Dans la salle, au début silencieuse, se déploient des nappes sonores de souffles bruyants, d’eau, de battement de cœur … Si au début, le jeu avec le tissu ne concerne que les deux femmes, elles vont bientôt à la rencontre du public. Le tissu leur permet de …
A11112 Hybridation
Oct. 2012
Le Générateur
Cinq performeur·ses, leur tête recouverte d’un sac en papier, se tiennent autour d’une table. Il·elles commencent par faire des acrobaties et des roulades autour de cette table. Puis, il·elles forment une chaîne, en s’accrochant les un·es aux autres et se balancent d’un seul et même mouvement, d’abord assis·es par terre, puis debout. Il·elles s’allongent par terre, immobiles, et seule leur cage thoracique se soulève sous l’effet de leur respiration. Enfin, les performeur·ses rampent pour venir …
A11112 île 317 21 4
Oct. 2012
Le Générateur
Les élèves de l’ENSAPC ont proposé une performance autour d’un trampoline, doté d’un capteur de mouvements. Simultanément, tou·tes les jeunes performeur·ses lisent un livre à voix haute, dans la langue de leur choix. Une fois qu’il·elles ont achevé de lire leur extrait, il·elles laissent tomber le livre sur le trampoline qui émet alors un bruit, en fonction de la force avec laquelle il tombe. Le chœur des voix crée une sorte de concert aléatoire.
Abri-Trou #1
Oct. 2019
Élizabeth Saint-Jalmes
Le Générateur
Elizabeth Saint-Jalmes pose dans l’espace du lieu une sculpture gonflable blanche dont les prolongations ressemblent à des racines ou des branches. Des ventilateurs assurent sa mise en place et son maintien. Les spectateur·rices peuvent y pénétrer par un trou situé près du sol. La sculpture est itinérante : pendant la soirée, vêtue d’une robe faite en tissu jaune fluo (gilets jaunes), Elizabeth Saint-Jalmes l’active à plusieurs endroits de Gentilly. Lorsqu’un·e spectateur·rice entre, elle …
Abri-Trou #2
Juin 2021
Élizabeth Saint-Jalmes
Le Générateur
Une fois entré dans l’installation gonflable, poétique et monumentale Abri-Trou #2, le public est invité à participer à dix PPCU (Protocole Précaire de Création Urgente). 1/ Brigades Techno : ce PPCPU pose la question de ce qui fait « fête ». Le public est invité à danser sur un set de techno live des deux musiciens DISCORD & LE CRABE. Il écoute également des textes engagés par et avec des artistes complices. Musiques et textes : Corinne Morel Darleux - Eric …
Abri-Trou #3
Janv. 2022
Élizabeth Saint-Jalmes
Le Générateur
Pendant cinq jours Élizabeth Saint-Jalmes propose au public l’activation de son installation performative et poétique : Abri-Trou. Au cours de cette exposition, Élizabeth Saint-Jalmes invite ainsi plusieurs artistes musiciennes et performeuses à intervenir à l’intérieur du ventre de l’ Abri-Trou. Sigolène Valax (Projections numériques), ONIROCHROMES- ARBORICHROMES : Les onirochromes sont nourris d’une recherche sur la représentation de la nature. A l’aide d’un …
Ackerism 3/4/5
Oct. 2017
Laurianne Houbey, Mandoline Wittlesey, Mathilde Monfreux
Le Générateur
Lorsque la performance débute, François Rossi propose un thème musical qui exploite toutes les possibilités offertes par sa batterie. Parallèlement, les trois performeuses sont en cercle, face à des micros. Chacune développe une tirade autonome qui va du grognement au développement logique, sans interférer avec les autres. Ensuite, elles se séparent de leurs micros et installent une table au centre de la pièce. Chacune à leur tour, elles s’y allongent et les autres l’effleurent, la massent, la …
Acte symétrie de "l'œuf"
Oct. 2009
Taniel Morales, Maud D'Angelo, Ivola Demange
Le Générateur
Cette performance s’organise en deux parties : les actions individuelles réalisées par Taniel Morales et les danseuses Ivola Demange et Maud D’Angela et les actions participatives impliquant le public. Celui-ci est réparti en cercle autour des artistes installés au centre de la salle. Les spectateur·rices sont d’abord sollicité·es pour faire passer un œuf entre eux·elles avec lequel il·elles doivent connecter leur premier souvenir. En parallèle, Taniel Morales lance …
Action for Korea
Oct. 2012
Sarah Trouche
Le Générateur
Sarah Trouche est recouverte d’une fine couche de peinture blanche donnant à son corps nu un aspect poudré. Quatre extensions capillaires d’environ trois mètres, partant de son cuir chevelu, sont suspendues au plafond et coulissent sur des crochets. À l’autre extrémité, côté sol, sont installées quatre ancres de quatre kilos chacune qui pèsent sur les extensions de l’artiste. Faisant preuve de stoïcisme, la performeuse tente, comme elle le peut, de s’agenouiller malgré le poids …
Aelita - Ciné concert
Juin 2011
Le Générateur
Aelita est un film de science-fiction soviétique muet, réalisé en 1924 par Yakov Protozanov. Le film est projeté sur un mur du Générateur, face au public assis sur des banquettes et accompagné par la musique de Maxime Oudry à la contrebasse, Franck Morais au saxophone, Emmanuelle Ader à l’accordéon, Clément Robert à la batterie et Amandine Banal au chant. La projection de ce film fait écho au passé du Générateur en tant que cinéma.
Aether
Nov. 2014
Clémentine Poquet, Florent Colautti, Veronica Vallecillo, Compagnie Coulisse
Le Générateur
Au coeur d’une architecture faite de câbles électriques et de milliers de dessins de Clémentine Poquet, le violoniste Michael Nick improvise et dialogue avec les sons de Florent Colautti et la danse de Veronica Vallecillo. Cette performance électro-dessinée envahit l’espace de projections d’images réalisées en rotoscopie. Dans un monde saturé par les réseaux de communication, la musique électronique et les sons acoustiques, l’installation et les dessins en mouvement, résonnent comme un …
AHA #1
Mai 2014
Sarah Venturi
Galerie Nivet-Carzon
Devant la galerie, Sarah Venturi commence dans la rue sa performance autour du palindrome du titre « Ah ! » et « Ha ! » qui sont des interjections à la fois de rire, plaisir, douleur, admiration, peur, dégoût, impatience ou surprise. En tournoyant sur elle-même sans discontinuer, ses multiples émotions altèrent sa giration et ses actions. durant vingt minutes en simulant différentes actions successives (un combat de boxe qu’elle gagne mais qui la laisse blessée, …
AHA #2
Oct. 2018
Sarah Venturi
Le Générateur
Cette performance d’une vingtaine de minutes est une sorte d’exploration de tous les sens que l’on peut donner au son « ah ». Sans aucun décor, juste vêtue de noir, la performeuse au centre de la salle tourne sur elle même à la façon d’un derviche tourneur, et déclame des « ah ». Du « ah » de soulagement, au « ah » de douleur, du « ah » interrogateur au « ah » agressif, Sarah Venturi accompagne tous ses « ah » d’une gestuelle …
All the world's a stage
Oct. 2014
Jeanne Susplugas
Le Générateur
All the world’s a stage lie étroitement exposition et théâtre. Lorsque les spectateur·rices entrent dans la salle du Générateur, il·elles peuvent se diriger vers l’un·e des cinq acteur·rices qui déclament en boucle et indépendamment les un·es des autres des textes brefs, rédigés par Marie-Gabrielle Duc. La salle est plongée dans le noir ; les performeur·ses sont éclairé·es individuellement. Chacun·e d’eux·elles est debout à côté d’une installation en carton posée sur des roulettes, en …
Allons coucher le soleil
Janv. 2010
Anna Julien, Rémi Boinot, Maïté Céglia, Elodie Régnier, Enna Chaton, Lisa Sartorio
Le Générateur
Dans cette exposition/performance, Frédéric Lecomte a invité six artistes de la NoGallery, 5 femmes et 1 homme. Dans un univers sonore plutôt oppressant, la salle du Générateur accueille plusieurs voitures réparties dans l’espace. À l’intérieur, une bande sonore et un court film tournent en boucle. Des personnes se dévêtissent entièrement et vaquent à diverses occupations : discuter, faire du vélo, tirer une valise, poser pour une photo… Un autre groupe enfile une série de T-shirts blancs …
Allons lever la lune
Oct. 2010
Rémi Boinot, Maïté Céglia, Jakob Gautel, Doctor H, Charlotte Herben, Rodolphe Huguet, Jason Karaïndros, Olivier Lecreux, Julio Le Parc, Eric Madeleine, Yazid Oulab, Elodie Régnier, Christine Renée Graz, Lisa Sartorio, Nicolas Simarik, Kamel Yahiaoui, Raphaëlle Arnaud
Le Générateur
Dix-huit artistes présent.es installent un campement dérivatif et nocturne, permettant au public de déambuler toute la nuit entre différentes propositions artistiques et ambiances. Dans une des tentes, Christine Renée Graz propose une chorégraphie collective impliquant les spectateur·rices. Olivier Lecreux a créé une performance où il se tient debout, immobile, une hache à la main, tel un personnage de film d’horreur. Lisa Sartorio, elle, filme les membres du public qui se sont aventurés dans …
AltéréGo!
Janv. 2011
David Noir
Le Générateur
Dans cette performance solo, David Noir interprète quasiment sans jamais discontinuer un monologue qui s’appuie sur différents objets : un vidéo-projecteur, un micro, une poupée de la taille d’un enfant. L’artiste commence assis près d’un mur face au public. Puis il lance une vidéo dans laquelle il apparaît, se lève et retire le peignoir sous lequel il est entièrement nu. David Noir, dont le visage et les parties intimes sont maquillées, discourt avec humour et provocation à propos …
Amenaza
Oct. 2019
Natacha Nicora, Barbara Pereyra
Le Générateur
Natacha Nicora a mis une chaussure à talon aiguille et une attelle. Elle est contre un mur et s’appuie sur une table à repasser, pendant pendant que Barbara Pereyra, dans des moonboots jaunes, une robe à strass, un gros manteau dont elle a rabattu la capuche et des lunettes de ski sur le nez, verse du sable sur le sol. Elles se prennent l’une à l’autre le sac de sable, puis Natacha Nicora va chercher un échafaudage dans lequel elle effectue plusieurs figures avant d’enlever sa chaussure et son …
America
Juin 2015
David Liver
Le Générateur
Dans le cadre de l’exposition «  3 en UN : Dégagements/Déplacements », David Liver propose l’œuvre America, qui avant d’être une exposition, est une action accomplie par des inconnus que l’artiste a appelés. David Liver sollicite un groupe d’amérindiens pour retrouver son inspiration : ceux·celles-ci doivent venir prier et organiser un rituel, dont les traces demeurent quelque part dans l’exposition sans que l’artiste lui-même ne sache de quoi il s’agit. Il …
Amesys vs. Habiter le bruit
Oct. 2021
Somaticae
Le Générateur
Assis sur une table en face de la projection, Laurent Carlier et Somaticae mixent sons expérimentaux et animations visuelles en direct. L’ambiance oppressante engendrée par le son nous ramène à l’angoisse du sujet suggéré par les images projetées : la violence de la vidéosurveillance.
Amours à mort - Killing the Flirt
Oct. 2009
Anna Ventura
Le Générateur
La performance se présente sous la forme d’une installation visuelle et sonore immersive, invitant le·a spectateur·rice à évoluer entre différents modules. Lorsque la performance débute, les performeur·ses sont immobiles et silencieux, puis il·elles s’éveillent peu à peu. La salle est presque entièrement plongée dans l’obscurité, seuls les modules sont éclairés de façon crue. Dans l’un de ceux-ci, la performeuse Anna Ventura, vêtue d’une grande robe blanche, est à demi allongée, elle semble …
Analogia
Oct. 2013
Erik Alalooga
Le Générateur
La performance Analogia dure une demi-heure. On distingue au sol de nombreux fils, des capteurs son, quatre plaques en bois, des lumières et des cordes savamment disposées. Le performeur dans une partition très précise produit en se déplaçant des sons à l’aide de ce dispositif et des capteurs. Il joue avec une corde et attache ses chaussures, il transforme un cintre en un sommaire instrument à corde. Il place une bouteille d’eau entre deux loupes et deux projecteurs puissants. À la fin de la …
Animal mimesis
Oct. 2015
Violaine Lochu
Le Générateur
Violaine Lochu et les étudiant·es se sont installé·es autour d’une table. Il·elles les parlent tous en même temps. Ce concert de voix synthétise dans un petit espace un discours artistique type. Il·elles commencent la pièce en chuchotant, puis parlent de plus en plus fort et leurs voix deviennent bientôt une cacophonie assourdissante pour le public qui les entoure.
Aoïde
Mars 2014
Violaine Lochu
Le Générateur
Placée seule avec un micro face au public, l’artiste explore les chants funèbres grecs, le langage sifflé de Gomera, le chant des baleines ou les cris saturés punk. Quant à son accordéon, il est hissé sur son dos, soumis à la gravité ou utilisé comme un tambourin. En jouant d’un corps à corps avec son instrument, l’artiste explore l’hybridation de la femme poisson-oiseau. La voix et l’instrument poussés dans leurs retranchements sonores, expriment l’ambiguïté du chant mythique des sirènes.
Apéro contest
Oct. 2011
Thierry Payet
Le Générateur
Après les performances de la journée, Thierry Payet et Olivier Zorn invitent le public à une performance culinaire, qui dure toute la nuit et jusqu’au lendemain 11 heures. Plusieurs aliments – fruits, légumes, condiments, pâtes – ainsi que des ustensiles de cuisine sont disposés sur deux nappes ou à même le sol de la salle du Générateur. Sur une table, un micro-onde et une plaque de cuisson électrique ont été installés. Assis par terre, un performeur ouvre des huîtres et les dispose sur un …
ARCA
Juin 2016
Sofi Hémon, Inna Maaimura
Le Générateur
ARCA est une installation où les deux plasticien·ienne·s mettent en place une action lente mettant en scène des traces du passé d’une manière contemporaine. Au sol, un carré blanc délimite un espace constitué de quatre tables installées sous des néons puissants changeant parfois d’intensité. Sur ces tables ressemblant à quatre paillasses de laboratoire, sont disposés de multiples objets archéologiques. Le public, assis le long des murs sur des banquettes ou déambulant dans l’espace, …
Arrivage Permanent #1
Mars 2014
Charles Pennequin
Le Générateur
Cette performance mêle poésie et action. La lecture de poèmes se fait à plusieurs voix et plusieurs rythmes. Les poètes et artistes invités par Charles Pennequin parlent en même temps, proposent des jeux de mots, des bruitages, rayent le texte lu au fur et à mesure, l’écrivent sur des formats multiples et de manière fantaisiste avec des feutres scotchés sur la tête, le déclament les pieds en l’air et la tête en bas… Ce qui compte est de réussir à faire jeux ensemble autour des mots, …
Arrivage permanent #2
Nov. 2019
Charles Pennequin
Le Générateur
Arrivage permanent est la restitution d’un workshop animé sur une semaine par Charles Pennequin et qui a réuni une vingtaine de participant·e·s. Dans le hall du Générateur puis dans la salle, les participant·e·s. - lecteur·rice·s - interviennent successivement pour parler de leur vie et de leurs expériences quotidiennes. Will Guthrie joue de la batterie et d’autres percussions, pendant que Charles Pennequin lit un texte dans un mégaphone ou un micro. Assis·e·s par terre, des participant·e·s …
Atari Poem
Juil. 2018
Jacques Donguy
Le Générateur
Atari Poem est un poème vidéo projeté sur le corps en mouvement des performeur·euse·s. Les lettres lumineuses vertes des mots défilent pour former un calligramme futuriste. Elles rappellent aussi bien l’écriture des premiers ordinateurs que le plan d’ouverture de la saga de films Matrix.
Atari Poem & Mon âme en chair
Mars 2022
Sarah Cassenti, Jacques Donguy
Le Générateur
Portant un vêtement B.Painted de Bernard Bousquet, Jacques Donguy se déplace en lisant ses textes. Sur un mur du Générateur, sont projetées des séquences d’algorithmes. Concurremment, les corps nus de Sarah Cassenti et de Thomas Laroppe s’effleurent, se superposent dans une connivence qui leur est propre. Leurs actions questionnent les limites de la norme, de la pudeur et de la bienséance. Une fois au pupitre, Jacques Donguy énonce des bases de données scientifiques et des mots, sur fond …
Atlas de nuit
Janv. 2018
Maïte Alvarez
Attachement
Oct. 2012
Manon Harrois
Le Générateur
Manon Harrois est agenouillée au sol dans l’axe opposé d’un couloir symbolique qui l’a relie à un métier à tisser. L’installation occupe toute une partie de l’espace du lieu. Les ombres portées, la projection de son visage sur son corps ainsi que l’image du métier à tisser sur le mur d’en face participent à un dédoublement de la perception. Attachement s’est tramé progressivement sous les yeux du public avec dans un premier temps un chant africain entonné à capella par la jeune artiste. …
Atteindre Le Bal Rêvé
Oct. 2015
Alberto Sorbelli
Le Générateur
Atteindre le Bal rêvé est la troisième édition des Bal rêvé mis en scène par Alberto Sorbelli. Cette performance collective et participative s’est ouverte dans une ambiance de cérémonie. Contrairement aux éditions précédentes, l’événement artistique se déroulait le temps d’une soirée de 19h à minuit. Cette fois, la salle du Générateur est divisée en deux. Les espaces séparés par un grand rideau incarnent deux univers différents. Dans le premier, l’ambiance est festive. Les artistes et le …
Attentats sonores
Mars 2020 – Oct. 2020
Cyril Leclerc
Le Générateur
Dans le hall du Générateur, au milieu des spectateur·rices, des performeur·ses portent des « voice recorder » DIY insérés dans des boites en cartons. Il·elles produisent des sons à partir d’enregistrements réalisés en live. Puis, le public est invité à aller s’installer dans la salle du Générateur. Les performeur·ses déambulent lentement entre les spectateur·rices assis·es. Il·elles sont accompagnés de leurs dispositifs sonores équipés de haut-parleurs. Des sons semblables à des …
Audio Clothes
Mars 1983
Benoît Maubrey
Galerie J & J Donguy
Aufvideosehen
Mars 1983
Michael Morris
Galerie J & J Donguy
Avalanches Incandescentes
Oct. 2022
Deed Julius
Le Générateur
Dans un lavomatic, éclairés de leds, dans un univers au goût de fin du monde, Deed Julius et Fame Fatale sont habillés de combinaisons argentées déchirées, le visage barbouillé de noir ou de masques de Vendetta. Deed Julius parle au micro ou lit des textes divers et des textos qu’il a envoyés et reçus récemment à propos de la performance qu’il est en train de faire. A certains moments, il laisse le public choisir le sujet dont il parlera juste après (le commandant Cousteau, Paul Emile …
B.Painted Shooting
Juin 2023
Bernard Bousquet
B.Painted Show
Juin 2022
Bernard Bousquet
Le Générateur
Lorsque le public arrive, les danseur·euses vêtues des tenues sérigraphiées de Bernard Bousquet se tiennent immobiles sur des socles, telles des statues. Petit à petit, les mouvements des performeur·euses évoluent doucement jusqu’à ce que l’un d’eux court dans les bras d’un danseur. Ensemble ils répandent cette énergie se dirigeant de danseur·euses en danseur·euses. Deux toiles sérigraphiées par Bernard Bousquet sont déroulées sur le sol par des performeur·ses suivi par des improvisations de …
Bagnole
Oct. 2022
Cyril Leclerc
Le Générateur
Dans le Générateur, 4 voitures et un camion sont stationnés. Libre aux spectateur·euses d’entrer dans le véhicule de leur choix, pour assister à un concert ou une lecture singulière. Dans une des voitures, la performeuse, un ordinateur portable sur les genoux, chante des paroles au micro sur de la musique électronique. Dans une clio, une autre performeuse narre des récits intimes sur des trajets en voiture : des histoires de baise, des histoires d’amour ou de rupture. Dans le coffre …
Bain Brisé
Avr. 2023
Yann Marussich
Le Générateur
Lorsque le public entre dans la salle, Yann Marussich est allongé dans une baignoire, recouvert de verre brisé. Sur une bande sonore d’ambiance pesante, l’artiste est immobile, le bras droit levé vers le ciel, poing fermé, durant de longues minutes. A la fermeture des portes, il descend lentement son bras pour attraper un morceau de verre et le laisser tomber au pied de la baignoire. Au fur et à mesure, il dégage le verre qui cachait son visage impassible avec les mêmes mouvements sûrs. Il …
Bakafon
Mars 2016
STRUCTURE-COUPLE
Le Générateur
L’espace scénique est plongé dans l’obscurité, seule une lumière blanche vaporeuse éclaire les deux performeur·euse·s à contre-jour. La cantate de Bach BW765, remixée par le musicien Jean-Luc Guionnet, occupe l’espace sonore et se construit selon des boucles de plus en plus puissante. À chaque boucle, les deux artistes tiennent une position différente, mais chaque fois en équilibre précaire, à quatre pattes, les genoux ne touchant pas le sol, s’appuyant l’un à l’autre …
Ballons
Nov. 2015
IOD
Le Générateur
Au cours de cette performance, trois artistes se promènent au milieu des spectateurs avec des ballons gonflés à leurs lèvres. L’une des artistes remplit des sacs plastique avec une flûte à bec.
Basalt
Oct. 2017
Thomas Laroppe, Biño Sauitzvy
Le Générateur
Les deux performeurs, tous deux nus, se détachent du reste de l’espace éclairés par un halo circulaire de lumière projeté au centre. Les spectateur·rices sont disposé·es et assis autour. Très lentement, au ralenti, ils s’approchent l’un vers l’autre dans un silence presque religieux. Lorsqu’enfin ils se rejoignent, ils se serrent et s’accompagnent l’un l’autre pour arriver au sol. Ils s’enchevêtrent, glissent l’un sur l’autre face à face ou tête bêche. Pendant une trentaine de minutes, les …
Bivouac - L’exposition d’une semaine de randonnée à la montagne
Juin 2018
Charlie Chine
Le Générateur
Dans cette performance d’une semaine qui a pris la forme d’une randonnée dans la ville de Gentilly - avec en parallèle l’installation d’un campement dans l’espace du Générateur - Charlie Chine réalise une collecte intensive de plantes, d’objet divers et de matériaux abandonnés dans l’espace public, aidée de son chariot roulant. La semaine suivante, elle invite le·a spectateur·rice à contempler les reliefs de cette expérience. Dans la salle – son campement –, elle propose plusieurs espaces …
Black Pavane
Janv. 2009
Anne Dreyfus, Silvia Lenzi
Le Générateur
Nönude #2 - Bodyïn, le corps d’Alice, a Hole in the Wall
Oct. 2015
Sarah Cassenti
Le Générateur
Orchestrées et imaginées par Sarah Cassenti, des scènes vivantes se développent comme une invitation à prendre la mesure de l’espace qui sépare le corps du public de ceux des trois modèles féminins : Maya Arbel, Naomi Shka et Hélène Defilippi. La performance dure quatre heures. Les trois modèles, nues ou en culotte, pieds nus ou en chaussures à talons, s’exposent au regard des spectateur·rices placé·es autour d’elles. Elles évoluent au gré des indications chuchotées de Sarah Cassenti. Pour …
BODYSC4PES
Oct. 2011
Aurélie Dumaret, Emilie Villemagne, 1 min 69
Le Générateur
La salle est plongée dans le noir et sur une musique douce et aérienne, une vidéo est projetée contre l’un des murs. La vidéo prend vie lorsque l’une des performeuses se met à danser devant, elle se diffuse sur son corps en mouvement.Cette installation vidéo d’une trentaine de minutes présentées en deux sets, fait découvrir une figure humaine sans visage qui dialogue en mouvement avec des images vidéo créées en direct. Ce personnage se fond dans les images projetées ou parfois s’en détache avec …
Boomerang
Oct. 2017 – Mai 2018
STRUCTURE-COUPLE
Le Générateur
Conçue autour de la chanson Comme un boomerang de Serge Gainsbourg, remixée par le musicien et compositeur Jean-Luc Guionnet, cette performance de trente minutes met en scène les deux performeur·euse·s juché·e·s sur des socques en bois, debout sur deux petites plateformes rectangulaires placées côte-à-côte. Au cœur de l’ample salle du Générateur, il·elle·s semblent prisonnier·e·s de ces étroites plateformes qu’il·elle·s ne quittent jamais et dont la couleur jaune et l’éclairage en puit, …
Bouches à oreilles
Juil. 2022
Anna Holveck
Centre d'art Le lait
Bougez vos fesses
Oct. 2009
Santiago Reyes
Le Générateur
Sur une compilation de musique latino disco, dos au public, le performeur est perché sur deux cubes blancs (un sous chaque pied), tandis que son ombre se reflète sur le mur. Il porte un t-shirt blanc sur lequel est noté à l’encre noire « bougez vos fesses » : un énoncé qui désigne précisément les mouvements qu’il fera pendant toute la durée de la performance, avec un dandinement régulier, un mouvement sensuel et dansant sur une musique entraînante. À travers l’effort répété, son …
Breaking the Backboard
Mars 2022
Marinette Dozeville, Frédéric Liver
Le Générateur
Déjà assises à l’arrivée du public dans l’espace, les performeuses sont toutes habillées d’un t-shirt vert et d’un short gris clair. En musique, elles se lèvent telle une équipe au début d’un match. Le public assis autour d’elles assiste au début de leur échauffement. Elles se déplacent rapidement et font rebondir leurs ballons de basket. En silence, elles continuent cette action en rythme puis de façon aléatoire avant de les poser les ballons devant le public. Elles enchainent exercices …
Bump
Févr. 2011
Anna Byskov
Sur les docks de Seine de l’Institut de la mode et du design, une musique de boîte de nuit résonne à fond. Trois jeunes femmes vêtues de costumes aux couleurs chatoyantes font la fête, se déhanchent et dansent frénétiquement. Épuisées, elles s’assoient sur une nappe colorée et slave et commencent à boire de la vodka. Un chant russe accompagne leur beuverie. Elles lisent des livres à haute voix ou avec un mégaphone. L’emprise de l’alcool les affecte, leur élocution se ralentit et se détériore. …
Bunker Paradis
Oct. 2012
Aurore Laloy
Le Générateur
En première partie, avant le début de l’émission-performance Hôtel Paradoxe, diffusée en direct au Générateur ce soir là, les spectateur.rices assistent à la lecture dans le hall du Générateur des textes des auteurs David Sillanoli et NADA. Au son d’une sirène de bombardement, les spectateur·rices sont sommés d’entrer par une douzaine d’interprètes, vêtu.es en infirmièr.es muni.es d’une lampe frontale dans la salle faiblement éclairée. Ils découvrent une scénographie …
Buromobile
Oct. 2013
Catherine Radosa, Jocelyn Gasnier
Le Générateur
Durant cette action participative réalisée sur la place de la Victoire du 8 mai 1945, à 250 mètres du Générateur, Catherine Radosa et Jocelyn Gasnier sont allés à la rencontre des gentilléen·nes lors du marché hebdomadaire. Le temps d’une matinée, installé·es parmi les commerçants derrière leur « Buromobile » les deux artistes interpellaient les passant·es afin de leur permettre de réaliser sur mesure leur carte d’identité. Dans le formulaire délivré aux participant·es, les …
C.O.L.O. #2
Oct. 2016
Biño Sauitzvy
Le Générateur
Tour à tour, Cyril Combes et Biño Sauitzvy se portent l’un et l’autre sur leurs épaules. Ils se déshabillent peu à peu au cours de la performance, mais pas une minute ne passe sans que l’un ne soutienne l’autre. Sur une musique de Cyrielle Desserey, les deux hommes construisent et déconstruisent un tout. L’extrême lenteur avec laquelle ils exécutent leurs mouvements et le liquide dont ils s’enduisent, rendent leur duo presque organique et font de leur association de corps, une sculpture vivante …
C.O.L.O. #1
Oct. 2013
Biño Sauitzvy
Le Générateur
C.O.L.O. nous entraîne dans une sensation de temps suspendu. Biño Sauitzvy et Thomas Laroppe, fortement éclairés par une lumière blanche apparaissent vêtus d’un smoking noir, sur une musique de Cyrielle Desserey. Tandis que l’un debout fixe le public, le second s’abandonne de tout son poids sur les épaules de son partenaire. Volontairement immobiles, excepté les micros ajustements des deux corps, nécessaires au maintien de leur équilibre, les deux interprètes alternent leur position à 4 …
Cabinet racine
Oct. 2022
Élizabeth Saint-Jalmes
Le Générateur
Dans ce dispositif, elle invite les passants à s’installer à sa table, puis à converser avec elle pour donner vie à une sculpture inédite, faite des récits de chacun. L’artiste explore la relation des visiteur·euses à la nature et à l’environnement en partageant avec eux·elles l’expérience même de sa création plastique.
Café con Pan
Juin 2023
Sabina Covarrubias
Le Générateur
Au centre de l’espace, Sabina Covarrubias réalise une composition sonore en direct, mêlant musiques électro, musiques traditionnelles mexicaines et sénégalaises, et musiques électroniques expérimentales, durant trois heures. Sur les deux grands murs du Générateur, sont projetées des images synchronisées avec la musique : des photographies de personnes s’amusant dans une salle de concert, des images de synthèse sur le thème des étoiles, et des images génératives composées de formes …
Cage Suite
Nov. 2013
Alain Longuet, Stéphane Trois Carré
Le Générateur
Les spectateur·rices sont assis·es face au mur sur lequel est projetée l’œuvre audiovisuelle d’Alain Longuet et Stéphane Trois Carrés : de manière aléatoire sont jointes des vidéos de 4 minutes 33 secondes. Ce sont d’abord des mo.tifs impressionnistes qui apparaissent, et montrent l’intérieur d’un piano à queue, puis des représentations d’un cadre urbain. Les mo.tifs deviennent de plus en plus abstraits et font varier les formes géométriques ; puis la vidéo d’un homme qui joue du …
Carne
Oct. 2012
Jeanne Susplugas
Le Générateur
Une femme en tenue de danse entre dans la salle, prend à son passage quelques morceaux de viande avant de repartir ailleurs. Une seconde interprète entre et réalise la même action. Trois autres danseuses suivront. Dispersées dans le vaste espace du Générateur, les cinq danseuses sont éclairées d’un halo de lumières individuel. Assises au sol, les danseuses se déchaussent avant d’enfiler leur paire de ballerines dans lesquelles elles glissent des morceaux de viande. Après avoir exécuté quelques …
Carpet Diem
Mai 2023
Sophia El Mokhtar
Le Générateur
Sous un tonnerre de faux applaudissements enregistrés, La Bambina - en robe à paillettes blanches et bleues, perruque brune sur la tête et lunettes de soleil - déroule un tapis rouge jusqu’à un espace circulaire posé au centre de la salle. Telle une star d’Hollywood, elle défile sur ce ring et déverse des gouttes de peinture blanche sur le tapis circulaire. Elle chante au micro sur de la musique techno, danse sur des musiques rythmées et entrainantes (tunisiennes, égyptiennes ou …
Carte blanche à l'Académie Fratellini
Oct. 2017
Le Générateur
La performance dure deux heures et se compose de plusieurs petits numéros. Au début, les performeurs dansent en couple sous un halo de lumière. Ils extraient l’un des danseurs, se regroupent autour de lui et le portent pendant quelques minutes. Ils sortent de l’espace scénique et deux d’entre eux reviennent torse nu. Ils se saisissent chacun la peau au-dessus des côtes et penchent chacun d’un côté de façon à former un V. L’un des deux part et celui qui reste se fait tirer la joue, les oreilles, …
Carte blanche au collectif COAX
Févr. 2019
Le Générateur
Lucie Antunes La batteuse Lucie Antunes interprète un morceau de batterie sur une musique rock dont la provenance est invisible. Le rythme se densifie peu à peu, puis laisse s’élever un ensemble de voix masculines : un homme parle en anglais et tout un groupe lui répond, comme s’il s’agissait d’une manifestation. Puis un chant qui semble à la fois patriotique et religieux se fait entendre ; la batterie s’y ajoute peu à peu et la performance s’achève sur une note électronique continue. …
Carte blanche au LAP
Oct. 2020
Fanny Aboulker, Nour Awada, Carmen Blaix, Caroline Bravo, Anne Bravy, Julie Genelin, Emily Holmes, Remy Louchart, Timothée Nay, Nataska Roublov
Le Générateur
Au cours de la soirée, plusieurs performances s’enchaînent autour de la thématique de « la désobéissance ». Le public découvre ainsi de nouveaux formats d’action, d’approche, d’expérimentation et de jeu. Les spectateur·rices entrent dans la salle en portant leur chaise et s’installent dans l’espace du Générateur. Chaque performance se déroule dans un endroit différent de la salle et dans un déroulé précis. Les spectateur·rices sont invités à se déplacer (avec leur chaise) pour …
Ceci est la vérité, parce qu'on l'a fait / Parce qu'on l'a fait, c'est la vérité
Oct. 2013
Frédéric Lecomte, Yann Perol
Le Générateur
Pourvu·es d’un chapeau haut-de-forme et juché·es sur une échelle, 3 personnages - Les persifleurs (Frédéric Lecomte, Yann Perol et Sarah Venturi) observent attentivement le déroulement des actions en cours. Ils émettent des sons et des commentaires. Les batteur·ses alternent leur jeu et accompagnent cette création collective, dans laquelle le jeu de chaque artiste a une incidence sur celui des autres. Les performances sont parfois accompagnées d’instruments, et entrecoupées de musiques …
C’est encore loin ?
Oct. 2019
Cyril Leclerc
Le Générateur
Sur la place du marché, par groupe de 3 ou 4 personnes, les visiteur·euse·s s’assoient dans l’un des véhicules pour assister à l’un des concerts proposés par les six compositeur·rices de musique électronique. Les spectateur·rice·s s’installent derrière et à côté du musicien ou de la musicienne. En parfaite immersion sonore, il·elle·s découvrent un univers musical à chaque fois différent, parfois en lien avec les fonctionnalités de la voiture. Par exemple, l’un des compositeur·rice·s …
Cette dame est coincée dans l'ascenseur à frémir entre les planètes
Oct. 2018
Éléonore Didier
Le Générateur
Cette performance d’une durée d’une heure plonge le public dans le noir dès son entrée dans la salle. Sur le côté droit de l’espace du Générateur, un petit plateau surélevé apparaît, sur le bord duquel sont installé·e·s plusieurs personnes assises et immobiles pendant toute la durée de la performance. Ils·elles méditent. Des petites sculptures lumineuses de papier sont suspendues devant leur front. Elles éclairent leurs visages impassibles, paysages d’ombres et de lumières. Le chant de …
Chanson d'Amour
Oct. 2010
Alberto Sorbelli
Le Générateur
Chanson d’Amour est présentée ici dans une version orchestrale d’une durée de six heures, qui nous rappelle les conférences de Jorge Luis Borges. La performance restitue les échanges de l’artiste sous forme parlée. Ceux-ci sont régulièrement interrompus par des actions qui surviennent autour de l’artiste et de ses convives. Une voiture surgit dans la salle du Générateur et s’immobilise au milieu du public. Georges-Henri Guedj en chanteur/crooner déjanté sort de temps à autre du véhicule …
Charles Pennequin, gesticulations en tout genre
Mai 2014
Charles Pennequin
Galerie Nivet-Carzon
Dans cette performance Charles Pennequin part de la galerie pour commencer une déambulation dans les rues avoisinantes. Un mégaphone lui permet de prendre pleinement place dans l’espace public. Il fait entendre ses textes aux spectateur·rices qui le suivent depuis son départ de la Galerie ainsi qu’aux passant·es qu’il rencontre. La performance se termine avec le retour de l’artiste et du groupe à la galerie Nivet-Carzon. Les textes lus par Charles Pennequin sont issus notamment des oeuvres …
Chasse de lumière à l'observatoire
Mai 2019 – Avr. 2022
Emmanuelle Bouyer
Chisinau Ballad
Sept. 2009
Ghenadie Popescu
Le Générateur
Cinemix
Oct. 2011
David Jisse
Le Générateur
Dans le noir, assis à une table de travail pleine d’électroniques, David Jisse apparaît lentement. Des voix nous arrivent, il lit des textes, les mélange avec d’autres voix de la mémoire. Il mixe des extraits de films, des témoignages sur des expériences cinématographiques, des jingles comme celui de la Metro Goldwyn Mayer comme s’il créait la bande-son d’un film imaginaire. Il parle de sa relation au cinéma, de sa conception du cinéma comme monde onirique. Un voyage acoustique se crée à …
Clémentine + Knife Show
Oct. 2012
Jeanne Susplugas
Le Générateur
Lorsque le public entre dans la salle, il découvre un homme qui porte une blouse blanche de boucher en train d’affûter des lames. Un homme debout à côté de lui, à l’aide d’un ordinateur, diffuse en direct les sons produits par le frottement des lames métalliques. Le boucher coupe alors des morceaux de viande puis poursuit sans relâche l’aiguisage des différentes lames posées sur la table. Une femme en tenue de danse entre dans la pièce, retire à son passage quelques morceaux de viande …
Clip PoP Blédiland
Mars 2021
Natacha Guiller
Le Générateur
Lors d’un workshop, des participant·es ont été invités à réaliser un protocole pour réaliser une performance d’environ 2h. Après avoir disposé une centaine de petits pots au sol, les participant·es-performeur·euses en choisissent certains pour réaliser des “tranches de poèmes” qu’ils transportent sur un plateau où est inscrit le protocole suivant : “Pour composer un Clip PoP Blédilant : Sélectionnez vos ingrédients (de 1 à 9 petits pots PoP) Ouvrez vos petits pots et étalez les …
Closed Circuit Video Performance
Mars 1983
Vincent Trasov
Galerie J & J Donguy
Code 12 - Sentiers de résistance urbaine
Oct. 2014
Anne-Sarah Faget, Anna Ten, Olga Nikolaeva, Ornic'art
Le Générateur
Pendant deux heures, les performeurs entraînent un groupe de spectateurs (inscrit auparavant) dans les rues de Gentilly. Il s’agit d’une œuvre activiste qui se réalise collectivement. Les spectateur·rices une fois arrivé.es au Générateur, sont accueilli·es par une femme nue, en chaussures. L’artiste porte un masque à gaz, un fumigène et des inscriptions sur la peau qui s’accumulent au fur et à mesure. Les personnes se fédèrent petit à petit en groupe. Ce public est invité à réaliser avec les …
Colaboratoire Continental
Févr. 2016
Éléonore Didier
La performance se déroule dans les murs du Générateur et son accès se fait sur inscription. Éléonore Didier, seule dans la salle, invite un spectateur à s’asseoir sur une chaise. Elle l’invite ensuite à se bander les yeux. Dès lors, ses seuls repères ne sont que la voix d’Éléonore Didier et le bruit de ses mouvements et déplacements dans l’espace, autour du spectateur assis et immobile. Sa voix progressivement perd en intensité et devient chuchotement. Elle fait glisser ensuite …
Sans titre
Mars 1983
Charles Dreyfus
Galerie J & J Donguy
Comment se faire des amis ?
Oct. 2013
Jean-Christophe Petit, Dimanche rouge
Le Générateur
Comment se faire des amis ?, Jean-Christophe Petit, 20 octobre 2013 Les spectateur·rices sont assis·es en arc de cercle face à un mur, sur lequel est projetée la photo d’un homme et d’une femme souriant·es. Jean-Christophe Petit entre en costume trois pièces, plein d’entrain. Il se promène dans le public en expliquant comment se faire des amis, ou plutôt comment manipuler les autres. Il demande en même temps aux spectateur·rices de lui enlever un à un ses vêtements jusqu’à ce qu’il soit …
Complaint Choir
Oct. 2010
Aurélien Rotterdam
Le Générateur
Plusieurs chanteur·ses, habillés de noir et de blanc, se tiennent en ligne, certain·es juché·es sur une estrade. Il·elles chantent une création musicale d’Aurélien Rotterdam. Les chanteur·ses sont accompagné·es à l’accordéon par Aurélien Rotterdam, placé devant eux·elles. Cette performance a été présentée également dans l’espace public : Bus 57, place du marché de Gentilly et à Anis, Gras, le lieu de l’autre.
Comprendre la vie
Mai 2011
Charles Pennequin, Jean-François Pauvros
Le Générateur
Charles Pennequin dispose des feuilles et quelques unes de ses publications sur un pupitre placé devant lui. Il lit des poèmes pendant que Jean-François Pauvros l’accompagne à la guitare électrique avec ou sans son archet. Ses sons et sa musique ont une logique propre tout en suivant les actions du poète et les textes qu’il déclame. Ils sont tous deux plongés dans une lumière ocre. Le poète raconte une histoire dans laquelle il interroge le rapport de l’homme à son identité et à son …
Concert des Perroquets
Mai 2016
Laurent Pascal
Le Générateur
Le public est installé en face d’une immense structure métallique de cinq mètres de haut et qui s’étend sur toute la longueur de la salle. Sur des barres horizontales posées les unes au-dessus des autres, cent quarante-quatre perroquets robots sont installés en groupes et en lignes. Des spots de lumière projettent leurs ombres sur le mur. Des sampleurs automatiques low tech relient chaque volatile à un tableau de contrôle devant lequel se tient l’artiste sonore Laurent Pascal. Il …
Conversation post-mortem : La Joconde Vs Marcel Duchamp
Oct. 2013
Ève Bitoun
Le Générateur
Anaïd Demir et Ève Bitoun sont installées à une table et se disputent une partie d’échec. On comprend en écoutant leur dialogue qu’elles incarnent La Joconde et Marcel Duchamp. Un jeu s’instaure entre les deux acolytes. On y évoque l’histoire de l’art, la question des ready-made, L.H.O.O.Q, l’œuvre de Marcel Duchamp parodiant La Joconde de Léonard de Vinci et les moustaches…Les deux interprètes ont recours à un procédé de mise en abîme puisqu’en arrière-plan est projeté sur le mur un …
Corps-accord
Juin 1982
Myriam Bat-Yosef, Eugénie Kuffler
Galerie J & J Donguy
Correspondance
Oct. 2007
Le Générateur
En référence à la Nuit Blanche, Mirko Winkel et Doreen Uhlig n’ont pas dormi dans les 60 heures précédant la performance. Celle-ci est organisée en deux espaces. D’un côté de la salle sont alignées neuf chaises qui permettent d’avoir un point de vue sur la totalité de la salle et ainsi d’observer les cinq autres performances qui s’y déroulent. Les deux artistes sont assis·es et, équipé·es de microphones, ils discutent ensemble et avec divers membres du public. Le …
Cosy
Oct. 2014 – Oct. 2015
STRUCTURE-COUPLE
Le Générateur
Courant faible
Oct. 2016
Téo Bétin, Thomas Boulmier, Éléonore Didier, David Duvshani, Nicolas Guillemin, Jihyé Jung, Elsa Lefebvre, Juan Pablo Lucchelli, Benoît Pieron, Élise Vandewalle, Natalia Jaime-Cortez
Le Générateur
Chaque artiste propose un numéro d’une quinzaine de minutes, mêlant arts visuels, mais aussi cabaret, théâtre, danse ou chant. Des intermèdes musicaux s’intercalent tous les trois ou quatre numéros. Cet événement vise à mettre en lumière les courants dits « mineurs » de la création artistique.
Coy-Loup - Le manteau
Juil. 2018
Sarah Cassenti, Nadia Sabah Smara
Le Générateur
La performance dure près de huit heures et se déroule sans spectateurs à l’exception de Bernard Bousquet qui les photographie. Les deux artistes investissent tout l’espace du Générateur. Quasiment nues, perchées sur des talons hauts et couvertes de bijoux, elles écrivent sur le sol avec une craie rouge, notamment autour de pierres peintes qui le jonchent. Simultanément, une œuvre vidéo est projetée sur un mur. Plus tard, la lumière baisse et devient orangée. Les deux femmes jouent avec une …
CrisisRus
Nov. 2013
Maite Cajaraville, Shu Lea Cheang, Lucía Egaña Rojas, Sigolene Valax, Paula Vélez, LaptopsRus
Le Générateur
Les six artistes sont assises face à face, le long d’une grande tables, leurs ordinateurs grand ouverts. Sur un mur on découvre trois vidéos projetées simultanément : inscriptions, tableaux, manifestations féministes, affiches, slogans politiques, dessins d’animations et visages de femme. Le rythme des images est extrêmement rapide. La bande son se déploie en fréquences radio, bruits urbains et des voix féminines en anglais, en français. À un moment de la performance, le public est …
Crocodile
Oct. 2009
Ghenadie Popescu
Le Générateur
Dans les toilettes du Générateur, Ghenadie Popescu a installé une baignoire remplie de sacs plastiques. Couronné d’une casquette en sacs poubelle noir, il imite quelqu’un qui se lave et enfile les sacs plastiques comme des vêtements. En même temps, des images de sa performance Chisinau Ballad (racontant le voyage en brouette d’une bouteille d’eau sur le périphérique parisien) défilent sur un écran. Durant sa performance, Ghenadie Popescu a diffusé sur un téléviseur, les images prises lors de sa …
Dance Me Deep
Janv. 2020
Christine Armanger, Justine Emard
Le Générateur
Dance Me Deep – prototype est un projet de recherche sur les manifestations de l’inconscient, sous la forme d’un dialogue entre danse et technologies 3D. L’espace scénique se compose de deux écrans et de volumes géométriques blancs. Une performeuse est couchée sur l’un d’eux et semble dormir. Un bras robotisé d’impression 3D retranscrit ses rêves et cauchemars en objets, tandis qu’elle cherche à retrouver et écrire par la danse son expérience de la nuit. Au fur et à mesure de la performance, …
Danser les vieilles peaux
Juil. 2018
Biño Sauitzvy
Le Générateur
Vêtu de longues bandes de tissus de couleurs diverses de la tête aux pieds, le performeur tourne sur lui-même dans un sens et dans l’autre pendant une heure, à la façon d’un derviche tourneur. Une musique mélodique et calme accompagne la performance. Aveuglé par les bandes et entraîné par sa danse, Biño Sauitzvy traverse du fait de sa giration une perte de repères complète.
Das Dingbât
Janv. 2011
Olivier Nourisson, Constantin Alexandrakis
Le Générateur
La performance dure 17 minutes. Le titre de la performance, Das Dingbât, vient à la fois d’un mélange entre le mot anglais « dingbat », qui signifie imbécile ou truc, et les mots allemands « Das Ding », qui signifient la chose. Olivier Nourrisson et Constantin Alexandrakis sont debout derrière une table éclairée par deux lampes de bureau. Ils posent tour à tour sur un rétroprojecteur des photographies en noir et blanc. Alors que les photographies apparaissent sur le mur, les …
Daydream
Oct. 2007
Nezaket Ekici, I.P.G - International Performance Group
Le Générateur
Dans cette performance, Nezaket Ekici, habillée d’une longue robe rose, est installée sur un banc blanc. Changeant régulièrement de position, elle regarde l’écran placé devant elle. Dans un jeu de miroir y est projetée une vidéo où on la voit dans la même tenue, sur le même banc et avec les mêmes attitudes, mais avec à l’arrière-plan le littoral de la mer Baltique où elle s’était filmée auparavant.
Deeat Palace
Mai 2018
Marion Camy-Palou
Le Générateur
Pendant trente minutes, Marion Camy-Palou propose une improvisation de musique électronique. Percussions lourdes et métalliques, strates noise, se déploient dans des ambiances froides aux pourtours stridents qui puisent dans les rugosités de la noise et de la techno. Le·a spectateur·rice est pleinement intégré·e à cette bulle sonore et fait face à une expérience auditive détonante pour l’oreille. Sans référent classique ni thème musical au sens traditionnel, le·a spectateur·rice est invité·e …
Défense du Masque Ullin
Mai 2014 – Oct. 2014
David Noir
Galerie Nivet-Carzon, Le Générateur
La performance s’ouvre sur fond de musique country. Une ombre projetée en mouvement attire le public. En s’approchant, les spectateur·rices perçoivent une forme enveloppée dans une peau fripée de couleur terre. L’artiste recouvert de cet étrange accoutrement ressemble à un pachyderme. Il gesticule et bafouille debout sur un piédestal. Une barrière installée devant lui le sépare du public. Sur celle-ci plusieurs pancartes affichent en noir et blanc les messages suivant : …
Dégrafer l'espace
Avr. 2014
Carole Rieussec, Enna Chaton
Le Générateur
Dirigé·es par Enna Chaton pour l’image et Carole Rieussec pour le son, neuf femmes et hommes nu·es, évoluent et se déplacent dans l’espace du Générateur : les un·es surgissent du public pendant que les autres participent à la mise en scène de la performance en présentant des œuvres plastiques ou en installant des caméras. L’un d’eux·elles circule quelques minutes parmi les spectateur·rices pour leur proposer des friandises. Il·elles se rejoignent peu à peu et prennent des photos de leur …
Déjà... j’ai habité tous ces mots
Oct. 2020
Anne-Sarah Faget, Cheriff Bakala
Le Générateur
Pendant quatre heures, dans les bureaux du Générateur, Anne-Sarah Faget et Cheriff Bakala lisent sans interruption des poèmes du poète congolais Sony Labou Tansi. Ceux-ci sont imprimés sur des feuilles de papier ou des feuilles transparentes, enroulés sous forme de parchemins. Progressivement, au fil de la lecture, les parchemins sont déroulés et suspendus au plafond. Ils forment peu à peu une forêt de mots. Les poèmes choisis pour cette lecture sont issus des recueils L’Acte de Respirer, Déjà… …
Déplacements urbains
Oct. 2012
Catherine Radosa
Le Générateur
Catherine Radosa investit une partie de la rue située en face du Générateur. Sur la grande façade latérale de l’immeuble, elle projette une vidéo reprenant une série d’actions-performances produites dans l’espace urbain. La surface de ciment devient ainsi un espace en trompe-l’œil figurant différents lieux de passage, par exemple un arrêt de bus, un couloir couvert, un trottoir, des passants, mais également les propres déplacements filmés de l’artiste illustrant sa manière de faire corps …
Diagonale Raccords
Mars 2021
Julien Haguenauer
Le Générateur
Au centre de l’espace, derrière sa table de mixage, HBT improvise. Il dialogue tout au long de sa performance, avec l’univers des artistes qu’il a invité·es. Tour à tour, courts-métrage, danse, textes, performances viennent interférer et enrichir la musique électronique qu’il compose en direct.
Diagonale Shift Échap #2
Mars 2020
Julien Haguenauer
Le Générateur
En première partie, HAJJ présente un live mêlant audio et vidéo. Dans un de ses sets, HBT projette des images des peintures psychédéliques de Bernard Bousquet et s’en inspire. Il utilise les structures géométriques des peintures pour créer ses sons.
Diagonale Wavelets
Avr. 2022
Julien Haguenauer
Le Générateur
Sur deux murs parallèles, des vidéos d’images génératives abstraites sont projetées. Différents îlots sont présents dans l’espace : des tables pour les artistes audiovisuels et les musiciens, et des espaces avec des installations qui sont au fur et à mesure activés par la performeuse Nina Berclaz. Les îlots s’animent les uns après les autres, rythmés par la musique et les halos de lumière. Une façon de guider le public dans cette narration audiovisuelle et performative. Sur une musique …
Disputational Methods 2/3, MAISON ZERO
Mai 2022
Flora Bouteille
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
Dormir avec Thomas
Mars 2017
Thomas Laroppe
Le Générateur
Un lit défait est posé au milieu de la salle sous un halo de lumière. Le performeur dort. Il décline ensuite différentes actions en relation avec le lit. On le découvre vêtu d’une grenouillère « ours ». Il s’assoit sur le bord du lit, se redresse, se met debout en t-shirt. Il s’allonge à nouveau dans le lit mais cette fois complètement nu. Tout au long de la performance, Il décrit les états qu’il éprouve à l’orée de son sommeil et notamment la solitude. La performance s’achève quand …
Dual
Mars 2019
Claire Bergerault, Christophe Macé
Le Générateur
Au commencement de la performance, les deux artistes sont allongé·es sur le dos, les jambes repliées, et bougent en synchronisation pour se relever et se rallonger à plusieurs reprises, en silence. Dans un second temps, Claire Bergerault joue des notes stridentes à la flûte à bec avant de se placer au centre de l’espace scénique en chantant : le timbre de sa voix imite celui de la flûte. Christophe Macé dispose des morceaux de bois de tailles variées sous les pieds de Claire Bergerault, …
El nuevo mito de los lemmings
Oct. 2017
Violeta Cruz
Le Générateur
Plusieurs petits bonshommes de couleurs vives dotés de ventouses aux bras et aux jambes sont installés en haut d’un grand écran blanc. Ils tombent à intervalles irréguliers jusqu’au bas de celui-ci. Un projecteur éclaire cet écran de papier. La performeuse, installée derrière celui-ci les observe tomber sans être vue du public. A chaque chute de ces petits personnages, elle produit à l’ordinateur différents sons qui accompagnent leur glissade vers le bas.
Elektrisch
Mars 2020
Christophe Imbs
Le Générateur
Elektrisch est un concert qui rassemble Christophe Imbsau synthétiseur Fender Rhodes, Cyril Atef à la batterie et Eli Finberg pour la voix. Cyril Atef est vêtu d’un K-Way rouge, d’un masque FFP2 et de lunettes de soleil en forme de têtes de mort dorées. Pendant environ 1h30, plusieurs morceaux s’enchaînent, oscillant entre musique électronique et rap américain.
Elha !
Oct. 2016
Jeanne Bathilde
Le Générateur
Le public arrive dans la salle et trouve Jeanne Bathilde en train de déambuler en sifflant. Les spectateur·rices s’installent en arc de cercle autour de l’artiste. Entre ses sifflements, l’artiste dit « je répète » et à la fin « à vous ». Une vidéo du paysage urbain de Gentilly est ensuite projetée. Après avoir renversé un seau d’eau au sol, Jeanne Bathilde commence à lire une histoire mettant en scène un oiseau qui rencontre un chien. Cet épisode l’amène à créer une …
ÉMOTIONAL (émosjcnal) (I)
Oct. 2013
Aymeric Hainaux
Le Générateur
80% à la voix, pas de boucles, action directe uniquement. La performance de Aymeric Hainaux est sans artifice. L’attention est monopolisée, les spectateurs l’encerclent et se font surprendre par ses qualités vocales et par la mobilisation de son corps dans l’espace. Seul sur le plateau, il n’a avec lui que quelques instruments sonores : un harmonica, des cloches et une pédale d’écho. Il réalise au micro des improvisations vocales relevant du beatboxing, une technique vocale ancienne. Son …
En mutation
Oct. 2014
Biño Sauitzvy
Le Générateur
La lumière est tamisée. Comme au fond d’une grotte, on perçoit entre l’ombre et la faible lumière, une forme informe, recouverte de tissus. Le son de sa respiration devient de plus en plus fort. Il se lève et sous les tissus on découvre un homme vêtu d’un pantalon et d’une chemise noire. Un liquide blanc transperce petit à petit sa chemise. Il se déshabille lentement. Le public découvre le corps de l’artiste, nu, enroulé dans du film étirable transparent, comme une seconde peau. Il enfile des …
En pièce jointe
Oct. 2022
Collectif Masdame
Le Générateur
Sur un tapis en carré blanc, habillé en blanc, Gaël Germain est assis sur une chaise. Armande Sanseverino se tient debout derrière lui. Ensemble, le corps en tension, ils répètent des boucles de mouvements de façon épileptiques, à un rythme effréné reprenant certains gestes des répertoires de breakdance et de hip hop. Tel un montage de film en direct, insistant sur les bugs, ils tentent un dialogue impossible. Dans la pénombre et le brouillard lorsque le rythme s’accroît, Armande se met …
En regardant le ciel
Mai 2015
Maki Watanabé
Le Générateur
Cette performance se déroule sur la base d’une triple improvisation. Les œuvres picturales et sculpturales de Bernard Bousquet remplissent l’espace du Générateur et créent le cadre de ce trio d’artistes. Aux sons des instruments, du chant, et de la voix de Violaine Lochu, la danseuse butô, marche, court soudainement, tord parfois ses mouvements à l’extrême. Elle intègre dans son corps et dans sa danse toutes les données qui se présentent à elle. Les toiles du peintre …
Entre chien et loup
Oct. 2018
Biño Sauitzvy
Le Générateur
Sans titre, Biño Sauitzvy et Thomas Laroppe Cette performance d’une durée de quelques minutes commence par l’arrivée d’un homme, Thomas Laroppe, vêtu d’une chemise blanche ouverte, d’un pantalon noir et d’un bonnet de piscine. Posté sous un halo de lumière blanche, il s’immobilise, dos aux spectateurs, et se met à déclamer un texte sur le thème de la mort de façon solennelle. Lorsqu’il prononce la phrase « c’est une ventouse posée sur l’âme », un second performeur, Biño Suaitzvy, …
Enveloppe - sculpture vivante
Déc. 2021
Jenny Abouav
Le Générateur
Sur le sol, le public découvre une forme argentée et miroitante parfaitement immobile. Au fil du temps, la sculpture semble prendre vie. La performeuse, recroquevillée à l’intérieur, réalise des micro-mouvements qui font respirer et vivre cette forme énigmatique. Cette performance crée un contrepoint visuel et temporel avec les propositions des autres performeur·euses.
Etang d'eau né premièrement la chute d'eau
Juil. 2012
Sarah Venturi
Le Générateur
Pendant la lecture de Cyril Jarton du texte Autour de l’étang en mouvement autour de l’étang, Sarah Venturi est assise sur un trône blanc recouvert de plastique. Elle se tient en fait sur un seau dans lequel elle urine régulièrement. Sarah aspire de l’eau dans un récipient transparent au moyen d’une tige transparente. Seau et récipient sont sonorisés (micros). Sa tête est coiffée d’une couronne de glace et elle porte un sceptre de glace. Sur la partie de l’étang qui lui fait face sont disposés …
Eu-Ropa
Oct. 2017
Rosemberg Sandoval
Le Générateur
Rosemberg Sandoval avance jusqu’à une petite estrade quadrangulaire bras dessus, bras dessous avec une femme vêtue d’un fichu. Il y dépose un tissu bleu en longueur et un tissu plié pour faire un coussin et la femme s’allonge. Le performeur extrait de son sac plusieurs morceaux de tissu blanc et les déchire en petites bandes. Ces tissus proviennent des vêtements d’une mère de famille colombienne, victime de violence et de déplacements forcés pratiqués en Colombie. Avec ses bandelettes, il …
Evénements 19
Mars 2022
Anne-James Chaton
Le Générateur
Debout, immobile, Anne-James Chaton lit rapidement des mots et des chiffres, avec une voix monotone, un timbre grave, de façon uniforme et répétitive. Sur un enchaînement de séquences de musiques électroniques qui se terminent par des temps de pauses où sa voix enregistrée répond automatiquement des phrases telles que “Daesh, frappé à la tête ou Brexit”. Au rythme des basses techno, des visuels géométriques tournent en boucle et pulsent la performance.
Ex-vivo
Oct. 2014
Biño Sauitzvy
Le Générateur
Dans la rue, devant le Générateur le public est fébrile car arrive au lointain un personnage pas ordinaire, qui marche sur des hauts talons. Le crâne rasé, il porte sur son corps nu et blanc, tous les attributs du genre féminin : seins, fesses, vulve et rouge à lèvre. Leur couleur sang est provocante. Le performer rentre dans la salle. Une vidéo commence et y est projeté la marche que vient de parcourir l’artiste de Paris au Générateur : 20 minutes de marche, 20 minutes de …
Excursion
Mai 2018
Coline Joufflineau
Le Générateur
La performeuse Coline Joufflineau entre ddu fond de la salle en tirant un caddie avec plusieurs rouleaux de papier grands formats. Elle les posent à la verticale et les déroule un à un. En les découpant lentement au cutter dans leur centre, des motifs ajourés et des trous béants se forment. Coline Joufflineau crée en direct des découpages singuliers et formes aériennes. Habillée en tenue de ville au début, petit à petit elle se dévêt et réalise sa performance en sous-vêtements. Son découpage …
Exercitare 1
Mai 2014
Marion Uguen
Galerie Nivet-Carzon
Cette performance met en scène la pratique d’improvisation parlée et dansée. Marion Uguen commence dans l’espace même de la galerie avant d’en sortir lentement pour arriver à traverser la rue et finir sur le trottoir en face.
Exercitare 2
Mai 2015
Marion Uguen
Le Générateur
Marion Uguen réalise avec le guitariste Raphaël Vanoli une performance mêlant danse, musique et langage. Ce moment s’intègre dans le parcours Metazoa Process, un dispositif où se rejoignent arts plastiques, danse, musique et performance-action, auquel les spectateur·rices sont amené·es à participer : leurs sensations influent directement sur le mouvement des artistes. Dans Exercitare, l’artiste évolue face à quelques spectateur·rices dans une lumière éclatante, par moments violette : …
Extase et Vomissure
Avr. 2016
SKALL
Le Générateur
Pendant trois semaines, l’artiste plasticien SKALL a exposé ses œuvres (toiles, totems, canevas et sculptures) dans l’espace du Générateur. Les sculptures sont composées de différents objets hétéroclites, parfois kitchs, tels que des vases, un masque (celui là-même utilisé lors de la Nuit Blanche 2008 au Générateur), des perles, des plumes… Cet agencement crée des effets de matières et de couleurs variés. Les toiles et canevas sont investis par des matériaux inhabituels, tels que …
Faire rêver, c'est un métier
Oct. 2016
Florent Audoye
Le Générateur
Au Générateur, une vidéo en direct retransmet en direct l’arrivée de l’artiste à la gare RER de Gentilly. Habillé comme le personnage d’Elsa de La Reine des neiges et accompagné d’une partie du public venu l’attendre, il va au supermarché puis se rend dans la salle. Là, il recrée l’action d’une figurante de parc d’attraction et salue le public sur la musique du film Disney. Après un temps intermédiaire où il danse sur une musique électronique, Florent Audoye, désormais en costume, donne des …
Fata Morgana
Oct. 2020
Claire Faugouin
Le Générateur
Une table recouverte d’une nappe blanche est disposée au centre de l’espace. Claire Faugouin incarne une Fée Morgane ivre. Allongée sur la table, vêtue d’une robe noire, d’un chapeau de fée rose la performeuse est endormie tout en tenant une bouteille à la main. Un fond sonore diffuse des bruits réguliers de vagues. L’artiste ronfle bruyamment. Elle est visiblement en train de rêver mais elle tient cependant un discours décousu. Elle tombe soudain de la table. Elle s’adresse alors au public et …
Feedback - Le larsen dans tous ses états
Oct. 2010
Nicole Piazzon, Sylvain Kassap, Thierry Balasse, Wilfried Wendling
Le Générateur
Durant une heure, trois musiciens improvisent un thème musical à partir de machines et d’instruments mystérieux que le public distingue très mal, à cause de l’obscurité ambiante. Nicole Piazzon s’inspire de cette bande sonore pour proposer une chorégraphie devant des projections vidéos de Wilfried Wendling. Portée par le musicien Sylvain Kassap qui joue en même temps du saxophone, Ils traversent lentement l’espace du Générateur.
Fesses de bouc
Oct. 2012
Sarah Venturi
Devant l’ Âge d’Or (bar littéraire du 13ème arrondissement), Sarah Venturi marche au milieu de la rue, le visage maquillé à grands traits noirs. Elle est affublée d’une paire de cornes dans son dos et d’une peau de bête sur ses épaules. Elle aborde les passants en leur demandant : « Es-tu mon ami, l’ami de fesses de bouc ? ». Elle réitère cette action plus tard, Place Jeanne d’Arc, pendant que les étudiantes de l’ENSAPC font éclater des ballons dans une cabine téléphonique.
Fifty-fictif
Oct. 2016
Isabelle Delatouche, Anne Mulpas
Le Générateur
Isabelle Delatouche et Anne Mulpas transcrivent sur leurs écrans d’ordinateur ce qu’elles voient se dérouler devant leurs yeux. Elles transcrivent le présent par le prisme de leur subjectivité. Leurs textes sont simultanément projetés sur les murs.
Fin de transmission
Nov. 2013
Olivier Blaecke
Le Générateur
La performance d’Olivier Blaecke (projection) et d’Hector Kafka (son) montre des images très denses dans lesquelles les photos ou vidéos de la réalité apparaissent dans des couleurs et des motifs pop art. Toutes sont altérées et certaines sont même totalement abstraites, comme l’image sur laquelle s’ouvre la projection, qui mêle la lumière et les couleurs d’un vitrail avec des formes impressionnistes. Avec Fin de transmission, les deux artistes ont imaginé un flux numérique saturé qu’ils …
FIXIN
Janv. 2020
Sylvain Darrifourcq 
Le Générateur
Sylvain Darrifourcq construit une sorte de « méta-batterie » dont les éléments (toms, caisses claires, cymbales…), pour certains stimulés par des moteurs, sont éparpillés dans l’espace. Plongé dans l’obscurité, le dispositif se révèle petit à petit au public, grâce à un dispositif de douches lumineuses qui s’éteint et s’allume au rythme du fond musical, ne dévoilant que rarement l’ensemble du plateau. Le résultat sonore est proche de la musique électronique : timbres …
Fleurs et livres
Nov. 2015
Volodimyr Topij
Le Générateur
Littérature et matière organique se mêlent dans la performance de Volodimyr Topij. L’artiste est à genoux face à une toile beige, avec à sa droite un seau noir rempli de fleurs et à sa gauche quelques livres colorés, rangés en tas. Par petits bouquets, il arrose les fleurs et les pose sur la toile, qu’il ramasse ensuite pour l’étendre sur une table. Autour des fleurs, il dispose les livres et les ouvre chacun leur tour, puis il découpe énergiquement le tas de fleurs avec un couteau. Après avoir …
Soirée Fluxus
Oct. 2013
Cyril Jarton, Michel Giroud
Le Générateur
Au cours de cette Soirée Fluxus se mêlent plusieurs performances, celle de Michel Giroud et celles des étudiants de l’ESAA, invités à agir collectivement. Michel Giroud est au centre de la soirée : il improvise des paroles en continu pendant que les élèves de l’atelier Passage à l’acte, dirigé par Cyril Jarton, propose l’action collective Flux Games Revisited. Le tout forme une joyeuse cacophonie dans laquelle les performances se font l’écho les unes des autres. Une musique jouée par des …
Fonte (M) : la source
Déc. 2017
Jacques Perconte
Le Générateur
Des images numériques sont projetées sur l’un des murs de la salle. Majestueuses, oniriques, buissonnantes, elles se propagent en vagues successives et évoluent en dialogue avec la musique du guitariste Ribeil. On reconnaît des images de paysages parfois précises (Madère). Telle une oeuvre picturale, Jacques Perconte propose un monde en perpétuelle métamorphose.
For Ana and others
Oct. 2015
Biño Sauitzvy
Le Générateur
Biño Sauitzvy investit les toilettes de la loge du Générateur. Il est nu, les pieds et poings liés et la bouche scotchée. Penché en avant, du sang coule de son anus qui se répand lentement jusqu’au sol. Il impose aux quelques personnes qui peuvent y assister - l’espace étant très réduit - une image d’une grande violence. Il réactive à travers dans cette action la performance d’Ana Mendieta Rape Scene (1973), performance où elle rejoue le moment qui suit le viol d’une étudiante. En …
Frasq Safari
Oct. 2015
Laurent Melon
Le Générateur
From the cheap talk series
Oct. 2012 – Oct. 2014
David Liver, Rugiada Cadoni, Weléla Mar Kindred
Le Générateur
La performance originale commence par une question posée avec insistance au public : « Combien y a-t-il de juifs ici ?». Les performeur·ses extraient du public un groupe de spectateur·rices et les installent sur un des côtés du tapis posé au centre ; il·elles répètent plusieurs fois l’opération à partir de différents critères. Les performeur·ses assènent régulièrement l’imprécation « come on, let’s go! ». Y Liver actionne un poste de radio posé au sol. On entend …
From the general intellect - My name is Albert Ayler
Oct. 2011
Rugiada Cadoni, David Liver
Le Générateur
Dans le hall d’entrée, avant de pouvoir rentrer dans la salle, le public perçoit le son d’une batterie. Une action est en cours mais le public n’y est pas convié. On entend David Liver dissertant sur la religion, la politique, la différence, l’altérité… Lorsque le public est finalement autorisé à entrer dans la salle, David Liver n’a plus de voix, le danseur est en sueur, le batteur semble exténué. Ils tentent de reprendre la performance mais cette seconde version est profondément marquée par …
Fucking Red Shoes
Oct. 2013
SKALL
Le Générateur
Le public forme un cercle et SKALL au milieu dit « Merci merci ». Une musique chinoise est diffusée en boucle et donne à la suite de ses actions, une dimension légère, drôle mais parfois aussi en complet décalage avec la violence de certains de ses gestes. Le performer se voit offrir des fleurs. Le public applaudit. La performance a-t-elle commencé ? Il dispose alors devant lui : rouleaux de scotch colorés, collants fantaisie, chaussures rouges à très hauts talons (12cm). Il …
Fuld af fup
Sept. 2013
Anna Byskov
Anna Byskov a posé trois téléviseurs sur le sol : les spectateur·rices, debout et regroupés, peuvent y apercevoir le visage d’une femme en train de parler. Pendant ce temps, l’artiste, vêtue d’une veste et d’une jupe rose, s’assied sur l’un des écrans ; puis elle se promène dans l’espace scénique, en couvrant la moitié de son visage avec une main.
Générateur de tensions
Mai 2023
Camille Lacroix
Le Générateur
Cheveux courts, en tailleur, sûre d’elle, elle salue le public, avant de retirer ses talons. Elle s’échauffe les chevilles puis hésite avant de monter sur un socle blanc couvert de pointes de câbles jack. Des sons sont émis, synchronisés en fonction de ses gestes. Les micro mouvements de ses pieds créent des sons différents. A partir des sons et des expressions de son visage, une histoire s’écrit sans mots. Elle simule une électrocution avant de s’accommoder à la douleur. Le calme et le silence …
Géographies (ou classroom)
Mars 2017 – Févr. 2018
Éléonore Didier, Lila Derridj
Le Générateur
La performance dure environ cinquante minutes. Dans la grande salle du Générateur, les spectateur·rice·s s’installent debout le long des murs car nul ne sait encore où la performance va avoir lieu. Lila Derridj les accueille en chantant une chanson traditionnelle algérienne et en dansant autour d’eux·elles avec son fauteuil roulant. L’espace dépouillé n’est meublé que d’une grande table. Les deux performeuses entament une discussion autour de la chanson, ses significations, sa prononciation. …
Geometric Youth
Oct. 2014
FRÉDÉRIC X LIWER
Le Générateur
Au fond de la salle sont assis face à face, deux tatoueurs, chacun sur un tabouret, leur pantalon baissé jusqu’aux chevilles… En miroir, ils commencent à se tatouer mutuellement la même partie du corps, le bas de la cuisse gauche, avec pour seuls bruits les vrombissements de l’appareil et les mouvements de la salle. Comme un moment banal, concentrés sur leur réalisation technique, ils agissent de façon extrêmement précise tout en gardant un visage stoïque. Leurs gestes sont coordonnés, …
Get colourblind
Mars 2014
Kiyoshi Yamamoto
Le Générateur
La performance de Kiyoshi Yamamoto interroge un trouble de la vision, le daltonisme et ses conséquences sur la perception de la diversité ethnique : l’impossibilité de distinguer correctement les couleurs devient un appel à oublier les différences. Les spectateur·rices se retrouvent d’abord face à des portraits affichés au mur, affublé·es de lunettes de soleil, avec la légende « Get colourblind ». Puis la lumière se fait dans toute la salle, laissant apparaître l’artiste derrière …
Give me honey
Oct. 2014
David Liver
Le Générateur
Give me honey est le récit, par Lore Gablier et Nadia Barrientos, d’une performance de David Liver qu’elles sont les seules à avoir vues la veille. Elles ont écrit un texte qu’elles lisent au public afin de décrire ce moment qu’il·elles ne verront jamais. Assises sur une chaise, l’une en face de l’autre, elles transmettent ce qu’elles ont vu (« Il allume un cigare et se met à parler », « Nous nous déplaçons à présent. Il y a un trou au sol ») et restituent ce qu’elles ont …
Graunacht
Oct. 2015
Jérôme Poret, Nicolas Moulin, Bader Motor, Jean-Baptiste Bruant, Bruant & Spangaro, Vincent Epplay, Nicolas Metall, Pharoah Chromium, Ravi Shardja, Günter Schickert, Arnaud Maguet
Le Générateur
L’entrelacement des sons des artistes contribuait à affirmer leur esthétique collective issue du chaos de la musique industrielle, de l’intelligence artificielle des synthétiseurs livrée aux séquences libres, devant une salle comble de spectateurs. Il s’agissait donc pour eux d’une expérience sensorielle aiguë, où l’oreille et l’oeil exposés à l’intensité des fréquences sonores et des ondes colorées, sont portés à un seuil de densité, de surcharge. L’ensemble des artistes travaille …
Guépard Chaos - (Gattopardo Caos)
Oct. 2013
Aurore Laloy
Le Générateur
Performance théâtrale, création sonore, attentat poétique, l’atmosphère de Guépard Chaos se situe entre ces trois notions. Assis en haut d’un échafaudage, un homme joue de la guitare électrique. En face de la structure métallique, traversée d’une lumière rouge, on distingue un écran de projection sur lequel défilent des chiffres et autres symboles. Une femme arrive en déclamant le texte écrit par Aurore Laloy, se déplace en poussant un caddie de supermarché. Elle parle d’une jeune actrice qui …
Guerrières
Juin 2019
Lucie Antunes
Le Générateur
L’espace du Générateur est transformé en un atelier percussif. La batterie et les instruments de Lucie Antunes sont suspendus et disposés ça et là. La musicienne s’amuse donc à aller et venir à la rencontre de ces instruments pour en explorer leurs sonorités, leurs dimensions, leurs spacialisations. Tout autour, des images de femmes seules dans des gradins sont projetées derrière les performeur·ses. Les spectateur·rices entendent leurs voix, accompagnées d’ultrasons. Ce sont ensuite …
Guerrières
Juin 2019
Lucie Antunes, Uriel Barthélémi, Mélissa Laveaux, Olivier Mellano, Ève Risser
Avec la participation de Mélissa Laveaux, Olivier Mellano, Eve Risser, Franck Berthoux (ingénieur son, participation au développement du dispositif) et François-Joseph Botbol (montage et vidéo). Le public est éclairé par une douce lumière bleue. Les mêmes images que la semaine précédente sont projetées sur le mur : des femmes seules dans des gradins, des plans de leurs membres, leurs visages déformés. Des instrumentistes se sont rajouté·es. Lucie Antunes crée de nouveaux sons en rythme, …
Guirlande / Partie 1
Oct. 2012
Romina De Novellis
Le Générateur
Comme guidés par la lumière d’un village au soir illuminé, les visiteurs du Générateur convergent progressivement vers un point lumineux, happés par l’éblouissante Romina de Novellis. Passage de l’ombre à la lumière. Au loin insoupçonnée, située derrière une guirlande lumineuse murale (placée pour l’occasion dans l’un des angles de la salle), le corps nu recouvert d’un voile, l’artiste exécute une chorégraphie envoûtante, répétitive, faite de gestes lents et précis. La cadence devient petit à …
H O M (Heart of the Matter)
Févr. 2019
Benoit Canteteau
Le Générateur
Pendant une heure, Benoît Canteteau réalise une performance de danseur, sculpteur et équilibriste. Sur le sol tapissé de blanc se trouvent les composantes d’une sculpture qu’il construit peu à peu : il manie perches de bois, boules, cymbales et autres objets avec adresse pour les poser les uns sur les autres. Lui-même danse et adopte différentes poses, jouant avec le poids et l’équilibre précaire des différents éléments assemblés, qui forment comme un mobile. L’artiste et les objets …
Hamlet / Pôle emploi
Oct. 2012
Catherine Baÿ
Le Générateur
Au centre de l’espace, les corps inertes des 13 participants de l’installation-performance Hamlet / Pôle emploi sont dispersés au sein d’un carré de 64m2, autour duquel le public s’installe progressivement. L’espace clos est divisé en plusieurs sections faisant directement écho au monde du travail – le secrétariat, la cantine, le pôle emploi, le bureau des patrons, etc. Chaque section est représentée par une couleur différente dans lesquelles sont posés bureaux, chaises de conférences orange, …
Hello world
Oct. 2022
Maxime Arnould
Le Générateur
Assis en demi-cercle, le public fait face à la safe place de l’artiste, un lieu de cohabitation entre humains et objets technologiques représenté par une installation de figurines d’arbres en plastique, de petits bâtonnets en mousse et d’un drône. L’artiste communique via la projection des phrases qu’il écrit sur son clavier. Il explique son projet, pendant qu’une musique électronique douce laisse entendre des chants d’oiseaux. Maxime Arnould commande un drône qui petit à petit fait …
Helvet Underground
Oct. 2010
Clédat & PetitPierre
Le Générateur
Clédat et Petitpierre sont revêtus de costumes en tulle coloré et évoluent comme deux santons de coucous suisses. Leurs personnages sans visage, un homme et une femme, se déplacent avec des séries de mouvements répétitifs, comme des automates. Ils sortent et entrent dans une sculpture de grande taille représentant un chalet, celui toujours utilisé pour les pendules “coucou suisse”. Les deux artistes s’activent alors dans tout l’espace, toujours à petits pas et sans parole, autour de la …
Hêtre Etang - Partie 2 : Étang
Juil. 2012
Cyril Jarton
Le Générateur
Dans cette seconde partie de la traduction du texte heideggerien, la performance s’engage autour de la question de l’eau, notamment la Bièvre qui passait non loin de là, et de l’étang, représenté par une piscine gonflable au milieu de la salle. Autour d’un étang constitué de centaines de récipients remplis d’eau, des rencontres s’engagent, mettant en évidence la présence du temps. Les thèses de Jean-Pierre Brisset sur l’origine de la langue française à partir du «  …
Hêtre Etang - Partie 1 : H-être
Mai 2012
Cyril Jarton
Le Générateur
Dans cette première partie, le questionnement de l’h-être se manifeste par la pratique de l’effeuillage. La performance débute dans la Fosse de Gentilly dite de «  La dent creuse » où Cyril Jarton, accompagné de Yifan Shi et Sarah Venturi, propose plusieurs actions mettant en scène la mise à nu. Sarah Venturi, dans La grande blessée se défait sur le chemin menant au Générateur du bandage de 400 mètres dont elle était entourée. Le public suit l’artiste Sarah Venturi …
Hêtre Etang - Partie 3 : Mise en livre
Oct. 2012
Cyril Jarton
Le Générateur
Pour la troisième partie de son projet Hêtre étang, Cyril Jarton dépose dans l’espace deux cents exemplaires vierges du livre intitulé Hêtre Étang et autres essences, une publication imaginée et conçue dans le cadre de sa résidence. Dans la grande salle où simultanément se déroulent d’autres propositions artistiques, le public est invité à prendre part à la performance en glissant entre les pages blanches des livres, des mots, des feuilles mortes, des encres liquides, des tampons et autres …
Hêtre Etang – Partie 4 : Parcours BnF
Oct. 2012
Cyril Jarton
Le Générateur
Pour clôturer son projet Hêtre étang, l’artiste, coiffé d’une tête d’âne et tirant une charrette remplie de ses livres, initie un cortège performatif avec pour objectif de faire enregistrer un des exemplaires de l’ouvrage Hêtre étang à la BNF. Quatre participants portent derrière lui sur un grand plateau, un gâteau composé de centaines de biscuits BN qui rappelle précisément la forme des quatre tours de la BNF. Après une marche jusqu’au parc Kellermann, « Houille houille houille » et …
Heureux à Gentilly
Oct. 2009
Loreto Martinez Troncoso
Le Générateur
La voix de Loreto Martinez Troncoso résonne dans l’espace, pourtant l’artiste est absente. Un dialogue s’instaure toutefois avec elle (elle se trouve au Portugal) via une conversation au téléphone avec certains membres du public.
Home
Oct. 2012
Anne Dreyfus
Le Générateur
Home est une performance composée de six parties avec une série de cinq performances solo créées par chaque danseuse autour de la question « qu’est-ce que signifie pour chacune le concept de Home ? ». La dernière partie est une performance chorale et collective conçue et dirigée par Anne Dreyfus. Elle établit un espace commun entre les huit danseuses. Les huit solos sont le fruit d’un travail de création personnel finalisé avec la complicité et le regard d’Anne Dreyfus. Home 1 - …
Home / Partie 1
Oct. 2012
Gudrun Skamletz, Michaela Meschke
Le Générateur
Michaela Meschke, vêtue d’une robe et d’un chapeau léopard, propose aux spectateur·rices de fêter avec elle ses quarante ans. Elle leur propose du gâteau et discute avec eux·elles de leur propre anniversaire. Elle plaisante, joue les séductrices, parle de sa vraie fausse grossesse (elle a un coussin sur le ventre) et les invite à danser. Elle invite ainsi les spectateur·rices dans un espace convivial et chaleureux. Devant le public, Gudrun Skamletz assemble avec sa machine à coudre deux longues …
Home / Partie 2
Oct. 2012
Emilie Rivière, Miyoko Shida
Le Générateur
Pendant environ vingt minutes, Émilie Rivière évolue dans l’espace avec des cartons pliés sur le dos, accrochés par des rubans colorés. Puis, la performeuse recompose les cartons et les fixe aux rubans, leur donnant la forme de petites maisonnettes. La performeuse joue avec, les traîne, les fait voler et danse autour et un thème de marimba se fait peu à peu entendre. Enfin, la performeuse s’enroule dans les rubans et la lumière s’éteint. Pendant environ vingt minutes, Miyoko Shida exécute une …
Home / Partie 3
Oct. 2012
Lilit Vardanyan, Fatiha Mellal
Le Générateur
Au début de la performance, un grand cube en fer forgé est recouvert de rideaux transparents sur lesquels sont projetés des extraits de dessins animés. Le public voit Lilit Vardanyan évoluer lentement derrière. Puis, elle enfile une robe en dentelle sur ses vêtements et sur une musique électronique, elle danse de façon énergique et exaltée, elle tournoie dans tout l’espace. La musique s’arrête et la danseuse s’assoit sur une petite table en mangeant des graines de tournesol. Prenant la parole …
Home / Partie 4
Oct. 2012
Cosetta Graffione, Nido Uwera
Le Générateur
Dans le hall du Générateur, Cosetta Graffione embrasse et enlace les spectateur·rices de façon empathique et empressée, ainsi qu’on le fait à Gênes, sa ville natale. Elle invite les spectateur·rices à entrer dans la salle, où le clip vidéo d’une chanson italienne très douce est projeté sur un mur. Après plusieurs minutes de danse, la performeuse se dirige vers une structure cubique en métal, sur laquelle pendent plusieurs vêtements, et revêt une robe de mariée. Le public est installé tout …
Hommage à Yves Klein
Mars 1983
Tolsty
Galerie J & J Donguy
Horseplay
Mars 2014
Anja Carr
Le Générateur
D’abord dissimulée dans une couverture, elle émerge peu à peu, une tête de cheval cachant son visage. Ses vêtements ont des couleurs criardes et elle porte des bottes à talons. Sans jamais se mettre debout, elle se meut dans le halo de lumière qui l’entoure. La tête de cheval laisse ensuite apparaître ses tresses orange, par-dessus lesquelles elle accroche une bombe d’équitation. Le personnage de la petite fille devient bientôt agressif : elle étale du ketchup sur le déguisement et …
How to explain performance to a dead Hare ?
Oct. 2017
Anna Ten
Le Générateur
Après avoir poussé un long cri, Anna Ten s’installe dans un carré tracé au scotch blanc. Elle dévide un sac de terre sur le sol, se roule dedans et l’étale dans le carré. Puis, elle se maquille avec du rouge à lèvres très rouge et se met une perruque aux longs cheveux roux sur la tête. Elle reste quelques minutes immobile et se met à mâchonner quelque chose. Elle se défait de la perruque et s’inscrit des signes sur le bras. Elle relève sa robe et se met de la poudre et du rouge à lèvre sur la …
Hoye
Oct. 2009
Vincent Fortemps, Jean-François Pauvros, Alain Mahé
Le Générateur
Hoye est le nom d’une formation qui réunit Vincent Fortemps au dessin à l’encre noire sur un système cinémécanique, Jean-François Pauvros à la guitare électrique et Alain Mahé aux machines à son. Les spectateur·rices sont assis·es en arc de cercle en face d’un écran projeté au mur. La performance a lieu pendant quatre heures pour la Nuit Blanche et se fait en lien avec l’artiste Eunhye Hwang également présente. Sur son plateau vidéo-projeté, Vincent Fortemps dessine par à-coups des formes …
HS
Mai 2015 – Févr. 2016
Katalin Patkaï
Le Générateur
Accompagnés par le pianiste-compositeur Christophe Imbs, la chorégraphe et danseuse Katalin Patkaï et son fils Ernesto Boiffier-Patkaï nous font partager leurs échanges et leurs jeux. La performance dure un peu plus de trois quarts d’heure. Le public découvre une succession de tableaux de la vie quotidienne. L’artiste est pieds nus, elle porte une robe rouge ; Ernesto Boiffier-Patkaï a cinq ans et roule parfois en vélo, en cercle tout autour des spectateurs. Des objets familiers …
Hundred ways to find a way
Juin 2023
Sébastien Gschwind, François Bianco
Hybristika
Mai 2018
Mélanie Martinez Llense
Le Générateur
HYBRISTIKA est issu du rituel qui venait clore la performance “la Fête”. Mélanie Martinez Llense réactive cette cérémonie, l’espace de quarante-cinq minutes. HYBRISTIKA est construite sur 3 temps, incarnés en 3 corps. Corps insurrectionnel: le déchirement des vêtements comme symbole du déchirement du tissu social; Corps en extase: libération des limites et combinaisons de plusieurs corps au delà du genre, à 1, 2 ou 3 etc… Corps utopique/ Corps Care: re-création d’un …
Hypnoqueen
Oct. 2017
Julien Desprez, Violaine Lochu
Le Générateur
Cette performance - durée environ trente minutes - interroge l’état hypnagogique, situé à la frontière entre le sommeil et l’éveil. Violaine Lochu explore cet état onirique, Elle est accompagnée par le guitariste Julien Desprez qui avec sa guitare électrique, ses cordes, mais aussi son manche et sa caisse de résonance propose une composition en parfait dialogue avec les actions de Violaine Lochu. Une lumière verte émane d’un tissu élastique sous lequel on perçoit les mouvements de la …
I need humanity or Animality / My body
Oct. 2019
Maéva Croissant
Le Générateur
Sur une vidéo projetée, on découvre Maéva Croissant en train de travailler dans une serre. Elle laboure le sol et enlève les mauvaises herbes. Devant le public, en temps réel, l’artiste est à genoux avec des feuilles de papier blanc éparpillées autour d’elle. Elle fait appel à quelques spectateur·rices pour produire des bruits continus tout au long de sa performance : une personne est invitée à créer des sons avec un parpaing posé au sol, une autre à trépigner sur place, le poing levé. Une …
I wonder
Janv. 2009
Jean-François Pauvros, Maki Watanabé
Le Générateur
Face au public, Jean-François Pauvros introduit la performance avec une improvisation à la guitare électrique. Maki Watanabé apparait dans le fond de la salle. Comme les artistes butô, son visage est recouvert d’un maquillage blanc. Elle porte un long pardessus, jeté sur ses épaules. Dans sa bouche, elle tient une boule de papier qui déforme son visage. Les sons pincés, grattés, frappés du musicien accompagnent et soulignent les mouvements, la danse et l’avancée de Maki Watanabé …
Icebreaking démineur
Nov. 2015
Piotr Armianovski
Le Générateur
Dans cette performance, l’artiste nu se tient debout, dans un halo de lumière, au milieu de grands seaux noirs dans lesquels sont réparties différentes matières : de l’eau, des plumes, des feuilles d’arbre… Sur le mur devant lequel il se trouve, est projeté un jeu de démineur. Les spectateur·rices sont invité·es chacun·e leur tour à faire une partie et selon le résultat, Pyotr Armianovski verse le contenu d’un seau sur sa tête. Entre les parties de démineurs s’intercalent parfois des …
Ici remue
Févr. 2020
François Durif
Le Générateur
Le public pénètre dans la salle du Générateur. Le sol est couvert de livres et de feuilles de papier de façon ordonnée : les publications et documents forment au centre de l’espace un large cercle. Des lignes rayonnent à partir de l’épicentre où se place François Durif. Le public peut se balader dans cette véritable cartographie autobiographique composée de toutes ses archives : des documents Pole Emploi, des textes issus de ses années aux pompes funèbres, des livres de sa …
Ici revient
Oct. 2020
François Durif
Le Générateur
Ici revient est une conférence-performance. François Durif est assis à une table, face aux spectateur·rices qui se placent au fur et à mesure devant de lui. Autour de l’auteur, différents documents (photographies, cartes postales, pages écrites… ), sont étalés en cercle sur le sol. François Durif évoque sa pratique d’écrivain, sa résidence au Générateur et lit plusieurs pages de son journal de résidence. Il se lève ensuite pour distribuer aux spectateur·rices plusieurs exemplaires de ce …
Iconicum
Oct. 2015
David Noir
Le Générateur
Iconicum peuple les murs du Générateur d’images projetées monumentales et d’ombres. D’une part, des toiles de maîtres (Géricault, Gauguin, La Caravage et bien d’autres) appartenant à l’iconographie historique et mondiale et, d’autre part, ces images sont contrebalancées par des photographies du XXème siècle à nos jours illustrant des moments clés de l’histoire contemporaine. Cette iconographie est portée le lyrisme d’oeuvres musicales classiques et romantiques durant …
illico
Janv. 2022
Christine Coste, Catherine Ursin, Nikola Kapetanovic
Le Générateur
*illico** est une œuvre conçue en 4 parties, sur 4 soirées différentes qui se succèdent. Chaque performance laisse volontairement dans l’espace des traces du jeux des trois artistes, des images vidéo déjà enregistrées, des sons accumulés par le musicien. La mémoire et les actions des artistes s’incarnent un peu plus à chaque représentation. La projection d’images passées ou prise en direct, la superposition ou l’écroulement des œuvres plastiques créées auparavant, actent …
Illico*/ Illico*
Janv. 2023
Catherine Ursin, Christine Coste, Nikola Kapetanovic
Le Générateur
Première partie : Au centre de l’espace, Nikola Kapetanovic, à sa table de mixage, face à deux écrans projetés, réalise une ambiance sonore méditative et hors du temps. Catherine Ursin, à l’aide d’un rétroprojecteur, dessine les mouvements de Christine Coste. Cette dernière suit en même temps les tracés projetés de Catherine Ursin. Leurs deux actions se répondent. L’autre projection est une captation vidéo d’anciennes rétroprojections qui se mêlent à des corps qui apparaissent …
In front of Le Générateur
Oct. 2007
Lotte Linder, Till Steinbrenner
Le Générateur
La performance se déroule à l’entrée du Générateur. Un spot de lumière et des poteaux de file d’attente reliés par des barrières en corde semblent marquer l’entrée d’une boîte de nuit réservée à des invité·es trié·es sur le volet. Cet effet d’un lieu exclusif est renforcé par les deux artistes - Lotte Linder et Till Steinbrenner- ,habillé·es en costumes sombres, évoquant des videurs, et par la musique de club émanant de l’intérieur. Le public est accueilli de …
In Memoriam : 10 ans/10 heures
Oct. 2016
Thomas Schlesser
Le Générateur
Pendant dix heures, Thomas Schlesser raconte méthodiquement tout ce dont il se souvient des dix dernières années de sa vie, jusqu’à la performance qu’il est en train de réaliser devant le public du Générateur. Les cinq premières heures de sa performance sont enregistrées et diffusées sur un écran dans le hall ; les cinq suivantes, le public peut venir y assister. Au milieu de la salle, Thomas Schlesser est assis sur un canapé. Il est seul, éclairé par une lumière qui …
Incendi(r)e
Oct. 2014
Vincent Hindson, Aurore Laloy
Le Générateur
Le public rentre dans une salle en semi-pénombre et s’installe. On lui propose de s’allonger ou de s’asseoir, de mettre un bandeau sur les yeux, de fermer les yeux et de se détendre. Les visiteurs commencent alors à entendre un souffle crescendo, puis deux souffles, puis la voix et le saxophone. De minuscules bruits, craquements de brindilles et d’allumettes participent à la création d’une ambiance sonore tout en délicatesse. La voix, le chant d’Aurore Laloy se mêle au saxophone de …
Innocent VI !?
Oct. 2023
Renyan Liu, Léo Sarrade
Le Générateur
Instil
Oct. 2014
Sandra Johnston, Dimanche rouge
Le Générateur
Dans la pénombre, l’artiste arrive, un bac à la main. Elle se place sous une abat-jour suspendu à basse hauteur. Elle pose avec minutie quelques vêtements partiellement brulés et vide sur le sol son récipient de charbons de bois encore incandescents. Elle se déshabille avec lenteur et enfile ceux posés devant elle. Dans un silence de mort, elle étale les charbons de bois, les frotte sur ses vêtements. Elle finit nue, couchée à plat ventre sur le sol, embrassant de tout son corps les traces de …
INTOLÉRANCE Arkhéion#6
Juin 2013
Wilfried Wendling
Le Générateur
À partir d’archives sonores et visuelles, de traitements électroacoustiques en temps réel et d’un piano préparé, l’artiste propose une immersion totale dans l’univers du cinéaste. Les spectateur·rices sont assis·es en rond autour des installations sonores ; sur chaque mur, des vidéoprojections accompagnées de haut-parleurs montrent des extraits du film, des scènes de tournage et des textes.
Investir dans la pierre_2
Mars 2016
Manon Harrois
Le Générateur
En réponse à une annonce publique de vente de biens mobiliers par le cimetière de Troyes, Manon Harrois fait entrer une camionnette dans la salle du Générateur. Pendant qu’une vidéo projetée sur un mur montre un paysage de désert, la performeuse pose des pierres de différentes tailles du véhicule au sol. Le véhicule est ensuite placé face cette action pour éclairer son déroulement avec ses phares. Dans cette ambiance minérale et décalée, Manon Harrois construit une sculpture verticale de …
J'ai rêvé
Oct. 2011
Sarah Venturi
L’artiste de noir vêtue s’élance à plusieurs reprises dans l’allée centrale de l’église en battant frénétiquement des bras. Elle nous livre ensuite de façon méthodique, sur un ton monocorde proche de la psalmodie, le récit de ses rêves, de ses désirs inassouvis. Au milieu de l’autel, elle se transforme en hôtesse de l’air ou en figure athlétique aux postures maîtrisées, en récitante (croyante) concentrée, assise sous la croix. Elle sort de scène puis revient à l’emplacement du choeur recouverte …
J’allume ma peau la nuit
Oct. 2021
Nadia Vadori-Gauthier
Le Générateur
La musique électronique de Victor Pavel se fait entendre crescendo tandis que Nadia dispose des fleurs en pot dans l’espace. Au micro, vêtue d’une veste à fleurs, elle lit son texte d’un ton à mis chemin entre la poésie et le slam. Dans une atmosphère planante, petit à petit la lumière passe du blanc au rose, les sons de basses techno à des sons plus aériens. Nadia laisse tomber ses feuilles de textes, à mesure que les mots évoluent dans un inconscient sans vérité, chavirant d’une …
Je commence en raison des événements mais ce n'est pas pour en parler
Oct. 2011
Diane Scott
Le Générateur
Diane Scott arrive dans la salle, trace au sol un rectangle à la craie, puis s’immobilise devant les spectateur·rices pendant près de quarante minutes. Simultanément, elle récite d’une voix monocorde un extrait du texte la Fête de la paix de Friedrich Hölderlin. Au bout de quelque temps, Diane Scott se tait, un son d’eau qui coule se déploie dans la salle et des photographies de familles du XIXème siècle sont projetées sur le mur. Elle reprend sa récitation puis quitte la scène au bout de …
Je deviens Jimi Hendrix
Nov. 2012
Eric Da Silva
Le Générateur
Cette création mêle littérature et médiums multimédia (projection de vidéos enregistrées et de l’action ayant lieu en direct) avec la présence d’un personnage, Jihache, avatar hybride de Jimi Hendrix. Après une projection vidéo en guise de préambule, le public assis voit arriver Eric Da Silva. Face aux spectateur·rices il leur explique le déroulé de la performance. Celle-ci se compose de deux parties. Après avoir ingurgité des pilules, il met en scène l’écriture en direct du texte. Puis, …
Je me souviens
Oct. 2014
Odonchimeg Davaadorj
Le Générateur
Au sol, un tissu blanc, du sable, deux bougies, des ciseaux, un marteau et trois roses. Odonchimeg Davaadorj arrive vêtue de noir et enfile un pardessus d’un pays lointain. Elle pose un drap blanc sur son visage. Tantôt à genoux, tantôt debout, elle se trouve dans un halo de lumière qui laisse les spectateur·rices dans l’ombre. Elle récite des poèmes qui parlent de la mémoire et de l’oubli : le « je » est au centre de ses phrases. Le ton de sa voix est à la fois affirmatif et …
Je parforme
Oct. 2015
François Durif
Le Générateur
Perché sur un échafaudage et vêtu d’une combinaison de travail, François Durif fait l’éloge du plâtrier qu’il compare au sculpteur. Il se questionne et questionne les spectateur·rices sur les vingt-quatre heures de la performance, sur le sens à donner à sa performance… Le texte déclamé est aussi un hommage à la cinéaste Chantal Akerman.
Je reviens dans 10 minutes
Oct. 2011
Anna Byskov
Le Générateur
Debout au milieu de deux téléviseurs posés au centre de la salle, l’artiste tente de prononcer un mot qui visiblement refuse de sortir de sa bouche. Elle roule en patins à roulettes, effeuille un bouquet de fleurs sur le sol les fleurs, écrit au feutre sur l’écran de télévision. Une autre performeuse - Valentina Traïanova - la rejoint dans sa chorégraphie sur roulettes. Un guitariste électrique rompt de temps à autre cette tension grandissante avec de longs accords stridents. Les actions …
Je suis foule je suis floue
Oct. 2020
Élizabeth Saint-Jalmes
Le Générateur
Une structure gonflable géante en tissu blanc occupe la moitié de l’espace du Générateur. Ses contours d’une blancheur laiteuse évoquent autant une grotte, une caverne organique, qu’un grossissement extrême d’une bactérie en mouvement. L’objet reste clos et inaccessible mais on devine en transparence les mouvements de plusieurs danseur.se.s qui évoluent à l’intérieur. Seules leurs ombres sont visibles par le public posté à l’extérieur et tout autour de l’objet gonflable. Pour accompagner les …
Je suis une ombre
Juil. 2018
Maya Arbel
Le Générateur
Plusieurs petits objets en céramique, ressemblant à des organes humains, des œufs ou encore des coquillages, sont disséminés dans l’espace du Générateur. Un film, passé à travers un filtre bleu, est projeté sur l’un des murs. Une voix enregistrée féminine déclame un discours de manière mécanique et hachée. Pendant ce temps, une performeuse portant une combinaison noire qui recouvre entièrement son corps et son visage déambule dans la salle, puis s’assoit en tailleur sur le sol. La voix off …
Roméo et Juliette (Jeudi)
Oct. 2013
Katalin Patkaï
Le Générateur
Un grand échafaudage trône au centre de la salle sur lequel sont accrochés des peluches, des vêtements, des déguisements et des cordes. Vêtues d’un survêtement rose, Katalin Patkai et Justine Bernachon sont assises face à face et sont en train de faire des bulles avec un malabar. Un papier à bulles est étendu entre elles ; elles le font craquer en se rapprochant l’une vers l’autre. Puis elles s’enlacent, jouent, se lèvent, se déshabillent. Elles explorent le corps l’une de l’autre dans des …
K5 + Love Shot
Oct. 2012
Zlatko Kopljar
Le Générateur
Au déclenchement d’un bruit strident, Zlatko Kopljar se couche à plat ventre au sol sur un drap, les deux mains sur la tête, maintenant ses oreilles entre ses mains pour lutter contre le bruit diffusé par deux grands haut-parleurs. Il reste de longues minutes dans cette position, comme pour se protéger de quelque chose. La salle est plongée dans le noir, seul un halo lumineux éclaire le performeur. Il se coupe ainsi de toute interaction et le public, déstabilisé, ne sait que faire : rester …
Kapitalkonferenz
Oct. 2016
AC Hello, Black Sifichi
Le Générateur
Installée à une table vêtue d’une cagoule, AC Hello commente d’un texte qu’elle lit, la vidéo diffusée la montrant allongée sur le trottoir et revêtue d’un sac poubelle devant le Générateur durant une journée. Accompagnée du musicien Black Sifichi qui mixe en direct des sons, elle lit le texte Kapitalkonferenz, véritable manifeste politique, avant de s’arrêter net et partir.
Karnaval / Partie I
Oct. 2020
Mathilde Rance
Le Générateur
Karnaval / Partie I, Mathilde Rance, 3 octobre 2020 La performance débute à l’extérieur du Générateur. Plusieurs performeur·ses apparaissent de derrière le bâtiment du Générateur et se dirigent vers les spectateur·rices qui patientent dehors. Il·elles sont vêtu·es de costumes argentés auxquels sont fixés des objets (bols, clochettes, carillons, cuillères) qui tintent au gré de leurs mouvements et portent des masques d’animaux semblables à des masques africains. Les performeur·ses évoluent dans …
L’ âme erre
Oct. 2022
Sonia Codhant
Le Générateur
Sur deux rangées de sièges face à face, le public s’installe de chaque coté d’un chemin qui s’illuminera progressivement du fond à l’entrée de la salle. Elle s’active au loin derrière le piano sur roulettes sur lequel François Marnier joue une mélodie presque répétitive. Le public assis, la performance commence. La zone entre le piano et la porte du fond s’éclaire en rouge. François Marnier joue un morceau de leur composition et, au sol derrière le piano, elle …
L'Âne
Oct. 2013
Catherine Froment
Le Générateur
Ses talons claquent nerveusement au sol. Affublée d’une mini-jupe et d’un blouson en cuir, Catherine Froment entre énergiquement dans la salle et s’adresse au public. Comme pour allumer une cigarette, elle met à sa bouche un pétard. Brusquement le son explose durant lequel l’artiste brutalise des pancartes en carton. Elle se déshabille et allume autour d’elle une dizaine de pétards chinois. À la musique vient se superposer le vacarme des pétards. Les éclairs lumineux des explosions …
L come L’amore
Mai 2014
Aurore Laloy, David Liver
Galerie Nivet-Carzon
Les deux performeurs proposent aux spectateur.rices de choisir entre voir la performeuse Aurore Laloy lire son texte sans l’entendre, ou entendre le texte qui sort d’une enceinte dans la main de l’autre performeur David Liver sans la voir. Cette performance s’inspirant du film L’Amore de Rossellini est construite en deux actions. La première action est celle d’Aurore Laloy qui effectue un mouvement rotatif à l’intérieur de la galerie, à l’image du texte qui …
L'élargissement du souffle
Mars 2016 – Mai 2018
Catherine Froment
Le Générateur
Dans le noir complet, le public entre dans la salle. Seule la voix de l’artiste et le texte de Thomas Bernhard le guide. Ensevelie sous du sable et du gravier blanc, elle gît au sol, clouée de toutes parts à la planche sous les gravats. Une source de lumière bleue laisse apparaître petit à petit son corps et son visage. Il est recouvert d’un bas avec seulement une ouverture au niveau de sa bouche. L’image est à la fois effrayante et drôle. Après quelques instants, l’artiste se débat et …
L'Esthétique de la folie
Oct. 2011
Alberto Sorbelli
Le Générateur
Alberto Sorbelli orchestre une performance magistrale qui met face à face deux compagnies de théâtre et deux conférenciers dans un même espace. Le public est plongé pendant plus de deux heures dans une expérience théâtrale immersive. Il doit se frayer un passage entre les acteurs, se rapprocher d’un conférencier pour tenter de comprendre ses propos, se déplacer pour capter le sens de chacune des pièces de théâtre, s’éloigner pour contempler l’ensemble. Deux troupes de théâtre jouent …
L'éternel retour
Oct. 2014
Pascal Lièvre
Le Générateur
Une silhouette, drapée de noir, apparaît sur scène. Sous les projecteurs, le visage du chanteur est entièrement recouvert de paillettes et chaque mouvement de sa bouche le fait scintiller. Sous l’air électronique de The Cold Song de Purcell, Florent Matéo, chanteur d’opéra, interprète l’éternel retour, un texte philosophique d’Alain Badiou. La brièveté de la performance (quelques minutes à peine) et la voix de haute-contre de Florent Matéo, créent une atmosphère à la fois lumineuse et …
L'extravagant défilé de la performance
Oct. 2021
Sophia El Mokhtar, Groupe Performatif Famapoil, Deed Julius, Barbara Gay, Georges-Henri Guedj, Léa Bridarolli, Sijia Chen, Éléonore Dugué, Élizabeth Saint-Jalmes, Bernard Bousquet, Margot Blanc, Eneas Vaca Bualo, Pauline Colemard, Julien Haguenauer, Timothée Nay, DjREÏNE, Paul Arvenne
Le Générateur
Bernard Bousquet - B painted : Hors du podium, les danseur·euses créent avec les habits-peintures de Bernard Bousquet plusieurs tableaux vivants. Une fois sur le catwalk, les danseur·euses jouent avec les codes du défilé de mode et alternent pauses, lenteur et compositions chorégraphiques. Plus tard, sur une musique entrainante, danseur·euses, artistes, amateur·ices défilent avec leur style et leur propre énergie. Elizabeth Saint-Jalmes : Sur une musique techno, éclairé·es de lumières …
L'homme imaginaire
Oct. 2011
Georges-Henri Guedj
Le Générateur
Une voiture rentre soudainement dans la salle ; le public s’écarte et cherche sa place. Le corps filiforme de Georges-Henri Guedj se déploie lentement hors du véhicule. Un étrange tour de chant commence alors où les codes de la chanson populaire dite de variété sont malmenés. Crooner en diable, il dialogue avec le public et avec le corps presque nu d’Alberto Sorbelli qui sous la seule lumière des phares entame la première série de Ashtanga Yoga. Les portes claquent, le chanteur disparaît …
L'Office des Présages
Mars 2016 – Oct. 2016
Violaine Lochu
Le Générateur
Pour cette performance, Violaine Lochu a invité auparavant le public à parcourir la ville (de la bibliothèque du Chaperon vert à la Médiathèque de Gentilly) en écoutant les pièces sonores qu’elle a créées à partir des vœux, rêves prémonitoires, visions apocalyptiques ou futuristes d’une centaine de Gentilléen·nes et Arcueillai·ses recueillis lors de sa résidence au Générateur de janvier à mars 2016. Dans cette performance, elle incarne Madame V, personnage de voyante mais aussi double de …
L'Orchestre d'occasion
Oct. 2009
Lore Gablier, Maxime Oudry
Le Générateur
L’Orchestre d’occasion est une performance collective. Il s’agit d’une interprétation par une trentaine de participants de trois partitions verbales et musicales : le Scratch Orchestra de Cornelius Cardew, But what about the noise… de John Cage et celle de Maxime Oudry. Celles-ci ont la particularité de s’adresser aussi bien à des musiciens qu’à des non-musiciens. L’Orchestre d’occasion est une proposition de Lore Gablier, Anne Dreyfus et Maxime Oudry et les actions de 29 …
L'Origine du monde
Oct. 2013 – Oct. 2016
Catherine Froment
Le Générateur
Dans cette performance inspirée par le tableau “L’Origine du Monde” de Courbet, le public entre dans la salle du Générateur plongée dans la pénombre et découvre une étoile partant d’un même point, pour l’instant invisible. Cette étoile dressée dans l’espace est réalisée à partir de ficelles éclairées, et dévoile progressivement un morceau de corps. Peu à peu la lumière agit telle une danse qui dévoile le tableau qui lui reste immobile. Le tableau est le …
La Belle Décisive
Mars 2015
Jean-François Pauvros
Le Générateur
Aboutissement d’une résidence de création musicale au Générateur, La Belle Décisive est un concert dirigé et conçu par le guitariste Jean-François Pauvros. Il a réuni autour de lui les musiciens membres du groupe éponyme. Face au public, ils occupent avec leurs instruments une grande partie de la salle. Dans ce large espace scénique, on découvre une musique transe aux influences multiples, alternant entre rythmes effrénés et moments méditatifs. Jean-François Pauvros, le trompettiste et le …
La cage de verre / Out of Border
Mai 2014
Sarah Cassenti
Galerie Nivet-Carzon
Sarah Cassenti met en scène l’espace même de la galerie. Dans une première action, elle réalise, habillée de sous-vêtement féminins, bas résilles et talons aiguilles, à l’aide d’une barre de traction installée au niveau de la porte d’entrée, différentes figures d’escalade, d’élévation et de traction. Elle utilise notamment des accessoires en fourrures. De la fumée envahit ensuite l’espace de la galerie et Sarah Cassenti se place sur le côté pour laisser voir aux …
La Castiglione, Chute d'une Comtesse
Oct. 2013
Katia Medici
Le Générateur
Katia Medici apparaît dans la lumière d’un projecteur puissant. Elle ressemble à une star de cinéma muet habillée en costume haute couture. L’espace scénique est envahi par plusieurs écrans qui reflètent les multiples visages de la danseuse. Elle parle au public avec un accent italien. Un violoncelle et un piano l’accompagnent. Katia Medici traverse le plateau en courant comme piégée par sa propre voix et par les images d’elle projetées sur les murs du Générateur. Sont diffusés des dialogues …
La cellule Metamkine
Mai 2014
Christophe Auger, Jérôme Noetinger, Xavier Quérel
Le Générateur
La performance allie projections de vidéos sur bobines de 16 millimètres et musique électroacoustique. Le dispositif, spécialement conçu pour l’espace du Générateur, est composé de miroirs et d’écrans. Deux draps occupant toute la largeur de l’espace scénique sont tendus depuis le plafond et tombent jusqu’au sol. L’un est placé contre le mur au fond de l’espace scénique, l’autre est tendu devant les spectateur·rices. Sur ces tissus sont projetés tantôt des ombres chinoises formées par les mains …
La Chatte Bottée
Oct. 2011
Pascal Lièvre
Le Générateur
Deux personnages cagoulés de noir invitent le public à se diriger vers un recoin sombre de la salle. Une ambiance mystérieuse s’installe. Comme des enfants, les spectateurs découvrent dans un cadre scénique intimiste, semblable à celui d’un théâtre de marionnettes. À la lueur de bougies, une Chatte bottée le remplace grâce aux dessins érotiques de Tom de Pékin qui glissent par magie sous nos yeux.
La cinemate(c)
Oct. 2021
Yassine Boussaadoun
Le Générateur
Dans un angle du Générateur, deux vidéos sont projetées. Tel un spectateur, assis au premier rang, aux pieds des vidéoprojecteurs, l’artiste regarde ses vidéos. Vidéo 1 : Avec des dispositifs similaires aux chaînes sportives (cadrage, commentateurs, classements), deux artistes sont filmés lors de leur échauffement et de leur performance de lancer de poids, de façon à tourner l’héroïsation tant des sportifs que des artistes en un ridicule raffiné. Vidéo 2 : Dans un stade de foot, …
La croisière s'allume
Févr. 2021
Charlotte Hubert, Clélia Barbut
La dernière remontée
Mai 2014
Catherine Froment
Galerie Nivet-Carzon
Catherine Froment arrive précipitamment avec des bouts de branchages et d’herbes. Elle fait part au public qu’elle est en pleine “déforestation du quartier”. Elle nous immerge alors dans la géologie de ce quartier. Et au fur et à mesure qu’elle explore les différentes couches terrestres, elle transforme également son corps en se recouvrant peu à peu de boue et de terre.
La femme à la robe rouge
Oct. 2017
Charlie Chine
Le Générateur
Chaque jour de la rencontre [ frasq ], une robe rouge (toujours la même) est installée sur un cintre, en attendant que quelqu’un vienne la porter. Elle est revêtue tour à tour par Charlie Chine, Chloé Silbano, Eléonore Gros, Baptiste Joxe, Laurent Prexl, Virgilia Gacoin et Louise Manzanero qui viennent chacun l’incarner non seulement avec leur corps mais aussi avec leur personnalité et leur gestuelle. Ainsi, la robe est toujours présente mais n’est jamais la même.
La fête
Oct. 2011
Mélanie Martinez Llense
Le Générateur
Un immense manteau de fourrure est proposé à la trentaine de spectateurs. Ce groupe de participants l’enfile docilement, se prêtant volontiers à la mise en scène qui leur est proposée. Après une ballade à l’extérieur, un emprisonnement temporaire et le partage d’un civet, ils détruiront ensemble au son d’une sirène entêtante le mur de carton taggé d’écritures rouges qui les encercle. Une scène de ménage burlesque et presque bouffonne s’ensuit. La fête se développe soudain de façon …
La fin des jours, le jour de toute fin
Mars 2020
Catherine Froment
Le Générateur
Catherine Froment commence la performance cachée par une composition de branches qui la dissimule totalement. Elle explique au public qu’elle tente différents types de dissimulations dont certaines sont réussies, d’autres ratées. Peu à peu on plonge dans l’univers intérieur de ce personnage fantasque qui interroge sa place dans le monde et son rapport à l’image de soi de façon concrète. Accompagnée de sa pioche, elle traverse l’espace de la cité en essayant de …
La Forêt de Cristal
Oct. 2019
Biño Sauitzvy
Le Générateur
La performance dure une heure. Lorsque le public s’installe dans le noir, une musique méditative et des sons d’animaux et de forêt emplissent l’espace. La lumière s’adoucit peu à peu, la musique s’arrête, pendant que les six circassien·nes apparaissent lentement aux yeux des spectateur·rices. Il·elles sont allongé·es vêtu·es de manteaux de fourrures, on ne distingue ni leurs visages ni leurs corps. C’est alors qu’il·elles se débarrassent lentement de cette première …
La grande blessée
Mai 2012
Sarah Venturi
Le Générateur
La performance d’une durée d’une heure commence dans une Fosse située dans le centre ville de Gentilly. Cette dent creuse présente entre deux habitations, est un des anciens lieux de tannage des bords de la Bièvre. Sarah Venturi est là, telle une momie, entièrement recouverte d’un bandage blanc. Lentement elle escalade le bord de la fosse et arrive dans la rue. De là elle entraîne les spectateur·rices jusqu’au Générateur en défaisant au fur et à mesure la bande qui la recouvre. Recouverte au …
La grande ours
Oct. 2018
Mathilde Monfreux
Le Générateur
Inspirée par l’ouvrage féministe et multidisciplinaire Sang et stupre au lycée et plus particulièrement du conte La grande ours écrit par Kathy Acker, la performance de Mathilde Monfreux se développe pendant une cinquantaine de minutes. L’œuvre cherche à illustrer la crise identitaire d’un l’ours à l’aide du concept de « contact-improvisation », inventé par Steve Paxton. Dans une semi-obscurité, vide de décors, trois danseur·ses vêtu·es de blanc glissent sur le sol. Les trois corps …
La jetée, Variations
Oct. 2012
Wilfried Wendling, Jean-Sébastien Mariage
Le Générateur
Plongé·es dans l’obscurité, les spectateur·rices découvrent l’installation sonore et visuelle proposée par Wilfried Wendling et directement inspirée du film expérimental de Chris Marker. Dans un savant montage, des images fixes en noir et blanc, extraites du film défilent sur les murs du Générateur. Trois projections se déroulent en simultané et multiplient les angles d’approche du sujet. Wilfried Wendling sur ses instruments électroniques, accompagné par Jean-Sébastien Mariage, compose en …
La leçon de natation
Juil. 2012
Sarah Venturi
Le Générateur
Sarah Venturi est allongée sur un tapis bleu, en maillot de bain, sur le dos. Elle enchaîne en continu pendant 30 minutes et avec de multiples variations, les cinq positions de La natation ou l’art de nager appris seul en moins d’une heure de Jean-Pierre Brisset publié en 1870. Des extraits du texte de Brisset sont écrits sur des pancartes posées au sol. Elles circulent aussi dans la salle.
Légende dorée
Avr. 2012
Sarah Venturi
Le Générateur
Le corps de Sarah Venturi apparaît nu et intégralement enduit de peinture dorée, à la manière des statues vivantes que l’on peut voir postées près de certains lieux touristiques. L’artiste-performeuse se tient sur un socle rectangulaire et enchaîne 79 postures de sculptures de l’histoire de l’art, chacune tenue sur une durée comprise entre 2 et 4 minutes. Elle descend parfois du socle pour mimer certaines postures. L’enchaînement n’est pas improvisé mais scrupuleusement construit et …
La Manifiesta - Partie 1
Oct. 2014
Charles Pennequin
Le Générateur
C’est devant le square à Musique du Parc Montsouris que La Manifiesta prend son départ. Charles Pennequin déclame poèmes et courts textes devant une foule de plus en plus nombreuse. Les étudiants prennent la parole, lisent au micro des textes de leur cru et s’engagent à plusieurs dans des actions presque chorégraphiées. Cette intervention finie, dans la pénombre, la cohorte de poètes et d’étudiants quitte le Parc. Armé de pancartes et accompagné par le caddy sonore de Benjamin Colin, le groupe …
La Manifiesta - Partie 2
Oct. 2014
Charles Pennequin
Le Générateur
Le cortège de la Manifiesta entre et investit​​ l’espace du Générateur. Il est déjà rempli des traces de la semaine de Workshop animé par Charles Pennequin et son Armée Noire. Comme un laboratoire resté ouvert, mais vidé de ses artistes expérimentateurs, la salle regorge d’objets et d’esquisses poétiques ayant servi à concevoir ou confectionner les outils de la Manifesta : T-shirts sérigraphiés, mur de dessins, croquis et affiches du Midi-Libre, cartons et pots de peintures, papiers …
La Réconciliation
Oct. 2016
Gilles Ruard, Émilie Esquerré
Le Générateur
La Réconciliation est une performance théâtrale qui forme un espace global occupé à la fois par les acteur·ices et les spectateur·ices. Des chaises sont installées au centre de la pièce dans un immense entassement et d’autres sont disposées pour les spectateur·rices tout autour. La lumière éclaire tout l’espace de façon uniforme. Ainsi, les spectateur·rices et les comédien·nes partagent un espace commun. Le texte déclamé par les interprètes impute une large part de la responsabilité de la pièce …
La Roue de la fortune et d'autres arcanes
Oct. 2015
Biño Sauitzvy
Le Générateur
Biño Sauitzvy est assis sur une chaise devant une table. Travesti, en jupe, il porte une perruque bleue et invite les spectateur·rices à s’installer devant lui. S’instaure alors un dialogue silencieux de plusieurs minutes entre le·a spectateur·rice et le performeur au rythme d’une musique ayant pour leitmotiv les yeux, le regard. Chaque spectateur·rice est invité par Biño le temps d’une chanson. Biño Sauitzvy réactive ici la performance de Marina Abramovic The Artist is present.
Là, se délasse Lilith…
Févr. 2019
Marinette Dozeville, Uriel Barthélémi
Le Générateur
La performance commence dans la pénombre. Marinette Dozeville est nue, la tête en bas, suspendue à une corde qui entoure ses hanches et sa cuisse telle une créature ligotée de Shibari ; Quelques notes métalliques résonnent dans la salle créant une atmosphère énigmatique. Entre ses omoplates est écrit - en lettres capitales - le prénom de Lilith. Son corps tourne sur lui-même et ses bras touchent petit à petit le sol ; elle se laisse tomber au ralenti, puis se redresse, laissant …
La Toison dort
Janv. 2012
David Noir
Le Générateur
Pour cette installation-performance mise en scène par David Noir, l’espace du Générateur a été mobilisé le temps de trois soirées consécutives. Chaque performance a duré en moyenne cinq heures et les actions des artistes ont été accompagnée en direct par le musicien et compositeur Christophe Imbs (piano, synthétiseurs, guitare électrique, voix). La salle est remplie par un grand nombre d’accessoires destinés aux déguisements : perruques, maquillage, porte-vêtements regroupant différents …
Late Speculation
Nov. 2013
Noémi Schipfer, Takami Nakamoto, Nonotak studio
Le Générateur
Au centre de la salle, un homme et une femme sont debout, entourés d’un triangle d’écrans transparents. Leur silhouette apparaît et disparaît liée à une série d’effets lumineux intenses : les écrans captent une lumière blanche qui se projettent sur leur structure avec des bandes horizontales et verticales. Il·elles sont face à une table sur laquelle il·elles mixent en direct de la musique électro-acoustique. Les faisceaux lumineux modifient constamment la perception de leur …
Le Bal Bal [ou La Fête]
Oct. 2014
Mélanie Martinez Llense
Le Générateur
D’une durée d’une quinzaine de minutes, la performance se déploie petit à petit au centre des spectateur·rices, eux·elles-mêmes debout dans la salle et le long des murs. Le public convié au Bal Rêvé d’Alberto Sorbelli est déjà en train de danser. C’est à ce moment que la pièce commence. Les interprètes sont au milieu du public et non repérables. Ils rentrent chacun au fur et à mesure dans le rituel, provoquant une inquiétude chez le public : “que se …
Le Bal Rêvé
Oct. 2013
Alberto Sorbelli
Le Générateur
Cette première édition du Bal rêvé dirigé par Alberto Sorbelli se déroule de 11h à minuit. L’événement artistique s’ouvre à tous avec une séance matinale de yoga animée par Caroline Boulinguez. Après ce souffle collectif, Aymeric Hainaux enchaîne avec une performance vocale en beat-boxing. Tous les recoins de la salle du Générateur sont occupés par de nombreux stands : une table de poker, une table de massage, la présence d’un médium, l’installation d’un studio photo dont les portraits …
Le Bal Rêvé deux mille quatorze
Oct. 2014
Alberto Sorbelli
Le Générateur
Cette deuxième version de l’oeuvre a pris place de 14h à 2h du matin et s’est construite dans tous les espaces du Générateur entre voitures, camion graffé, table de banquet de 15 m de long et stands divers. Dans un premier temps, le public est invité à participer à une séance collective de Feldenkrais animée par Elinoar Zakaï-Werbner suivie ensuite d’un cours de danse de salon animé par Fabio Oliveri. L’ensemble de l’espace est occupé simultanément par d’autres activités en …
Le Bal Rêvé du Bal Rêvé du Bal Rêvé du Bal Rêvé
Déc. 2016
Alberto Sorbelli
Le Générateur
Cette quatrième édition du Bal rêvé se déroule entre 13h et 1h du matin. A l’instar des éditions précédentes, des stands installés dans l’espace du Générateur proposent des activités en continu : massages, méditation, voyance, tarot, poker, karaté, boxe, ainsi qu’un bar tenu par l’association des commerçants ActiG. L’inscription Le Bal rêvé est projetée en bleu sur un mur. Une installation de Sébastien Gschwind se construit pendant toute la durée de la performance mêlant structure en bois …
Le cas très inquiétant de ton cri
Mars 2021
AC Hello
Le Générateur
La poète et performeuse A.C. Hello délivre avec rage un slam poétique, accompagnée par deux guitaristes, un batteur et un saxophoniste. Un dialogue s’engage entre textes et sonorités expérimentales entre rock et jazz.
Le crépuscule des baby dolls
Mars 2017
Nadia Vadori-Gauthier
Le Générateur
Avant l’entrée des spectateur·rices, les danseur·ses du Corps Collectif effectuent pendant trente minutes de Mouvement Authentique (pratique qui consiste à bouger consciemment à partir de parts inconscientes les yeux fermés sans musique) avec le technicien comme unique témoin. Puis une fois le public entré, pendant 45 minutes, sous une lumière rosée, les membres de Corps Collectif réalisent une chorégraphie collective en composition chorégraphique instannée. Vêtu·es de brillants et de …
Le Grand Écart #1
Juil. 2014
Anne Dreyfus, Jean-François Pauvros, Charles Pennequin
Le Générateur
Le public rentre et découvre Charles Pennequin et Jean-François Pauvros assis autour d’une petite table. Une guitare électrique est posée contre elle. Charles Pennequin écrit et transmet ses notes à son partenaire musicien. Il commence à lire un texte qu’il a écrit pour la performance. Après quelques minutes, Jean-François Pauvros se lève, prend sa guitare et commence à jouer. La voix de Charles Pennequin se fond ou dépasse le volume de la proposition musicale du guitariste. Soudain le …
Le Grand Écart #2
Mai 2015
Anne Dreyfus, Jean-François Pauvros, Charles Pennequin
Le Générateur
Dans une ambiance en clair-obscur, la longue silhouette du musicien Jean-François Pauvros apparaît au milieu d’une installation composée de plusieurs guitares électriques suspendues. Charles Pennequin lit quelques poèmes et textes. Il sort de la salle et revient en tirant un chariot sur lequel se tient Anne Dreyfus, entourée d’une quinzaine de danseur·ses. Elle porte un casque de moto et est drapée d’un large tissu bleu vif telle la Victoire de Samothrace : Les danseur·ses se meuvent …
Le Grand Prix du Générateur
Oct. 2016
Laurent Melon
Le Générateur
Laurent Melon a présenté à l’occasion des 10 ans du Générateur un nouveau Scoopitone (dessins conçus comme des courts métrages desquels jaillissent mots et images). Les scoopitones sont un concept d’animation vidéo conçu par le peintre, où chaque image est créée indépendamment sur le logiciel Photoshop grâce à des calques, puis assemblées à la manière du stop motion et associées à du son. Il dépeint à la manière dadaïste et fantaisiste l’histoire d’un lieu phare pour les artistes et la ville de …
Le Haut de mon crâne
Oct. 2009
Jeanne Susplugas
Le Générateur
Cette performance met en scène le texte de Basile Panurgias, commandé par Jeanne Susplugas, qui est en lien avec son travail sur les rituels quotidiens et les « TOCS » (Troubles Obsessionnels Compulsifs). Il est ici interprété par Judith Gars et Pierre Mignard. La mise en scène fait apparaître les deux interprètes dans une scène de la vie quotidienne. Il·elles sont assis·es sur des canapés dans un coin de la salle, le public les observant dans la pénombre. Une discussion …
Le Lavoir
Oct. 2020
Laurent Melon
Le Générateur
En première partie de la soirée inaugurale du Lavoir Numérique, le 15 octobre 2020, le scoopitone Le Lavoir a été projeté au Générateur. Par le biais d’images animées, de montages ou de surimpressions, l’artiste traduit en vidéo l’architecture, la mission et les orientations du Lavoir Numérique, structure culturelle gentilléenne dédiée à l’image, au son et à la création numérique.
Le Monde, XXIème Carte
Oct. 2012
Catherine Froment
Le Générateur
Allongée sur une table, Catherine Froment s’offre aux spectateur·rice·s qui un à un parcourent avec une loupe des morceaux de cartes géographiques collés à même le corps, à l’instar de tatouages, sur son corps nu. Soudain un réveil sonne, des pétards éclatent. L’artiste se lève et entame son texte. Puis elle invite le public à déchirer trois grandes cartes du monde. Elle dispose sur elle chaque fragment à l’aide d’une peinture rouge sang qui fait office d’adhésif. En position foetale elle …
Le pendule de Mara
Oct. 2015
Mathieu Sanchez, Sébastien Maillet
Le Générateur
Des coups mats, graves, répétés à intervalle long et régulier retentissent dans la caisse de résonance géante que forme l’espace du Générateur. Ces sons scandent l’obscurité dans laquelle les spectateurs pénètrent, leur regard s’y habituant peu à peu. Trois formes émergent sur la scène, dans un clair obscur vacillant. Au centre, un lit chargé au-dessous de son sommier de formes organiques, pendantes, vaguement anthropomorphes, semble attendre leur dormeur. A droite, Sébastien Maillet, …
Le personnage principal / Langue dansante
Oct. 2014
Marion Uguen
Le Générateur
C’est en tuilage avec la performance précédente de Jeanne Susplugas que Marion Uguen commence sa performance. Sur une musique rythmée elle déplace les modules de l’installation de Jeanne Susplugas. Lumières au fond de la salle, Marion Uguen se présente ainsi face au public qui s’assoit petit à petit. Des mouvements maîtrisés aux mouvements spontanés, elle parle en dansant ou elle danse en parlant. D’une voix monotone, elle récite et improvise sur une série de jeux de mots. Ces mots …
Le Poème des Poèmes
Nov. 2019
Vincent Fortemps, Aude Romary, Heidi Brouzeng
Le Générateur
Des textes écrits en gros et des dessins au crayon noir sont accrochés en ordre dans la salle d’entrée ; une vente de livres publiés par les sociologues Michel et Monique Pinçon-Charlot est proposée aux arrivant·es. Ceux·celles-ci vont ensuite s’asseoir dans la salle. Heidi Brouzeng apparaît dans la lumière : elle a un petit bol avec une substance bleue qu’elle étale sur son visage, son cou et ses bras. Elle déclame en même temps un texte dans lequel elle parle d’amour, entrecoupé de …
Le rêve du retour du pétillement des lucioles contaminées
Janv. 2023
Jöel Hubaut
Le Générateur
Dans le noir, une lampe frontale sur la tête, Joël Hubaut marche dans l’espace, un micro à la main. Sa voix et ses pas résonnent dans l’obscurité. De sa voix rock et parfois gémissante, il chuchote des paroles automatiques sur la disparition des lucioles, le fascisme, la surconsommation, Pasolini, la société du spectacle en lien avec le texte Survivance de lucioles de Georges Didi-Huberman. Il marche, piétine et joue avec la résonance de sa voix tout en déplaçant le bac des chaises pliantes …
Le rêveur
Oct. 2017
Maria José Arjona
Le Générateur
Maria José Arjona, habillée en noir, est perchée sur une petite estrade carrée en bois, placée sous un halo lumineux. Elle fait le tour de l’estrade, en équilibre sur la bordure. Peu à peu les spectateur·rices entrent dans la salle. À partir de ce moment, la performeuse chute à chaque fois qu’un nouvel arrivant arrive, puis se récupère et poursuit son chemin d’équilibriste. Durant quatre heures, Maria José Arjona va engager son corps dans un cycle de chutes, inspiré par la conception du …
Le salon de Lecture
Juin 2015
Cyril Jarton
Le Générateur
Le salon de Lecture est un lieu de rencontres et d’expérimentations au centre desquelles se trouve le livre vierge Hêtre Etang de Cyril Jarton. Dans une bibliothèque répartie sur deux niveaux sont rangés deux cents exemplaires de ce livre, qui reprend la mise en page d’une édition de l’ouvrage Être et Temps de Martin Heidegger. Sur l’étage du dessous se trouvent les exemplaires vierges de toute performance, tandis que dans celui du dessus, les pages des livres sont couvertes de dessins, de …
Le saviez-vous ?
Oct. 2012
Thomas Schlesser
Le Générateur
Le projet de Thomas Schlesser est sans artifice. L’auteur de cette œuvre parle continuellement et sans interruption sans aucune note. La restitution de savoirs personnels et collectifs constitue l’élément principal de cette performance. « Je sais que…» permettait d’amorcer ces affirmations. Dans un même temps, pour accompagner ce processus de pensée spontanée, Thomas Schlesser se déplace régulièrement dans l’espace. Sa prestation orale entre alors en interaction avec les autres …
Le Score était presque parfait
Oct. 2010
Ludovic Burel
Le Générateur
Sous la forme d’une conférence, et sous la forme d’une intervention quasi scolaire, Ludovic Burel présente des textes et des images qui questionnent les systèmes de notation dans la culture visuelle et textuelle (publicité, œuvres d’art, essais…). Il présente plusieurs extraits, dont un de Points, ligne, plan de Vassily Kandinsky, une citation de Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, un dessin de Cem publié dans The New Yorker.
Le Soleil de minuit
Oct. 2021
Thalia Pigier
Le Générateur
Toute la soirée, attiré·es par la musique sur le parvis de la médiathèque, les passant·es assistent à des séquences d’improvisation de danse. La musique donne le ton, crée les atmosphères que les corps incarnent, passant de danses solos éparpillées à des danses collectives. Explorant toutes les possibilités de l’espace et de son architecture, les 6 danseurs dévalent les pentes, montent sur les rampes, se bousculent, courent, s’allongent. De la musique électro, rock ou acoustique, certains …
Lecomte)s(, la brute et le truand
Mars 2011
Frédéric Lecomte, Stéphane Lecomte
Le Générateur
Dans cette exposition-performance, Frédéric et Stéphane Lecomte investissent la totalité de l’espace du Générateur qu’ils ont organisé à l’aide de panneaux de bois et où ils ont réparti un ensemble de pièces souvent issues de la récupération : dessins, vidéo, installations, miniatures, moulages… Certaines des pièces sont mécanisées mais toutes sont traitées sur un pied d’égalité. À l’occasion du vernissage de l’exposition, Ils proposent une performance : Ils ont invité un barbier …
Lectures expositions 1993-2010
Oct. 2010
Lefèvre Jean-Claude
Le Générateur
Pendant huit heures, les visiteurs sont plongés dans l’intimité des écrits de l’artiste. Sur un des murs du Générateur, le public découvre une partie des notes chronologiques du critique d’art. Est diffusé simultanément l’enregistrement des textes de l’auteur réalisé pour cette installation.
Les 24h de la pArformance
Oct. 2015
Le Générateur
Samedi 17 octobre 2015 Cette journée a réuni cinquante artistes et participant.e.s sur un mode de représentation linéaire. Le public a découvert la quinzaine de performances l’une après l’autre et a orienté son attention suivant la place de chacune. Les sièges et autres assises ont été régulièrement déplacés au gré des propositions tout au long de la soirée, créant ainsi une atmosphère générale d’improvisation partagée. -Aurore Laloy a invité Constantin Leu. Il.elle.s ont performé ensemble dans …
Les actes du désert
Mai 2018
Smail Kanouté
Le Générateur
À la manière d’un rituel, Les actes du désert est le voyage initiatique d’un jeune malien, à la recherche de ses origines dans le désert. Smail Kanouté se tient torse nu au centre d’un cercle de lumière orangée. Au son de la Kora du musicien Baptiste Darsoulant, il répand du sable au sol, à l’intérieur de ce cercle lumineux, avant de s’y coucher en position foetale puis de danser. Ensuite, le cercle disparaît et l’espace scénique est plongé dans une faible lumière froide. Le danseur …
Les Bottes de Péteux
Juin 2018
Olivier Chebab
Le Générateur
Le performeur enfile de larges et hautes bottes moulées en grès avec des semelles de papier brillant. Ses pieds ne peuvent pas quitter le sol. Autour de lui, des enfants rient à gorge déployée en le narguant, il·elles lui jettent des petits objets sur les pieds. Parfois, Olivier Chebab tente vainement de les attraper. En même temps, il récite un texte, projeté sur l’un des murs. Les enfants sont invité·es à briser les bottes avec une pioche pour clore la performance.
Les camps de l'Amor
Févr. 2015
David Noir
Le Générateur
Dans cette performance, deuxième volet du cycle SCRAP, David Noir traite du totalitarisme du sentiment amoureux. Les spectateur·rices découvrent la salle du Générateur divisée en plusieurs espaces par la présence de deux immenses rideaux d’aluminium gonflés grâce à dix grands ventilateurs placés le long des murs. Ces rideaux forment ainsi un couloir mouvant et bruissant que les spectateurs sont invité à emprunter. À l’entrée de ce couloir, se trouve une maquette intitulée « les camps …
Les fiancées en folie - Ciné concert
Juil. 2011
Jean-François Pauvros
Le Générateur
À l’instar des ciné-concerts, face au public, Jean-François Pauvros accompagne à la guitare électrique le célèbre film muet Les Fiancées en folie réalisé en 1925 par Buster Keaton. Chaque étape et rebondissement du film est l’occasion pour le musicien de faire découvrir au public son talent unique d’improvisateur. Les sons étirés, créés à l’archet, la fulgurance de son jeu, la puissance ou l’extrême douceur de sa musique, s’accordent et accompagnent de façon unique …
Les grandes soldes des Âmes, 50%
Nov. 2015
Rodina
Le Générateur
Le Rodina Groupe, collectif de Saint-Pétersbourg, organise pendant toute la journée une vente aux enchères où les œuvres concrètes sont remplacées par des concepts, des souvenirs et des sentiments. Les bénéfices de cette vente sont destinés aux réfugié·es qui se trouvent en Europe. Une œuvre a pour légende : « cet objet fabriqué avec du sucre, du pain et du sang incarne […] l’âme de l’artiste Leion Tsoy ». Il s’agit d’un visage couvert du sang de l’artiste, avec deux pièces …
Nö-action - Traversée octobre 2014
Oct. 2014
Les idiotes
Le Générateur
Les spectateur·rices sont debout au fond de la salle ou assis·es en demi-cercle autour d’une table basse, en mode table ronde. Sur le mur est projeté une vidéo des deux artistes. À l’arrière d’un camion pick-up, elles traversent à grande vitesse une ville, et jouent avec des guitares en plexiglas dans une joie et allégresse non feintes. Un lien direct s’établit entre cette scène filmée et l’entrée des deux femmes, Sarah Cassenti et Hélène Defilippi : celles-ci ne cessent de rire ou de se …
Les mille et une nuits blanches
Oct. 2012
Alberto Sorbelli
Le Générateur
Au milieu de l’espace, une table horizontale a été installée. Plongés dans la lumière, assis·es les un·es à côté des autres en face du public, Alberto Sorbelli et les performeur·ses (interprété·es par les étudiants de l’ISBA de Besançon) reprennent la scénographie et tous les codes d’une conférence de presse. Leur actions, leurs interventions orales et incantatoires, ponctuées de paroles envers l’auditoire sont délibérément désinvoltes faisant fi des réactions du public. Chaque étudiant incarne …
Les Parques d'attraction ou la vie déguisée
Avr. 2013
David Noir
Le Générateur
Les Parques d’attraction ou la vie déguisée s’inscrit par son format dans la continuité de La Toison dort, programmée en 2012 au Générateur. L’événement artistique qui s’étale sur cinq jours consécutifs regroupe un grand nombre d’interprètes, cachés derrière d’extravagants costumes ou dénudés, qui interviennent simultanément. Le dispositif est entièrement ouvert à la participation des spectateur·rices. Cette fois encore, un très grand nombre d’objets occupent la totalité de l’espace. À …
Les Pourparlers
Mai 2016
Anne-Laure Pigache
Le Générateur
Installées face aux spectateur·rices, les six femmes se tiennent debout devant des micros. Parlant en même temps, à la lisière du brouhaha, et dans une langue pas toujours intelligible, elles forment un orchestre de paroles qui tente de faire entendre le flux de la pensée. Le langage devient ici un événement sonore, avec ses frottements, ses rythmes, ses impacts, ses répétitions qui oblige le public à avoir différents niveaux d’écoute.
Les Revenantes du Lavomatic
Juin 2023
Cyril Leclerc
Les toiles de Lakshmi
Oct. 2021
Sarah Venturi
Après un rapide dialogue avec le régisseur du Générateur, à propos d’un colis qui lui est destiné, Sarah Venturi ouvre avec une scie, le paquet contenant deux toiles blanches carrées. Qu’est ce qu’un objet dont on ne connaît pas la fonction ? Qu’est-ce qu’une toile dans sa matérialité ? Elle étire toutes les fonctionnalités ou les non-fonctions possibles de ses toiles. Objets de sa curiosité et matériaux de création potentiels, Sarah Venturi explore et manipule ses deux grands …
Les Vraoums
Oct. 2011
Maeva Cunci, Pauline Curnier-Jardin, Aude Lachaise, Virginie Thomas
Le Générateur
Drôles, effrontées, maîtrisant la dérision jusqu’au moindre pli de leur costume, les quatre performeuses, entraînent le public pendant 50 minutes dans un univers musical loufoque et déjanté. Revisitant les figures d’Elvis Presley, Frida Khalo, Robin des bois et Spok, ces performeuses-chanteuses décomplexées, chantent, dansent et amusent le public avec des instruments volontairement limités et de mauvaise qualité. Elles abordent des thèmes tels que la chirurgie plastique, l’amour, la condition …
Les yeux du grand manteau de nuit
Janv. 2018
Uriel Barthélémi
Le Générateur
Au centre de l’espace, se trouve une batterie équipée de capteurs. Les images diffusées ont été filmées par un drone au plus près des arbres, durant différentes saisons. Les vidéos sont classées par banques précises (types de forêts, végétations, etc…) et sont lues en fonction du son électro-acoustique et / ou du jeu généré à la batterie. Le son est diffusé par un système d’enceintes suspendu au-dessus du public. Uriel Barthélémi invite des musicien·nes complices – les batteur·ses Yann Joussein …
Les Zumins
Nov. 2019
Jean-François Pauvros, Charles Pennequin
Le Générateur
Charles Pennequin dispose des feuilles sur trois pupitres placés autour de lui. Il lit des poèmes pendant que Jean-François Pauvros l’accompagne à la guitare et dans son jeu. Ils sont tous deux plongés dans une lumière ocre. Le poète raconte une histoire dans laquelle il interroge le rapport de l’homme à son identité et à son environnement, en adoptant différentes voix et différentes intonations au gré de son récit. Il parle parfois dans un mégaphone, ou chante et produit des rythmes …
Lessive Night
Oct. 2021
Mickaël Berdugo
Le Générateur
Dans un lavomatic à deux pas du Générateur, sur le pas de la porte ou la tête dans une machine à laver, le poète Mickaël Berdugo distille ses mots avec humour, dans un tourbillon d’actions burlesques. Le public se tient dehors, devant la vitrine, ou rentre intrigué s’assoir à l’intérieur. Le poète-performer entraîne les visiteur.euse.s dans ses textes, dans un univers surréaliste, absurde et plein de dérision.
Léthé
Oct. 2014
Violaine Lochu
Le Générateur
Le public entre dans la salle et entend un bruissement d’eau. Il découvre un aquarium posé au sol. Après quelques minutes, Violaine Lochu faiblement éclairée par une lumière chaude, s’agenouille près de l’installation et souffle délicatement sur l’eau. Sur le mur derrière elle, les images projetées en direct amplifient ses gestes et donnent à la scène une dimension plastique, notamment lorsqu’elle plonge son visage dans l’aquarium. L’artiste se lève ensuite et rejoint le halo lumineux dans …
Lettre d’un cosmonaute à son retour
Oct. 2021
Jeanne Bathilde
Le Générateur
Debout au micro, Jeanne Bathilde lit un texte sur le voyage d’un grain de maïs dans le cosmos. En se posant la question de ce qu’un grain de maïs pourrait raconter en revenant du cosmos, sans utiliser le langage verbal, elle laisse tomber son papier et s’avance en commençant à danser. En corrélation avec les mouvements de Jeanne Bathilde, Nathalie Forget improvise une performance sonore avec des ondes Martenot. Dans cette ambiance planante, la performeuse, le visage impassible et pourtant mue …
Louverture
Juin 2015
Sarah Cassenti
Le Générateur
Louverture est une installation de sculptures en céramique, en fourrure et en plâtre, dans un jeu de clair-obscur de Sarah Cassenti. Les objets sont fragmentaires, ce sont des morceaux de matière répandus sur le sol autour d’une sculpture anthropomorphique en fils de fer, bois, papier bulle et plâtre. Pour l’ouverture de l’exposition, Sarah Cassenti invite dans son installation Maya Arbel à traverser l’espace et à ainsi activer l’espace d’exposition. Une brume …
Love & intestine for 24 hours
Sept. 2018 – Août 2019
Bernard Bousquet, Ismaera Takeo Ishii
Le Générateur
Dans Love and Intestine, Ismaera Takeo Ishii propose un dialogue unique entre la danse et la peinture en réalisant une performance de vingt-quatre heures au sein des oeuvres picturales de Bernard Bousquet présentes dans l’espace du Générateur. Il réunit des amis danseurs et fédère ceux qui le souhaitent (circassien·nes, musicien·nes et danseur·ses…) pour présenter au sein des peintures accrochées au mur et sur d’autres toiles disposées au sol, une danse collective, participative. Le …
Love & intestine for 24 hours (2)
Août 2019 – Sept. 2019
Bernard Bousquet, Ismaera Takeo Ishii
Pour la seconde fois, Bernard Bousquet ouvre son espace de travail en invitant le danseur-chorégraphe Ismaera Takeo Ishii à réitérer sa performance de vingt-quatre heures “ Love & Intestine”. Celui-ci danse ainsi en continu ou laisse place aux danseur·ses qu’il a convié·es pour l’occasion. Le peintre a étendu au sol et accroché au mur des œuvres aux motifs abstraits sur de grandes feuilles. Des fresques sont parfois retournées une à une par les danseurs. L’intensité lumineuse varie en …
Love TV
Oct. 2013
Marion Uguen
Le Générateur
Les spectateur·rices, dans la pénombre, sont assis·es face à l’un des grands murs blancs du Générateur. Devant eux, un petit téléviseur à tube cathodique posé sur un support à roulette est installé. Marion Uguen, en jean et t-shirt noir, se présente au public. Elle se déchausse puis enlève ses chaussettes. Elle manipule ensuite le téléviseur alors éteint. Une couleur bleue recouvre la surface de l’écran, au fur et à mesure que l’artiste zappe la couleur de l’écran change passant du turquoise au …
LOVE‐MOI
Oct. 2014
Thomas Laroppe, Biño Sauitzvy
Le Générateur
Encerclé par le public, Thomas Laroppe se tient immobile, accroupi au sol, dans une foule en mouvement. Il danse au sol et en même temps se déshabille. Finalement, il se redresse et nu, il se tient debout dans la foule dansante. Performance conçue et mise en scène par Biño Sauitzvy.
Loving Blob
Oct. 2020
Deed Julius
Le Générateur
Deed Julius construit sa performance en alternant des moments chantés (ce sont ses propres compositions) et mis en scène, et, des moments de transformations à nu, sans aucun effet de mis en scène, simplement ponctués par quelques adresses au public. Il entre dans la salle du Générateur plongée dans le noir sur une gyroroue. Il porte un uniforme de policier, tient une matraque et chante I Will always love you de Whitney Houston. Il fait plusieurs fois le tour de la salle en monocycle. Puis, les …
Luftschlösser 1, Mon cowboy
Oct. 2013
Zoé Pautet
Le Générateur
Au milieu des spectateur·rices se trouve une installation miniature : avec du sable, des cactus, des légumes et des allumettes, Zoé Pautet a construit un village western. Elle-même est vêtue comme un cowboy et raconte son quotidien en faisant semblant d’être sur un cheval. Sa voix est monocorde. Elle décrit par exemple les mouvements de son cheval lorsqu’elle le monte ; son récit est entrecoupé par des bruits d’animaux, de la musique, ou par la voix d’un homme qui imite un train avec …
M(art)iage
Oct. 2011
Gabriel Hernandez
Le Générateur
Une foule joyeuse constituée des futurs marié·es, de leurs témoins et ami·es arrivent et se placent dans la salle du Générateur. En suivant le protocole habituel du mariage, la Maire de Gentilly le célèbre puis signe, ainsi que les marié·es, les témoins, Anne Dreyfus (Directrice du Générateur) et Gabriel Hernandez (Auteur de la performance), un document - qui a valeur d’action artistique - inspirée d’un véritable acte de mariage. Après un discours émouvant et engagé du Maire sur …
M△gn△
Oct. 2021
Annabelle Playe, Cassandre Muñoz, Nadia Ratsimandresy
Le Générateur
Dans un espace rectangulaire délimité par des leds, Annabelle Playe et Nadia Ratsimandresy composent une ambiance électronique en live, pendant que Cassandre Muñoz évolue avec des gestes saccadés. Après une pause du trio, type “arrêt sur image”, Cassandre Muñoz se déplace torse nue, à quatre pattes. De leur côté, les musiciennes proposent de nouvelles nappes de sons électroniques. Les lumières s’éteignent, l’ambiance sonore devient plus pesante. Les mouvements du corps de la …
mA
Févr. 2018
Satchie Noro, Yumi Rigout
Le Générateur
Face au public, Satchie Noro et sa fille Yumi Rigout débutent la performance debout, pliées en deux, la tête contre les genoux. Lorsque Diego Aguirre entame une série de notes uniques, pincées sur les cordes de sa guitare, les deux femmes, dans un mouvement très fluide, évoluent jusqu’au sol. Sans qu’elles ne semblent leur intimer aucun mouvement, leurs corps basculent et roulent sur le tatami blanc. Le thème musical change et le guitariste frotte ses cordes de façon soutenue. Le duo accompagne …
Madame Gonzales au piano
Oct. 2010
Viviana Moin
Le Générateur
Viviana Moin arrive dans la salle sur une musique classique (piano). Elle s’installe dans le cercle de lumière autour duquel sont installés les spectateur·rices. Elle est affublée d’une parure qui laisse apparaître son corps presque nu. Ce costume est constitué de centaines d’éponges métalliques d’où partent des tresses qui descendent jusqu’aux pieds et qui s’enroulent autour des bras. Elle porte aussi un faux-cul impressionnant. Elle explique le déroulement de sa performance dans un …
Make room, Make room #2
Oct. 2010
Laurent Friquet
Le Générateur
Laurent Friquet sous son costume de cavalier sans tête met en scène un personnage troublant, à la fois sombre et parodique. Il est allongé au sol, une corde avec un nœud de pendu se balance juste à côté de là où devrait être sa tête. L’artiste finalement se lève. Commencent alors plusieurs séquences mettant en scène de manière parodique ce cavalier décapité. Il monte sur une chaise pour se pendre mais il échoue, n’ayant plus de tête. Il se relève et danse alors le twist.
Marcher, parler, marcher, parler
Oct. 2009
Esther Ferrer
Le Générateur
Devant les spectateur·rices installé·es en deux lignes de chaque coté d’elle, Esther Ferrer explique les contraintes de la performance en se déplaçant : ne jamais cesser de marcher et de parler. Durant une demi-heure, elle développe et partage ses réflexion sur la question de la parole, des mots et du langage. Pour illustrer ses propos, elle n’hésite pas à parler fort, à ne remuer que les lèvres, à être inintelligible mais aussi à courir, se mettre à quatre pattes ou sauter à cloche-pied. …
Marée haute
Mars 2017 – Oct. 2017
David Noir
Le Générateur
David Noir, costumé en une immense tortue, rampe sur le sol jusqu’à un tas de sable situé à l’autre bout de la salle en faisant des commentaires de tout genre et en racontant une histoire cocasse. Il prétend qu’une tortue lui a confié sa couvée et qu’il doit la déposer sur le tas. Puis, lorsqu’enfin il atteint le tas de sable, plusieurs autres performeur·ses en maillot de bain le retournent, il tangue sur sa carapace et crie « je ne suis pas une vraie tortue ! ». Il·elles lui …
Marie Blues
Févr. 2023
Marlène Rostaing
Le Générateur
Les Pétroleuses chantent l’Ave Maria lorsque les lumières illuminent progressivement la scène composée d’une longue bande kraft. Marlène Rostaing arrive vêtue d’une piscine dégonflée portée comme une traîne de mariée. Telle une diva, elle incarne la vierge Marie contemporaine, jonglant du français à l’anglais pour déconstruire son mythe avec humour. Elle revient sur la conception de Jésus et aborde la violence et la solitude qu’elle a subi. Simulant sa mort, allongée au sol en sous-vêtements …
Melonrama
Juin 2017
Laurent Melon
Le Générateur
Le soir du vernissage le 6 juin 2017, l’artiste a présenté sur trois murs du lieu, une projection vidéo de ses scoopitones. Les scoopitones sont un concept d’animation vidéo conçu par Laurent Melon, où chaque image est créée indépendamment sur le logiciel Photoshop grâce à des calques, puis assemblées à la manière du stop motion et associées à du son. Le 8 juin 2017, Laurent Melon a invité le public à déjeuner au sein de l’exposition. Le 9 juin 2017, l’artiste a présenté et …
Metazoa process
Mai 2015
Sofi Hémon
Le Générateur
Metazoa Process est une performance d’une heure quinze, interprétée par trois danseur·ses et un musicien. Dans un espace peu éclairé, quatre grandes toiles de spi blanches sont suspendues par leur centre au plafond. L’espace scénique n’est pas surélevé et le public partage l’ère de jeux sur le même plan que les quatre performeur·ses. Ceux·celles-ci modèlent l’espace en modifiant la place des toiles à l’aide d’un réseau de fils, fixés par de petits sacs de sable posés au sol. La musique créée …
Micro-événement n°37 /D’après “Violent Incident” (1986) de Bruce Nauman
Oct. 2009
Tsuneko Taniuchi
Le Générateur
La performance est un hommage à l’œuvre Violent Incident (1986) de Bruce Nauman. Elle met en scène un acte de violence entre deux personnes lors d’un dîner. En plus de l’artiste, 7 participant·es jouent la scène. Elle débute par deux couples autour de deux tables qui font face au public. Une voix off en anglais décrit le protocole de la performance. L’homme tire la chaise de la femme mais l’enlève au dernier moment et elle tombe. Il rit. En réaction, la femme …
Micro-événement n°44 /Théâtre de la (re)présentation de soi, d'après "Fresh Acconci"
Oct. 2013
Tsuneko Taniuchi
Le Générateur
Un sofa noir recouvert d’une fourrure blanche ainsi qu’un poste de télé allumé occupent le centre de l’espace. Dans cette ambiance, Tsuneko Taniuchi, assise sur une chaise, dos au public, dit en anglais : « Waiting, waiting, waiting…I am not waiting… ». Elle pointe ensuite à l’aide d’un bâton ce qu’elle considère être son espace propre : « This is my space ». L’artiste en sous-vêtements s’allonge ensuite sur le divan. Elle se tourne vers le téléviseur et …
Micro- événement n°48 /Exposition personnelle
Mai 2014
Tsuneko Taniuchi
Galerie Nivet-Carzon
Installée dans l’espace minimal de la galerie, Tsuneko Taniuchi reconstitue un vernissage d’exposition. Elle accueille chacun.e en les remerciant d’être venu, se voit offrir des fleurs, pose pour les photos et invite à écrire un mot dans le livre d’or. Cependant les murs et l’espace sont vides et aucune œuvre n’y est exposée. Avec cette performance, l’artiste pointe la dimension sociale, relationnelle induite dans l’événement qu’est le vernissage d’une exposition et en souligne avec humour son …
Micro-événement n°49 /Space Oddity – l’artiste dans son studio
Oct. 2016
Tsuneko Taniuchi
Le Générateur
Comme dans son propre studio Tsuneko Taniuchi présente et décrit au public l’élaboration d’une pièce. On la voit diriger quatorze étudiant·es qui réalisent une pièce en sept temps. Lors du premier chapitre, trois étudiant·es rejouent une scène de Mystère Train, réalisé par Jim Jarmush et célèbrent la multiplicité des langues. Le deuxième chapitre est consacré au récit de “micro-événements” antérieurs, réalisés par l’artiste et réactivés par les étudiant·es. Au cours du troisième mouvement, les …
Micro-événement n°50 /Mon corps est politique
Nov. 2018
Tsuneko Taniuchi
Le Générateur
Ce micro-événement se déroule en trois temps, à la fois distincts et complémentaires. Au début, deux performeuses vêtues de noir miment un bras de fer. Les autres dansent autour d’elles, vêtu·es de t-shirt rouges floqués du mot « anti ». Lorsqu’il·elles entourent les deux performeuses en noir, l’une d’elles mime l’explosion d’une bombe et tous les performeur·ses s’écroulent. Puis, s’ensuit un échange de slogans et de phrases à caractère politique opposés. Le deuxième mouvement du …
Micro-événement n°51 /C'est le corps comme subjectivité
Mars 2020
Tsuneko Taniuchi
Le Générateur
Lorsque la performance commence, les spectateur·rices découvrent des femmes assises sur le sol, éclairées par des puits de lumière. Un performeur les alpague en leur disant : « Hey girls, what are you doing here ? It’s not your country, it’s my country ! », d’autres performeur·ses surenchérissent. Elles répondent sur différents tons « c’est mon pays, je n’ai pas d’autres choix, it’s my country, I have no other choice ». La phrase est traduite et déclamée dans …
Micro-événement /Résistances quotidiennes
Oct. 2011
Tsuneko Taniuchi
Le Générateur
Au milieu de l’espace, un rectangle est tracé au sol matérialisé par du scotch blanc à l’intérieur duquel des vêtements hétéroclites et accessoires sont posés. Tsuneko Taniuchi les revêt au fur et à mesure de la performance et incarne différents personnages, parmi lesquels on trouve une femme fatale, une serveuse, une ménagère, une joueuse de violon, une Ninja, une working girl, une boxeuse, une vendeuse de couches pour bébé. Autour d’elle, plusieurs danseuses réalisent une chorégraphie …
MILF
Janv. 2014
Katalin Patkaï
Le Générateur
Le public est assis sur des coussins recouverts de peaux de bête. Il est placé en face d’un échafaudage emballé entièrement d’un film plastique noir. La performance débute par son déchirement. Cette action est réalisée par Katalin Patkaï. Métaphore de l’accouchement, la structure métallique - au départ cachée - apparaît petit à petit et révèle à l’intérieur, la présence des trois autres interprètes. Ensuite, dans un rythme de mouvements lents, ponctués d’accélérations, …
Miniature grandeur nature
Oct. 2010
ML Colrat
Le Générateur
L’interprète et danseuse est assise, énigmatique, à côté d’un mur constitué de dizaines de cartons. Les spectateur·rices sont eux assis en arc de cercle. La performance se déroule en deux temps. Vêtue d’une robe beige, la danseuse marche lentement et apparaît derrière ce mur, dévoilant progressivement une longue traîne. Elle accélère le pas et se met à courir. Sa traîne la force finalement à ralentir et à s’arrêter. Elle prend une paire de ciseaux et la coupe pour se libérer. Au son d’une …
Minotaure 75
Oct. 2013
Viviana Moin
Le Générateur
La performance commence dans le hall. Samuel Buckman fait tournoyer au-dessus des spectateur·rices un grand drapeau en papier aluminium. Pendant ce temps Viviana Moin raconte une histoire dans laquelle un minotaure aurait organisé une fête à laquelle les invité·es prévu·es ne seraient finalement pas venus. Elle convie ensuite le public à entrer dans la grande salle. Il découvre à ce moment-là au sol une immense bâche blanche déposée au centre de l’espace. Les deux performeur·ses investissent la …
Mobil'homme, un accident
Mai 2019
David Noir
Le Générateur
David Noir accueille les spectateur·rices dans le hall du Générateur. Il porte une perruque rose, des lunettes, des boucles d’oreille et un nez crochu. Certaines personnes du public reconnaissent son hommage plein d’humour à Agnès Varda. Dans la grande salle, le public s’assoit le long d’un mur. Un texte a été transmis à chacun dans lequel sont décrits les liens amoureux qui lient les performeurs dans la vraie vie : Marie Verge et Adrien Solis sont divorcés, et désormais David Noir vit …
Molécule – Pandora Live
Janv. 2020
Romain De La Haye Sérafini
Le Générateur
Les spectateur·rices sont invité·es à s’allonger sur des banquettes, en-dessous de lampes PandoraStar, une technologie neuro-stimulatrice permettant d’amener les utilisateur·rices vers des états modifiés de conscience proches de la méditation et de la transe. Les yeux fermés, chaque participant·e construit sa propre expérience, tandis que le clignotement des lampes PandoraStar crée un ballet épileptique dans la salle du Générateur.
Mon nom sera Frank
Oct. 2010
Nadia Lichtig
Le Générateur
Dans la pénombre, le public fait face à un mur où sont projetées des images et écoute Bertrand Georges lire une retranscription de l’ouvrage Mon nom sera Franck écrit par Nadia Lichtig. Cette dernière y a rassemblé des retranscriptions d’entretiens réalisés avec les employés de l’entreprise Keolis à Rennes. La performance en propose une relecture décalée en les conjuguant au futur plutôt qu’au présent. Le texte prend dès lors une qualité de « prédiction ». En parallèle, des …
MONsTRER
Oct. 2023
Biño Sauitzvy, Thomas Laroppe
Le Générateur
Morphic resonance
Oct. 2012
Sofi Hémon, Angie Eng, Pascal Battus
Le Générateur
Sur les sons du musicien Pascal Battus, Sofi Hémon et d’Angie Eng ont transformé le Générateur en un cocon hybride de 500m2. Les structures en bambou et feuilles de papier, à la fois légères par leur composition et imposantes par leur rendu spatial, sont manipulées avec souplesse par Sofi Hémon et les sept acolytes qui l’accompagnaient tout au long de cette Nuit Blanche, transformant ainsi l’architecture de l’espace. Illusoirement déconstruites par l’usage du vidéomapping (images colorées, …
Mouvements dessinés
Mars 2016
Sandra Ancelot, Stéphan Ink, Collectif dessin envolé
Le Générateur
Dans cette performance, Sarah Ancelotet Stephan Ink mettent en scène des mouvements dessinés et créés avec les étudiants de l’ENSA Paris Val de Seine qui ont suivi le séminaire « Rendre visible » sur la visualisation des dimensions immatérielles des territoires. Le centre de la salle du Générateur est occupé par un grand carré de papier blanc autour duquel les spectateur·rices sont installé·es. Après des repérages, les performeur·ses se lancent dans une chorégraphie clairement …
Mushroom Riot
Janv. 2020
Cyril Leclerc, Élizabeth Saint-Jalmes
Le Générateur
Sous une cloche en verre, posée sur un socle, des champignons hallucinogènes sont branchés à un dispositif qui capte l’électricité développée par la pousse de ceux-ci. Ces signaux sont ensuite transformés en ondes sonores et musicales. Ces dernières sont retransmises en direct par un haut parleur troué, placé en hauteur au dessus des spectateurs, qui officie comme un tamis et fait tomber un mélange contenant des spores de champignons. Le public est placé debout autour d’un cercle de …
MUSIQUE
Déc. 1988
Takehisa Kosugi, Ollivier Coupille
Galerie J & J Donguy
Musique du Monde Contemporain
Sept. 2018
Gwendal Coulon
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
My fingers are the triggers
Oct. 2007
Melati Suryodarmo, I.P.G - International Performance Group
Le Générateur
Melati Suryodarmo est vêtue d’une immense robe rouge qui forme un grand cercle autour d’elle sur le sol. Chacun de ses doigts est attaché à des cordes élastiques noires reliées au plafond. Dans cette performance, l’artiste se meut en de lents mouvements concentriques. En restant au plus près du sol et en gardant au maximum les mains vers le bas, Melati Suryodarmo exerce une forte résistance sur les cordes qu’elle regarde comme hypnotisée.
n°1 1989
Mai 2014
Alberto Sorbelli
Galerie Nivet-Carzon
La performance d’Alberto Sorbelli se déroule à l’intérieur de la galerie où seulement deux personnes à la fois peuvent prendre place à une table installée devant de lourds rideaux rouges. Sur une musique jouée en direct par Jacques Maillet, se trouve sur cette table un livre ouvert qui est feuilleté par la main de l’artiste passant entre les rideaux. Un seul dessin au feutre noir occupe la totalité des pages du livre. L’action révèle l’évolution et les transparences du dessin.
NeverStopScrollingBaby
Oct. 2022
Vitamina
Le Générateur
Éclairé par des néons violets en arrière plan, Matteo Sedda en short et débardeur, marche sur place sur une musique angoissante. Dans la pénombre, on devine à peine son visage et ses expressions. Seuls ses gestes sont visibles. Avec ses bras, il enchaîne énergiquement des poses, des rituels de nos sociétés, des gestes communs, ou connotés tel que le pouce en l’air, le V de la victoire, l’applaudissement, le ok de natation, le pistolet, le coeur, les pleures, des tics, des mouvements …
Noisindia #14
Oct. 2012
Eryck Abecassis, Olivia Rosenthal
Le Générateur
Devant une image vidéo, le compositeur Eryck Abecassis se tient devant son synthétiseur modulaire et un ordinateur. L’auteure Olivia Rosenthal est au micro. Ils réalisent ensemble une performance multimédia. Sur la vidéo on voit défiler de multiples véhicules qui roulent vers les chantiers d’Alang et Chittagong ; des phares de voitures éclairent la route. Pendant cette virée nocturne survient un brouhaha de coups de klaxon ; enfin sont montrés des hommes qui travaillent dans les …
Nönude #1 - Louverture
Juin 2015
Sarah Cassenti
Le Générateur
Sarah Cassenti agence et met en scène en direct chaque séquence de sa proposition qui oscille entre performance et arts visuels. Nue, Maya Arbel fait varier la position de son corps face à un public de dessinateur·rices convié·es pour la performance. Elle se détache sur une projection où s’alternent couleurs vives et formes abstraites. Selon la position qu’elle adopte, son corps est éclairé ou laissé dans l’ombre. Elle se place et se déplace entre les objets laissés au sol ou sur une table. La …
Nönude #3 - Le manteau
Juil. 2018
Sarah Cassenti
Le Générateur
Le public et amateurs de dessin se réunissent donc pendant deux sessions d’ateliers Nönude avec deux propositions différentes. Le 6 juillet 2018 - Nönude Libre Reliefs 1 Avec la complicité de l’artiste invité Jacques Donguy et son poème numérique “ Atari Poem”. C’est devant les projections “type Matrix” que Claire Fauguoin et Léa Dasenka évoluent, se déplacent et jouent ensemble. Sarah Cassenti interviendra lors de la lecture de Növovision par Jacques Donguy. …
Nönude #3
Juil. 2018
Sarah Cassenti, Jacques Donguy
Le Générateur
Nous serions tous heureux
Mai 2018
Maëlle Faucheur
Le Générateur
Avec la participation de Sabine Balasse (violoncelle et création sonore) et de David Costé (création sonore). Durant une trentaine de minutes, Maëlle Faucheur réalise une performance au son du violoncelle de Sabine Balasse, auquel s’ajoute une nappe sonore constituée de babillages d’enfants et différents paysages sonores. Après s’être extirpée à force de contorsions d’une maisonnette en fer forgé recouverte de cellophane, la performeuse évolue dans l’espace et se transforme. Elle incarne …
Ô Nuit enchanteresse
Oct. 2008
SKALL
Le Générateur
La performance dure plus de trois heures. Elle s’organise en plusieurs temps et dans plusieurs endroits de la salle du Générateur occupée par l’installation géante de Vladimir Cruells, Le sale boulot. La performance de SKALL n’entretient aucun lien avec l’installation plastique de Vladimir Cruells. SKALL arrive comme il est, en habits de ville, et développe sous les yeux du public un processus de transformation. La première étape évoque une divinité asiatique. Paré de bijoux …
OH !
Janv. 2015
Nando Messias, Biño Sauitzvy
Le Générateur
La mise en scène d’une durée d’une heure, se déroule face au public. Biño Sauitzvy reçoit le public par la lecture d’un texte de Léo Versani sur les violences subies par la communauté homosexuelle. C’est alors que Nando Messias entre en scène, vêtu d’une longue robe noire : il interprète en playback la fameuse chanson « Je suis malade » de Dalida. Biño Sauitzvy arrive ensuite et se succèdent alors des scènes mêlant fascination, douleur et séduction : l’échange …
Ohh Fortuna !!!
Oct. 2013
Mireia Arnella
Le Générateur
Mireia Arnella se tient au centre du cercle formé par les spectateur·rices, où quelques objets sont disposés. Des billes en bois, une rose blanche, des boulettes de viande crue, une bassine d’eau avec un tuyau. La performance est organisée en séquences, balisées par un minuteur que l’artiste remonte régulièrement. Elle a distribué des cartes à quelques spectateur·rices, auxquel·les elle vient successivement les réclamer chaque fois que la fin de la séquence précédente a sonné. Chaque séquence …
Ongles
Oct. 2022
Léa Puissant
Le Générateur
Assise sur une planche à roulettes, Léa Puissant est figée dans la position d’un.e conducteur.ice tenant un volant imaginaire. Une voix off parle de son appartement, de son loyer, de son désir de quitter la ville, et de la voiture dans laquelle elle vit jusqu’à ce qu’elle tombe en panne. Un téléphone sonne, elle répond à la voix automatique d’une responsable Pôle Emploi pour choisir une nouvelle formation. Sans autre choix, elle est incitée à se former au métier de prothésiste ongulaire. Elle …
Opéra Pastille
Juin 2021
Christophe Imbs, David Noir
Le Générateur
Un piano à queue, un sofa orange, des mannequins et une multitudes d’accessoires et objets posent le cadre de la performance. Dans une ambiance intimiste et kitsch à la fois, Christophe Imbs introduit l’action avec un long intermède au piano. David Noir entre ensuite. Travesti en femme bourgeoise bien mise (Perruque chignon, boucles d’oreille, corsage blanc chic, jupe serrée noire , châle mauve sur les épaules, chaussures à talon), il entame un duo chant- piano, la poitrine …
Organic life
Nov. 2015
Bergamot
Le Générateur
Une femme vêtue d’une robe noire et de chaussures à talons est allongée aux pieds d’un homme en veste et pantalon à pinces. Elle se maquille en s’aidant du reflet dans les chaussures de l’homme.
Os Haan Paard
Oct. 2021
Bert Scholten
Centre d'art Le lait
Où je suis
Juin 2015
François Durif
Le Générateur
Dans l’installation Où je suis, constituée d’objets, de projections vidéo et de performances, François Durif parle de l’écrivain Francis de Miomandre (1880-1959), dont une rue proche du Générateur porte le nom. Une série de petits objets légendés est disposée contre le mur, ainsi qu’une affiche verte, des écriteaux, des marionnettes et une valise contenant un portrait dessiné. Devant, sur un tissu noir, sont disposés une cinquantaine de livres, tous de l’auteur Francis de Miomandre. François …
Outrar
Mars 2023
Volmir Cordeiro, Calixto Neto
Le Générateur
Le public est assis en cercle, lorsque Volmir Cordeiro arrive dans l’espace à grands pas. Le visage peint en rose, blanc et orange, il est vêtu de dreadlocks, de gants rouges, de bottines rouges, d’une casquette rouge, et de plusieurs couches de vêtements à motifs colorés. Sur une musique électro, il réalise des mouvements répétitifs inspirés du hip hop et du break dance. Chaque boucle de mouvements est brisée de façon furtive pour entrer en contact avec un·e spectateur·ice. A la fin, il …
Paciencia por favor
Oct. 2017
Antonio Caro
Le Générateur
Assis sur une chaise sous une grande affiche expliquant sa démarche, Antonio Caro accueille les spectateur·rices en leur proposant de réaliser sur lui une peinture à l’Antioche. Cette plante endémique sud-américaine de couleur rouge-orangée était utilisée de façon rituelle. En réactivant cette pratique, l’artiste réalise chaque fois une création unique, sans pour autant produire un objet artistique au sens traditionnel.
Pan total
Oct. 2016
Le Générateur
Une foule de participant·e·s tient des panneaux en forme d’écu de blasons. Ces panneaux au fond rose représentent des visages aux expressions diverses, à la manière d’émoticônes : un visage qui sourit, un autre qui tire la langue, un autre qui lève les yeux au ciel. Plusieurs personnes prennent tour à tour la parole, d’abord une femme vêtue de rouge, puis un homme tenant un blason représentant un loup noir se confondant avec un agneau blanc. Le cabaret de [ frasq ], a été accompagné par …
Parades and Changes
Oct. 2006
Anna Halprin, Morton Subotnik, Ivola Demange
Le Générateur
La performance commence avec les huit artistes-interprètes séparé·es en deux groupes : quatre se tiennent face au mur du fond et quatre autres traversent le public en fixant un·e de leurs partenaires du regard. La musique électronique de Morton Subotnick accompagne les performeur·ses. Il.elle.s se positionnent finalement en ligne face au mur, puis se retournent au ralenti vers le public. En fixant chacun dans les yeux une personne du public et dans une sorte de rituel d’une extrême …
Parallel line
Oct. 2017
Sébastien Gschwind
Le Générateur
Sous les yeux du public, Sébastien Gschwind compose pendant près de cinq heures une immense sculpture en différents matériaux, principalement en bois et uniquement à partir d’assemblages faits en direct et in situ. Parallel line occupe toute la partie centrale du Générateur. Monumentale, celle-ci transforme l’espace et induit un nouveau rapport avec l’œuvre. Cette performance a lieu dans le même espace que la performance Permission refusée, de David Noir, Adrien Solis et Christophe …
Partitions pour Microphones
Oct. 2016
Carole Rieussec
Le Générateur
Installé dans la salle plongée dans la pénombre, le public tend l’oreille vers les sons diffusés via des microphones et des haut-parleurs. Dix performeur·ses se déplacent, s’alignent sur un côté de la salle et répètent ensemble une même phrase. Commencent alors différentes actions visuelles et sonores détournant l’utilisation de microphones par des mouvements circulaires ou de balancier effectués par les participants. Se servant de l’architecture de la salle du Générateur, les …
PD - Extended I, Poésie numérique en pure data
Mars 2022
Jacques Donguy
Le Générateur
Jacques Donguy projette son poème génératif conçu en 1993 sur un Atari 520ST tandis que Sarah Cassenti et Thomas Laroppe confrontent leurs corps à l’image numérique. Dans Pd-Extended | Poésie en Pure Data, Jacques Donguy lit des textes générés par tout type d’objets numériques : de l’ordinateur, aux imprimantes jusqu’à une centrale nucléaire…
Perceval
Mars 2016
Veronica Vallecillo
Le Générateur
Veronica Vallecillo débute cette performance d’environ une heure en mixant des bruits hétéroclites, notamment des pépiements d’oiseaux, habillée de vêtements détonnant les uns avec les autres. La salle est plongée dans l’obscurité plusieurs minutes. La performeuse revient en glissant sur le sol entre deux rangées de lumière. Elle est accompagnée de différents types de musiques. Elle se relève, range les petites lampes et débute une chorégraphie de flamenco avec un éventail noir. Une voix …
Performance au G
Oct. 2006
Ivola Demange, Silvia Lenzi
Le Générateur
Face au public installé en arc de cercle, Ivola Demange est debout pieds nus sur une affiche en papier, des bouteilles de peinture à ses côtés. Silvia Lenzi, assise sur une chaise face à elle, joue du violoncelle; Elle improvise et suit les actions de la danseuse-chorégraphe. Ivola Demange peint le papier de ses pas, au gré de ses mouvements et de ses déplacements. Puis elle accroche son œuvre au mur et se met à danser devant.
Performance culinaire
Oct. 2009
Katalin Patkaï
Le Générateur
Plusieurs femmes sont présentes dans l’espace, couchées, debout ou adossées à une table. Vêtues de robes élégantes, elles invitent les spectateur·rices à se déplacer afin de déguster la nourriture dont elles sont partiellement recouvertes. Saumon, jambon, bonbons, dulce de leche sont disposés sur leur dos nus, leurs jambes ou leurs bras et le public s’il le souhaite, peut se servir, lécher, manger ces victuailles.
Performance n° 2
Oct. 2006
Anne Dreyfus, Jean-François Pauvros
Le Générateur
Les spectateur·rices voient apparaître Anne Dreyfus et Jean-François Pauvros, dos l’un·e à l’autre et séparé·es par une avalanche de papiers kraft posée de façon éparse sur le sol. Jean-François Pauvros ouvre la performance à la guitare électrique. Il se tourne ensuite vers Anne Dreyfus. Celle-ci évolue au son des longues notes de sa guitare, parfois stridentes, dans un espace délimité par les papiers kraft. Ses mouvements sont amples, puissants, souvent lents. La danseuse …
Permission refusée
Oct. 2017
David Noir
Le Générateur
Sur une étrange installation au-dessus de laquelle sont installés divers objets suspendus (des vêtements, des paniers, un poupon), David Noir complètement grimé chante. Il changera plusieurs fois de costume au cours de la soirée. Parallèlement, Christophe Imbs compose divers sons désordonnés à l’aide d’un piano et d’un ordinateur, ils sont alternativement mélodiques ou complètement disloqués. Au fond de la salle, derrière deux espaces délimités par des rideaux noirs, le public peut découvrir …
Peut-on danser ensemble ?
Mars 2017
Maki Watanabé
Le Générateur
Accompagnée par le musicien Jean-Marc Foussat, Maki Watanabé est seule sur scène, semblant se retrouver au bord de la mer, avec quelques lumières bleu-clair et des cousins du public installés en diagonale. On entend les mouettes. Elle est recouverte de poudre blanche et est vêtue d’une chemise ample. Elle jouit de l’espace, du son, et de la lumière. Sa danse, proche du butô, se caractérise par des mouvements et des déplacements dans l’espace toujours en tension. Son dos se courbe, peut …
Peux-je ?
Oct. 2012
Charles Pennequin, Dominique Jégou
Le Générateur
Les deux performers Charles Pennequin, poète et Dominique Jégou, danseur et chorégraphe, entrent dans la salle et tiennent une tôle d’acier de très grand format. Le poète récite un texte sur les capacités et limites du corps, le danseur tourne sur lui-même tout en tenant la tôle qui par la giration s’élève hors du sol. Son ondulation génère un bruit qui vient couvrir la voix du poète. Après avoir reposé la feuille de métal, Dominique Jégou tend la main à son partenaire et l’entraîne dans …
Pixel Lent
Oct. 2016
Cyril Leclerc, Élizabeth Saint-Jalmes
Le Générateur
La salle du Générateur est plongée dans le noir et dans le silence. 176 escargots de Bourgogne et gros gris, équipés de petites leds blanches interprètent une chorégraphie lumineuse, au hasard de leur déplacement. Plusieurs grandes sculptures en carton plié - faisant penser à des figures d’origami - sont posées au sol. Ces structures en carton contiennent des dispositifs sonores qui réagissent à la lumière posée sur la coquille des escargots. Les escargots se déplacent, s’arrêtent, grimpent à …
Plan de situation #2 : Sélestat
Oct. 2009
Till Roeskens
Le Générateur
Le performeur réalise un « plan de situation » de la ville de Sélestat, c’est à dire qu’il réalise une carte subjective de la ville sur un grand écran en papier en s’appuyant sur divers éléments caractérisant la ville (aussi bien des éléments d’architecture, des données économiques, urbanistiques, des portraits…). Il les présente au public grâce à un diaporama et sous la forme d’une sorte de conférence, le performeur revisite la géographie de la ville. Cette performance appartient à …
Plus gros que le ventre
Nov. 2016
Rebecca Chaillon
Le Générateur
À travers une trentaine de performances, d’actions et d’installations, réparties dans l’espace du Générateur et sur toute la soirée, la Compagnie Dans le Ventre pose la question de notre relation avec la nourriture. Première partie : La pleureuse : Une femme coupe des oignons et petit à petit pleure. Les amoureuses : Deux femmes sont face à face immobiles, elles trinquent avec des coupes de champagne et s’embrassent. La faiseuse de cygnes : Une performeuse …
Pneuma-Récital
Mars 2022
Sébastien Lespinasse
Le Générateur
Debout face à un pupitre, Sébastien Lespinasse commence par une phrase qu’il répète en la manipulant différemment jusqu’à distordre le message de la phrase originale et la rendre ridicule. Il performe avec sa respiration et sa manière d’articuler mots et sonorités comme une mise en vibration de son écriture. Le corps ancré dans le sol, détendu, le visage impassible, avec le même timbre de voix rond et grave, sans intonation particulière, il accompagne chaque phrase, chaque mot, chaque …
Poésie de l'origine
Oct. 2016
Aurore Laloy
Le Générateur
Un peu cachée de la vue du public qui entre dans le Générateur, Aurore Laloy est le public du public des performances en direct. Une écriture-performance qui a pour intention de fournir des méta-données sur la nature d’un public de performance. Son texte est écrit en direct, publié sur le site de Lepiphyte et projeté simultanément sur le mur dans le hall du Générateur. Le public peut entrer dans son texte en étant public des performance depuis Le Générateur, ou commenter en direct depuis …
Poésie plastique et environnementale
Oct. 2011
Antoine Boute, AC Hello, Aurore Laloy, Eléonore Lebidois, Romaric Sobac
Le Générateur
Le public découvre dans la salle du Générateur La Minotaure, figure mythologique féminisée incarnée par une Aurore Laloy portant un masque de taureau. La voix off la décrit comme « inculte, bornée, brutale », pourtant, le·a spectateur·rice la découvre peu à peu comme un être sensible malgré son apparence de monstre. La performeuse est allongée devant un poste de télévision, mange des chips et agit comme si le public n’existait pas. D’un coup, prise d’un soubresaut de …
Possibilis ou l'Inatteignable
Oct. 2014
Emily Zuckerman, Anatole Couëty
Le Générateur
La performance d’Emily Zuckerman est réalisée avec Anatole Couëty, face aux spectateur·rices assis qu’il·elles ont invité·es à se rapprocher les un·es des autres, avant de délimiter les contours du public avec du scotch. Pendant un peu plus d’une heure, il·elles alternent les jeux et les acrobaties, se parlent de temps à autre, s’adressent parfois au public. Un spot de lumière éclatante accompagne leurs différents mouvements. Lors du premier jeu, Emily Zuckerman tient le spot au-dessus de sa …
Poster-Brunch
Janv. 2020
Le Générateur
Les posters-brunch, en détournant le principe des « poster sessions » scientifiques, est une expérience inédite de discussion réunissant créateurs internationalement reconnus dans le milieu des arts et du design, chercheur·ses des plus grandes institutions scientifiques françaises (Polytechnique, CNRS, ENS, CEA, MINES ParisTech…) et grand public. Plusieurs tables renversées à la verticale et transformées en posters, désignées pour l’occasion par Grégoire Romanet, occupent l’espace du …
Porque
Mars 2016
STRUCTURE-COUPLE
Le Générateur
La performance Porque est issue de la série de miniatures chorégraphiques Structure-Couple, initiée en 2014. Elle est conçue autour de la chanson Porque te vas ? de Jeannette, remixée par le compositeur Jean-Luc Guionnet et diffusée sur un vieux tourne-disque. D’une durée de vingt-cinq minutes, celle-ci met en scène les deux performeur·euse·s sur une estrade, devant une palissade en OSB, face au public. Lorsque la performance débute, Lotus Eddé-Khouri et Christophe Macé sont …
Practice
Déc. 2019
Fabienne Audéoud
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
Prelude for tomorrow
Oct. 2009
Eunhye Hwang
Le Générateur
La performance s’organise en deux temps. D’abord, Eunhye Hwang sollicite les spectateur·rices présent·es dans la salle et leur propose de se mettre à tour de rôle du rouge à lèvres. Ce moment est partagé par une troisième personne qui éclaire les visages à l’aide d’une lampe torche qu’elle leur donne. Une intimité apparaît dans cet échange : proximité des visages, correction d’éventuelles bavures avec le doigt. Quand le maquillage est achevé, …
Présentation de la publication Hêtre Étang - Une écriture de l’action de Cyril Jarton
Oct. 2015
Cyril Jarton
Le Générateur
Avec des participants de tous âges et de tous milieux, il a interrogé et expérimenté les formes du livre et de la parole sur le territoire de Gentilly avec la traduction spatiale et homophonique de l’ouvrage de Martin Heidegger, Être et Temps. Ce projet a abouti à la réalisation d’un livre-objet intitulé Hêtre Étang et à la présentation au Générateur de plusieurs performances et conférences-action. Le catalogue restitution Hêtre étang - une écriture de l’action revient sur …
Prise d'artiste
Oct. 2010
Nicolas Simarik
Nicolas Simarik est à genoux, immobile et derrière une barrière Vauban. Debout, à coté de lui se tient un homme qui semble le surveiller avec détachement. Une pancarte indique : « Prise d’artiste, Nicolas Simarik 2010, Artiste : Nicolas Simarik, Pied photo et appareil photo, gardien de musée ». Le public passe parfois sans s’apercevoir de la scène ou s’arrête pour l’observer quelques minutes.
Promenades Durif ou l'art d'être perdu sans se perdre #2
Oct. 2020
François Durif
Le Générateur
Dans le hall du Générateur, le public se retrouve pour participer à la promenade littéraire de François Durif. Il a disposé dans la salle plusieurs livres et certaines de ses publications en arc de cercle au sol. En introduction, il décrit d’abord le concept de sa promenade et présente les auteurs qui l’ont inspiré, comme les philosophes Michel Foucault ou Emmanuele Coccia. Le groupe se dirige ensuite vers le cimetière de Gentilly. Sur le chemin, il·elles s’arrêtent à plusieurs reprises devant …
Promenades Durif ou l'art d'être perdu sans se perdre #3
Oct. 2021
François Durif
Le Générateur
François Durif entraine le public dans une promenade littéraire. Dans les allées du cimetière de Gentilly, il s’arrête au gré de son inspiration pour lire des extraits de Vide Sanitaire et d’autres passages de livres célèbres sur nos liens aux autres, aux cimetières et à la mort.
Promenades Durif ou l’art d’être perdu sans se perdre #1
Sept. 2019
François Durif
Habillé dans son ancien costume de croquemort, l’artiste donne rendez-vous aux spectateur·rices devant l’entrée principale du cimetière du Père Lachaise pour une promenade poétique dans les allées du site. Il accompagne ce parcours de nombreuses références littéraires, d’anecdotes liées à des tombes célèbres, de l’évolution et de l’histoire de ce cimetière parisien à travers les siècles. Il revient également en parallèle, sur une expérience professionnelle qui l’a profondément …
PROTOCELL
Janv. 2020
NSDOS, Antoine Bertin
Le Générateur
Dans la salle du Générateur, les spectateur·rices portent des casques dont seuls les écouteurs lumineux et colorés – orange, vert ou bleu – se détachent dans l’obscurité. Plusieurs éléments composent cette performance qui se situe à la croisée de la marche sonore, du théâtre immersif et du clubbing : une voix guidant les auditeurs grâce à ces casques sans fil, des paysages sonores en son binaural immersif et une composition musicale exécutée en live. Chaque participant·e reçoit dans ses …
Pschitt !
Oct. 2021
Claire Faugouin
Le Générateur
Maquillée, avec un nez rouge, Claire Faugouin interagit avec les passants et les clients du restaurant Le Petit Vouvray. Elle erre d’une personne à l’autre, de l’intérieur à l’extérieur, accrochant quelques mots sur le parasol. Elle perturbe avec humour en jouant ou déjouant l’ivresse. Recréant parfois le malaise, elle danse, chante au micro, lit des textes, organise des karaokés improvisés et accroche des banderoles sur le mur extérieur. Lorsque le restaurant se remplit, elle exprime son …
Putain je t'aime
Oct. 2010
Lisa Sartorio
Une vingtaine d’intervenant·es sont debout sur une des volées de marches du parvis du Palais de Tokyo. Il·elles sont habillé·es tout en noir et tiennent un parapluie, non pour se protéger de la pluie mais pour empêcher de voir le ciel. Il·elles forment une rangée étroite par laquelle les spectateur·rices, souhaitant se rendre à SLICK, sont obligé·es de passer. Au fur et à mesure de leur montée, il·elles sont invectivé·es d’un côté de la rangée par des mots d’amour et de l’autre par des mots de …
Quand je t'ai rencontré, j'ai commencé à courir
Oct. 2014
Maéva Croissant
Le Générateur
Elle est là, accroupie face à son ordinateur posé au sol. Dans la pénombre on la devine. Elle lance une image. C’est un texte, elle le lit alors à haute voix. Elle lance une vidéo d’un tatouage et on comprend qu’elle l’a réalisé sur elle. Elle se déplace dans le public et délicatement remonte son pantalon pour présenter comme une offrande ce tatouage qu’elle a sur sa cuisse. Le temps est suspendu. Elle replonge dans son texte. Il parle de course, de fuite, d’échappée. Elle invite le public à …
Quand vous entrez avec cela, Ne dites pas «Pourrais» Dites «Peux. Je peux ?» Et je répondrai par un geste
Mai 2014
Weléla Mar Kindred
Galerie Nivet-Carzon
Dehors devant la galerie, l’artiste et une assistante toutes deux habillées en blanc, tiennent chacune un bout d’une longue corde blanche. Quand l’artiste essaie de sauter à la corde, c’est impossible. La performance se déplace ensuite à l’intérieur de la galerie où l’assistante cloue des tresses de cheveux de Weléla Mar Kindred au mur. L’artiste cherche alors à les enlever à l’aide d’un des marteaux posés sur la chaise à ses côtés.
Quelques jours avant ou après la fin du monde
Oct. 2013
Mathieu Sanchez, Sébastien Maillet
Le Générateur
Dans cette performance, le public est à la fois attiré par les images en mouvement projetées en direct sur un mur et par les actions méticuleuses de Mathieu Sanchez en train de déplacer des objets sur la table lumineuse d’un rétroprojecteur. Durant une heure, il manipule terre, sable, encre, fils de laine, figurines en plastique ou en fils et l’ensemble accompagne en direct ses effets d’ombres et de lumière. Ces changements d’échelles produisent d’autres perceptions., des paysages …
Radio Valentina
Oct. 2011
Valentina Traïanova
Le Générateur
Valentina Traïanova, chaussée de patins à roulettes, se déplace dans l’espace du Générateur et réalise simultanément des improvisations vocales, chantées et parlées.
Reciprocal
Sept. 2020
Bernard Bousquet
Le Générateur
La salle du Générateur est investie par les peintures de Bernard Bousquet qu’il a réalisées sur de larges rouleaux de tissus. Installées partout dans la salle, elles recouvrent les murs, découpent l’espace, trainent sur le sol, sont suspendues du plafond et sont même intégrées à des vêtements, notamment des jupes et de grands manteaux. Les danseur·ses sont invité·es à enfiler les vêtements et à danser avec au gré de la musique improvisée par les deux DJs invité·es (Irène Bousquet DjReïne …
Reciprocal Scores
Mars 2019
Jean-Luc Guionnet, Lotus Eddé Khouri
Le Générateur
L’espace scénique est divisé en deux parties égales. D’un côté, Jean-Luc Guionnet, assis derrière sa table de mixage, improvise et expérimente avec différents outils : électronique, voix synthétiques, saxophone, orgue électrique, chiftelia. Sa musique se déploie progressivement sur des sons continus à fréquence et intensité variables, qui ressemblent parfois à des sirènes, à des grincements de métal ou à des grésillements radio. De l’autre, Lotus Eddé …
Reciprocals
Oct. 2022
Eneas Vaca Bualo, Éléonore Dugué, Pauline Colemard, DjREÏNE, Marcos Arriola, Alice Cathelineau, Léa Bridarolli, Sijia Chen, François Auger
Le Générateur
Sur une musique électronique et techno, les danseur·euses de l’Ensemble /K/inêtikos apparaissent derrière les grandes vitres de la médiathèque. Derrière eux, des pendrillons de vêtements B.painted leur permettent de se changer quand iels le souhaitent. Iels proposent des tableaux vivants composés de duos et de trios de danse. Plus tard dans la soirée, iels sortent sur le parvis et s’emparent des infrastructures et de l’architecture du lieu. A la fin, iels défilent et dansent …
Réel Machine
Oct. 2016
Nadia Vadori-Gauthier